Gouvernement national

Fond Journée de la jeunesse Agrifirm

Pourquoi Schouten tend la main aux jeunes agriculteurs

10 janvier 2019 -Tim Roetman - Commentaires 3

Mercredi 10 janvier, la ministre Carola Schouten (Agriculture, Nature et Qualité des aliments) a présenté le programme de garantie des prêts valorisant les actifs (VVK). Lors de la Journée de la jeunesse d'Agrifirm, elle a expliqué le programme plus en détail et a abordé d'autres questions d'actualité.

Le cabinet a affecté 75 millions d'euros au Régime de garantie VVK† Le régime devrait rendre plus attrayant pour les financiers l'octroi de prêts aux jeunes agriculteurs qui souhaitent reprendre ou créer une entreprise. Schouten dit que les banques ne veulent souvent pas accorder de prêts aux jeunes agriculteurs, principalement parce que cela comporte un trop grand risque. Le gouvernement veut supprimer ce risque avec le régime de garantie VK.

Processus d'acquisition d'entreprise
"En outre, le processus d'acquisition est un point délicat pour de nombreux jeunes entrepreneurs, en particulier dans le domaine financier. En conséquence, les entreprises familiales néerlandaises font faillite", a déclaré Schouten. "C'est pourquoi une partie de l'argent sert à processus de formation et de coaching à mettre en place, par exemple pour faciliter les "conversations de table de cuisine" dans les cercles familiaux." 

Il y a aussi de la place pour d'autres choses dans ce processus. "Lorsque vous prenez la relève, vous déterminez en fait la pension de vos parents. Vous avez souvent aussi affaire à des frères et sœurs qui veulent aussi hériter d'une part. Et peut-être avez-vous une autre entreprise en tête. Comment allez-vous dire cela ? Le processus de coaching devrait aider les jeunes entrepreneurs à répondre à ces questions », déclare Schouten. Le ministre indique que l'objectif est d'introduire le régime avant l'été.

Rendre le secteur plus durable
Schouten a également évoqué le fait que les supermarchés doivent s'adapter. plus tôt elle a déjà dit que le ministère est en pourparlers avec les supermarchés. "Nous voulons voir comment les supermarchés peuvent contribuer à accélérer la durabilité de l'élevage. Nous examinons également ce que nous pouvons réaliser au niveau européen", a déclaré le ministre.

Dans les mêmes pourparlers avec l'Union européenne, la prévention de la concurrence déloyale est également abordée. Le ministre veut empêcher que d'autres pays puissent produire à moindre coût sans avoir à prendre des mesures durables. "En conséquence, les produits néerlandais seraient mis à l'écart."

Selon Schouten, il existe une demande croissante de durabilité, également de la part d'autres pays de l'UE. "C'est important pour les Pays-Bas, car 70% de notre production agricole traverse la frontière. Si vous choisissez de ne pas innover et de devenir plus durable, vous risquez de rater le coche", déclare enfin le ministre aux jeunes agriculteurs.

 

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Tim Roetman

Tim Roetman travaille comme rédacteur en chef junior à l'élevage depuis novembre 2018 Boerenbusiness† Il écrit principalement sur l'évolution (des prix) du marché porcin et laitier.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 3
Avenue Théo Ammer 10 janvier 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/financieel/ artikel/10881001/Why-schouten-de-hand-reach-aan-jonge-boeren]Pourquoi Schouten tend la main aux jeunes agriculteurs[/url]
Accorder des prêts n'est pas la solution au problème le modèle de rémunération doit être attractif avec un bon prix pour les produits ne pas accabler les jeunes d'un joug auquel ils seront confrontés à l'avenir tant que le droit à l'existence du supermarché repose sur un beaucoup pour peu de volonté l'avenir de l'agriculteur ne s'annonce pas trop rose et il faut se demander si on lui souhaite ça
aller 11 janvier 2019
ID theo Je préférerais vendre mon entreprise à un inconnu plutôt qu'à mon propre fils.
Rue 11 janvier 2019
Tout à fait d'accord Théo.
Les jeunes ne s'en lassent pas !
L'objectif de l'UE est de produire au-delà du niveau d'autosuffisance de 100 %. 1Fournir à tous les citoyens de l'ue suffisamment de nourriture.
2Un avantage supplémentaire est toujours un prix bas.
3 est bon pour l'exportation.2
4 Emploi.

Ils ne vont pas changer cet objectif !!!!!!
Maintenant, vous pouvez facilement prédire vous-même l'avenir (comme Boer).

Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Interview Dick Hordijk

"Si Agrifirm s'en fout maintenant"

Actualités Chiffres annuels

La perte de millions oblige Agrifirm à se réorganiser

Analyse Voer

Les coopératives d'alimentation de taille moyenne sont également sujettes au déclin

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login