Gouvernement national

Actualités PAS

LNV : "La loi d'urgence sur l'azote nocturne est juridiquement irréalisable"

11 Novembre 2019 - Kimberley Bakker - Commentaires 17

Le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire considère que « la loi d'urgence » du Parti pour la liberté (PVV) est juridiquement irréalisable. Le dirigeant du PVV, Geert Wilders, a de nouveau suggéré une loi d'urgence, avec laquelle il espère faire en sorte que les projets dans le domaine du logement, de l'agriculture et des infrastructures puissent se poursuivre, quelles que soient les émissions d'azote.

Un porte-parole de la ministre Carola Schouten (Agriculture, Nature et Qualité alimentaire) rapporte que l'idée du PVV est juridiquement irréalisable. "Nous ne pouvons plus vivre à crédit lorsqu'il s'agit de prendre des mesures pour réduire les émissions d'azote", rapporte-t-elle. RTL Nieuws† Selon le ministère, le plan du PVV contient plusieurs éléments qui sont basés sur cela.

Loi d'urgence d'importance
Selon le chef du parti, chaque zone résidentielle, autoroute ou écurie en construction doit être déclarée d'intérêt public urgent, à l'exception des méga écuries. De cette façon, il veut éviter des interventions douloureuses dans, par exemple, la vitesse maximale. "La loi d'urgence garantit, entre autres, que les agriculteurs peuvent construire des agriculteurs et des constructeurs. De plus, aucune décision hâtive n'est prise de cette manière."

La loi d'urgence pour contourner les règles sur l'azote doit finalement être en vigueur pendant six mois. "Pendant cette période, le cabinet peut rechercher une solution définitive dans la paix", rapporte Wilders.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Kimberley Baker

Kimberly Bakker est rédactrice polyvalente à Boerenbusiness† De plus, elle a un œil sur les canaux de médias sociaux de Boerenbusiness.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 17
lunettes de prince 11 Novembre 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/financieel/ artikel/10884628/lnv-noodwet-stikstof-juridisch-onhaalbaar]LNV : « Loi d'urgence sur l'azote nocturne légalement irréalisable »[/url]
La Formule 1 continuera, cela relève de l'intérêt public, tout comme les feux d'artifice, Pâques et les feux de joie. Que la construction s'arrête et mes maisons de canal prendront de la valeur hi hi ha
fermier Dieuwke 11 Novembre 2019
Les têtes doivent être martelées avec des clous. Une loi d'urgence, ce n'est rien : c'est mettre les choses en veilleuse. Le fameux boomerang ! La F1 est bien sûr une honte : d'un "mauvais" prince élevé au-dessus du cheval. Une tache sur la réputation de la famille royale.
Abonné
roy 11 Novembre 2019
Le plan de Wilders est le seul correct et témoigne de la vision. Quelque chose qui manque complètement aux soirées assises dans ce domaine!
Abonné
fortissimo 11 Novembre 2019
Allez, dit le fermier Dieuwke J'ai marqué 3 places dans les dunes pendant 6 ans. Nous ne laisserons pas cela nous amoindrir. Nous ne voulons pas devenir les chercheurs de vinaigre qui peuplent le Randstad aujourd'hui ;). Pour le moment, nous allons d'abord mesurer et ensuite (cela peut prendre 3 ans selon JanCees et Geesje en collaboration avec l'UvA) nous pouvons faire de la politique. De plus, les entreprises détenant des permis du N.-B., comme la plupart des éleveurs de bétail en ont, ne peuvent rien faire. Ils sont plus sûrs que Schiphol et les sociétés de gestion des déchets municipaux, qui n'ont malheureusement pas les papiers nécessaires. Nous vivons dans une république bananière et ceux (les agriculteurs) qui gèrent leur entreprise dans le cadre d'une situation de licence sont en théorie les meilleurs. Mais quand Mark apparaît en riant, tout peut être ri, même nos permis. Hans Klok n'a rien à voir là-dedans.
fermier Dieuwke 11 Novembre 2019
Rêvez Fortissimo. Nous, les agriculteurs, devons faire face à la réalité. Sinon, la Cour suprême entrera à nouveau en action. Nous ne pouvons pas avoir cela.
Abonné
fortissimo 11 Novembre 2019
Je suis un agriculteur, j'ai les mêmes problèmes que vous avec cette politique, mais l'homme ose vivre. Et les passe-temps de ce prince continuent toujours, c'est comme ça que fonctionne notre système judiciaire.
Abonné
roy 11 Novembre 2019
l'essentiel est que tout le pays est fermé par une personne de gauche qui est également parrainée et qui intimide l'agriculteur depuis des années. Pure folie. Prenez votre passeport et retirez les avantages, je dirais.
livre homme 11 Novembre 2019
Top non ce sera différent
F. de Boer 11 Novembre 2019
Roy, termine ton école d'agriculture. Vous parlez de votre cou et n'êtes pas retenu par la connaissance politique. Le VVD, parti de droite, n'a jamais rien fait pour le secteur agricole. Mansholt, un membre de gauche du PvdA, a jeté les bases de la structure agricole actuelle il y a 60 ans, qui est toujours défendue bec et ongles par l'agriculteur/agriculteur moyen de gauche/droite. Cela signifie de plus en plus la même chose, dont il y a déjà tant. Ce système est depuis longtemps obsolète et est également très nocif pour l'environnement. Tous ces agriculteurs de gauche et de droite creusent maintenant leur propre tombe : le suicide ! L'agriculteur individuel doit changer de cap, il doit apprendre à penser par lui-même. Maintenant, leurs fournisseurs le font. C'est du lait ou être traire !
Drent 11 Novembre 2019
bien sûr, f le fermier jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de manger alors tout est à nouveau permis
cordonniers 1 11 Novembre 2019
nous sommes traites ici par notre gouvernement, cela doit cesser
René 12 Novembre 2019
Ils ne résoudront jamais ce dossier sans modifications à la Loi du N.-B.!
Les fermes d'élevage sont bien avec le permis.
Le reste s'essuie avec le robinet ouvert.

Construire des maisons avec de l'azote NH3........
trayeur pour rien 12 Novembre 2019
C'est seulement parce que le PVV propose le plan d'une loi d'urgence, si un autre parti l'avait proposé, cela aurait été formidable.
F. de Boer 12 Novembre 2019
Nous avons gagné : 100 km/h pour les voitures. Les agriculteurs doivent désormais remettre relativement moins d'ammoniac. Combien de temps durera cette solidarité ? La vitesse des tracteurs remonte à 16 km/h sur route.
Abonné
Roy 12 Novembre 2019
J'ai une connaissance suffisante de De Boer, contrairement aux «institutions de conseil scientifique» du gouvernement telles que RIVM et PBL, qui ne proposent que des hypothèses et des modèles au lieu de mesures. Faire des points de mesure à l'endroit le plus défavorable et laisser parler la préférence politique dans leurs conseils ? L'objectivité et le ratio y ont depuis longtemps disparu, juste risibles.
Les agriculteurs ne veulent pas du tout d'ingérence politique. Le système de marché libre actuel est la seule chose qui a un avenir ! Je ne dis pas que tout va bien, mais au moins 80 %.
Et l'agriculture circulaire, qui dépend des subventions et d'une économie planifiée créée par La Haye, est déjà condamnée d'avance. Raison ne résiste pas à la concurrence et trouve juste des entrepreneurs qui veulent remonter 50 ans dans le temps.
F. de Boer 13 Novembre 2019
Roy, pour un système de marché libre, il faut aller en Russie ou aux États-Unis. Vous n'avez pas d'avenir ici. Cela ouvrira également des opportunités à d'autres agriculteurs, qui pourraient également produire moins d'azote et de particules. Victoire doublée ! Faire
Abonné
Roy 13 Novembre 2019
Pour un système de marché libre en Russie, j'espère que tout le reste se passera bien ? Ils sont assez corrompus là-bas, tout comme le système judiciaire ici avec le procès Wilders. Je trouve remarquable que les gens aient le courage de dire aux agriculteurs qui ont une entreprise ici depuis des générations qu'ils doivent partir. Ce sont souvent des gens qui n'ont rien à voir avec la campagne, je dirais qu'on s'implique dans des choses qu'on comprend ou qu'on ressent.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login