Pour les agriculteurs

Actualités Résultats annuels

Beaucoup moins de profits et d'aliments sous pression chez ForFarmers

12 mars 2020 - Eric de Muguet - Commentaires 2

ForFarmers a connu une année difficile et agitée. Le groupe international d'aliments pour animaux a vu son bénéfice net chuter de près de 70 % et ses ventes d'aliments biologiques, notamment au second semestre 2019, ont visiblement chuté. Le PDG Yoram Knoop annonce une nouvelle stratégie pour les 5 prochaines années. 

Au cours de l'année écoulée, ForFarmers a pu vendre encore plus d'aliments en volume. Le volume de ce que l'on appelle Total Feed, qui est brièvement le nom collectif des concepts d'alimentation et des conseils fournis par ForFarmers, a augmenté de 0,7 % dans le groupe d'alimentation de Lochem pour atteindre 10,1 millions de tonnes. Le volume d'aliments composés a augmenté de 1,9 % à 7,1 millions de tonnes. Cependant, ces augmentations des ventes d'aliments pour animaux sont principalement dues à l'acquisition de 4 sociétés en 2018.

Les ventes d'aliments biologiques de Total Feed, ou ventes en propre, ont baissé de 2,9 %. Le volume organique des aliments composés a diminué de 3,2 %. Surtout dans la seconde moitié de l'année, ForFarmers a pu vendre moins organiquement. L'alimentation totale a diminué de 4 % au cours de cette période et l'alimentation composée de 3,9 %. "Nous constatons que les conditions du marché sur les marchés sur lesquels nous opérons évoluent rapidement. C'est particulièrement le cas sur notre marché domestique, les Pays-Bas", a déclaré Knoop dans un communiqué.

Collectif de soutien à l'agriculture
Il note que le débat politique sur les émissions d'azote conduit à l'incertitude des éleveurs sur les perspectives de croissance. "Bien que le cabinet ait déclaré que la réduction du nombre de têtes de bétail n'est pas un objectif en soi, il est maintenant clair que les mesures proposées entraîneront à long terme une légère diminution du nombre d'animaux aux Pays-Bas", déclare Knoop. ForFarmers indique une fois de plus explicitement qu'il soutient le Collectif Agricole.

ForFarmers divise l'exercice en deux moitiés. Le bénéfice de l'entreprise a fortement chuté au cours du premier semestre de l'année, car une mauvaise position d'achat a été prise et les ventes d'aliments autonomes ont également chuté. Au second semestre de l'année, ForFarmers a pu se redresser, malgré une nouvelle baisse des ventes d'aliments pour animaux, selon Knoop. En conséquence, le résultat net baisse de 69,8 % à 17,7 millions d'euros. Il intègre une dépréciation du goodwill de 25,6 millions d'euros sur les activités au Royaume-Uni. Là, ForFarmers a ajusté à la baisse les opportunités de vente attendues.

Investir dans la qualité
Knoop indique qu'il n'est "pas très positif quant à l'évolution des volumes sur la plupart des marchés sur lesquels nous opérons". Dans de nombreux pays européens, à l'exception de la Pologne, l'élevage est sous pression dans les discussions sur l'espace et l'impact environnemental. ForFarmers s'attend donc à poursuivre la tendance du second semestre 2019. "Donc un volume un peu plus faible, sauf en Pologne. Nous compensons ce volume plus faible par des mesures de coûts et une amélioration de la rentabilité des produits, par exemple en vendant plus de spécialités."

ForFarmers est entré sur le marché polonais en 2018 avec l'acquisition de la société Tasomix. L'entreprise y a réalisé une croissance au cours de l'année écoulée, bien que la capacité de production de l'usine d'aliments pour animaux de Pionki offre encore beaucoup d'espace. Cependant, ForFarmers a pu augmenter la production d'un taux d'occupation de 25 % au second semestre 2018 à environ 40 % en 2019.

ForFarmers investit 40 millions d'euros cette année dans l'innovation de produits, l'amélioration de la qualité et la rentabilité, déclare Knoop. L'entreprise s'efforce également d'améliorer l'expérience client. La grande question pour ForFarmers est de savoir comment l'élevage aux Pays-Bas traverse l'impasse actuelle de l'azote. D'un point de vue européen, Knoop n'est pas négatif à propos de l'élevage bovin. Les élevages porcins réalisent de bons rendements sur le marché actuel, bien que le PDG tienne compte d'un volume légèrement en baisse aux Pays-Bas et en Allemagne. Il n'est pas non plus négatif sur le secteur de la volaille.

Nouvelle stratégie
ForFarmers a vu son chiffre d'affaires légèrement progresser l'an dernier : de 2,4 % à plus de 2,6 milliards d'euros. La marge brute a diminué de 0,6 % à 440,7 millions d'euros. ForFarmers souhaite verser aux actionnaires un dividende de 0,28 € par action, soit 0,02 € de moins que l'an dernier. Il se compose de 0,18 € de dividende ordinaire et de 0,09 € de dividende exceptionnel. 

Topman Knoop a annoncé qu'en mai, ForFarmers proposera une nouvelle stratégie pour le groupe d'alimentation jusqu'en 2025. Cette vision succèdera à Horizon 2020, que l'entreprise a mis en œuvre ces dernières années. Selon Knoop, la nouvelle stratégie inclut les défis sociaux contemporains auxquels est confronté l'élevage et l'impact des maladies animales telles que la peste porcine africaine sur le marché.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Eric la grive

Eric est membre de la rédaction de Boerenbusiness† En tant que descendant d'une famille d'agriculteurs, le sang d'agriculteur coule dans les veines d'Eric. Il se considère comme un généraliste, mais avec une préférence pour l'économie, les tendances, les marchés et le marketing.

En savoir plus sur

Actualités de l'entreprise
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 2
Boulette de viande 12 mars 2020
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/financieel/ artikel/10886176/fors-minder-profit-en-feed-under-pressure-at-forfarmers]Bénéfice nettement inférieur et alimentation sous pression chez ForFarmers[/url]
Qu'est-ce qu'une baisse du bénéfice net n'est pas normal.
Abonné
Roulade 12 mars 2020
3% de 10 millions de tonnes = 300.000 XNUMX tonnes vendues en moins ?? n'est pas très peu.
s'ils avaient plus, ils auraient probablement mentionné les tonnes au lieu des pourcentages .....
mais bon, au moins ils sont honnêtes sur ces conditions de marché.
Vous ne pouvez plus répondre.

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Fond Voer

Consolidation dans le secteur de l'alimentation animale : gros poisson et petite bière

Actualités Voer

ForFarmers acquiert les aliments pour animaux Van Triest

Actualités Chiffres trimestriels

Claire rupture de tendance dans les résultats de ForFarmers

Analyse Voer

Les coopératives d'alimentation de taille moyenne sont également sujettes au déclin

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login