Dafinchi/Shutterstock.com

Boerenbusiness Mini-enquête

Que pensez-vous du plaidoyer ?

15 mai 2020 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 11

Que pensez-vous du plaidoyer agricole aux Pays-Bas ? Donnez votre avis et participez à notre mini-sondage sur Boerenbusiness.nl.

Les évolutions du plaidoyer agricole néerlandais se succèdent rapidement. LTO Pays-Bas a annoncé vendredi dernier qu'il quitterait le Collectif agricole, après quoi Marc Calon a quitté la présidence de LTO hier (mercredi). Les 12 autres partis du Collectif agricole resserrent les rangs et continuent. Et pendant ce temps, la ministre de l'agriculture Carola Schouten élabore son propre plan de politique de l'azote et semble ne prêter aucune attention au lobby agricole.

Une question importante est oubliée : que pensez-vous du plaidoyer agricole néerlandais ? C'est pourquoi nous l'avons mis dans ce Boerenbusiness mini-enquête.

L'enquête est maintenant terminée. Les résultats seront présentés dès que possible sur Boerenbusiness.nl.

Pour que votre avis compte. Remplissez-le rapidement, cela ne vous prendra que quelques minutes. Nous communiquerons les résultats dès que possible Boerenbusiness.nl.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 11
siroter 15 mai 2020
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/financieel/ artikel/10887288/hoe-denkt-u-over-de-belangenbeschijning]Que pensez-vous du plaidoyer ?[/url]
l pour monter rapidement sur la toile et prendre les choses en main, le ministère s'assoit sur le côté. assurez-vous que toutes les étagères sont vides.war!!
siroter 15 mai 2020
l pour monter rapidement sur la toile et prendre les choses en main, le ministère s'assoit sur le côté. assurez-vous que toutes les étagères sont vides.war!!
piet 16 mai 2020
siepsiep a écrit :
l pour monter rapidement sur la toile et prendre les choses en main, le ministère s'assoit sur le côté. assurez-vous que toutes les étagères sont vides.war!!
Et tu retournes à l'école.
par les pairs 16 mai 2020
avoir à faire 2 clubs un légume et un groupe d'animaux avec quelques choses ensemble
les 2 groupes ont trop de contre intérêts donc 2 groupes
hans 16 mai 2020
Peer, donc tu veux survivre aux dépens de ton collègue ?

Tant que les agriculteurs ne reconnaissent pas leur véritable oppresseur et savent comment ils contournent les règles à leur guise, vous n'avez pas du tout besoin d'un représentant.
jk 16 mai 2020
Hans a écrit :
Peer, donc tu veux survivre aux dépens de ton collègue ?

Tant que les agriculteurs ne reconnaissent pas leur véritable oppresseur et savent comment ils contournent les règles à leur guise, vous n'avez pas du tout besoin d'un représentant.
tout à fait d'accord avec ses pairs. l'élevage laitier se considère beaucoup plus important que l'agriculture arable. le centre de gravité du hall est également là. exemple, dérogation vs réduction de l'espace azoté pour les cultures arables
et si l'industrie laitière a besoin de l'agriculture arable pour protester, les agriculteurs arables sont presque obligés de contribuer, mais quand c'était nécessaire dans le passé ('90) dans l'autre sens, il est resté étrangement silencieux. les intérêts ne sont pas égaux et ne rentrent donc pas sous le même toit
par les pairs 16 mai 2020
pas de hans
J'aime beaucoup mes collègues, j'aime prendre leur fumier et j'espère qu'ils aiment prendre mes pommes de terre
nous pouvons faire beaucoup de choses ensemble mais il y a des choses que nous devons faire séparément
hans 16 mai 2020
Jk, l'azote, justement un "problème" où il faut se serrer les coudes comme une agriculture, contre les vrais pollueurs.

Peer, soit vous perdez une bataille mais gagnez la guerre ensemble, soit vous périssez tous. Ne regardez pas si microscopiquement sectoriel "il y a des choses que nous devons faire séparément", mais voyez les choses dans le grand contexte.
jk 16 mai 2020
Hans a écrit :
Jk, l'azote, justement un "problème" où il faut se serrer les coudes comme une agriculture, contre les vrais pollueurs.

Peer, soit vous perdez une bataille mais gagnez la guerre ensemble, soit vous périssez tous. Ne regardez pas si microscopiquement sectoriel "il y a des choses que nous devons faire séparément", mais voyez les choses dans le grand contexte.
la collégialité doit venir des deux côtés, alors c'est vrai. si l'azote était un problème arable, on n'entendrait guère les éleveurs
Abonné
info 16 mai 2020
en tant qu'agriculteur, agissons ensemble sous quelque forme que ce soit, le plus important est que nous gagnions encore de l'argent maintenant et dans 20 ans. Tout le monde ne gagne pas la même chose et nous sommes tous des agriculteurs à notre manière, l'un a plus et l'autre a moins de capacités, respectez cela maintenant et soutenez votre collègue agriculteur collectivement exprimez votre intérêt nous venons le plus loin, se faire chier ne joue que le adversaire en sa faveur et c'est ce qu'ils recherchent.
Jupe 19 mai 2020
Être le premier à mettre en place un service média professionnel, c'est avant tout une question d'influence médiatique. Ce qui se trouve dans les journaux agricoles est souvent bon mais n'arrive pas dans la rue.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login