Propre image

Actualités Politique

'Faire d'Aalt Dijkhuizen ministre de l'Agriculture'

18 mai 2021 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 8

Aalt Dijkhuizen est le ministre de l'Agriculture idéal dans le prochain cabinet. C'est l'avis de Caroline van de Plas, la dirigeante de BoerBurgerBeweging (BBB), à la Chambre des représentants. De plus, l'éminent député CDA Pieter Omzigt est le bienvenu au BBB s'il veut quitter son parti.

C'est ce que Van der Plas a dit hier pour le micro de BNR† Selon la figure de proue de BBB, Dijkhuizen est tout à fait approprié en tant que nouveau ministre de l'Agriculture. L'ancien président de Wageningen UR "est impliqué dans l'agriculture depuis longtemps, est très pragmatique et pratique, possède une énorme quantité de connaissances et un vaste réseau", déclare Van der Plas.

Selon elle, "plus de professionnels devraient entrer dans le cabinet au lieu de personnes ayant une expérience administrative". La chance que Dijkhuizen, également ancien président du Collectif agricole, soit appelé à occuper le poste de ministre est faible, car le D66 et les partis de la gauche de l'échiquier politique ne partagent certainement pas toutes ses idées.

Aalt Dijkhuizen a également été président du jury du Prix ​​de l'agro-industrie de Boerenbusiness.

Place disponible pour Omtzigt
Si Pieter Omtzigt décide de quitter le CDA, une rumeur qui plane toujours au-dessus du marché en politique, alors il est le bienvenu au BBB, selon Van der Plas. "Je lui ai dit : vous avez un abri à BBB. Et oui, qui ne voudrait pas d'un tel champion d'un député ?" Omtzigt lui-même n'a jamais commenté son avenir politique. Il est chez lui épuisé.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

En savoir plus sur

Aalt DijkhuizenPolitique
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 8
Fermier Flevo 18 mai 2021
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/agribusiness/article/10892314/maak-aalt-dijkhuizen-minister-of-agriculture]'Maak Aalt Dijkhuizen ministre de l'agriculture'[/url]
Oui, bon plan. Belle agriculture intensive, belle pulvérisation, parrainer des entreprises et ne rien gagner, c'est ce que vous obtenez avec Dijkhuizen.
Abonné
Wortelboer 18 mai 2021
Ah regarde, le cadrage a commencé tout de suite. Par coïncidence, j'ai lu cette semaine que le prix du bio doit être abaissé, sinon le consommateur refusera de le payer, donc ne rien gagner est un événement quotidien
18 mai 2021
M. Dijkhuizen parle toujours du modèle de revenus de l'agro-industrie/des entreprises liées/de la périphérie. C'est ao. basé sur la masse et l'exportation de connaissances, de technologies, de matières premières, etc. Ce modèle de revenus ne peut exister sans le secteur primaire (l'agriculteur néerlandais), mais le modèle de revenus de l'agriculteur et celui de la périphérie sont deux choses différentes avec des aspects différents dans un certain nombre de domaines importants (et parfois même opposés).

L'agriculteur facilite (sans en être récompensé, mais en subit les inconvénients) le modèle de rémunération pour la périphérie. Les modèles de revenus du secteur agricole se polarisent. Si nous voulons avoir un avenir en tant qu'agriculteurs aux Pays-Bas, nous devrons chercher des personnes capables de briser les modèles de revenus polarisants au sein du secteur agricole. Je suppose qu'il y a des gens qui correspondent mieux à ce travail.
Fermier Flevo 18 mai 2021
cultivateur de carottes,

Je n'ai jamais lu un discours décent de M. Dijkhuizen, c'est toujours plus plus plus. S'il y a une chose qui n'intéresse pas les agriculteurs, c'est plus de production, plus de chiffre d'affaires (coûts). L'intérêt de l'agriculteur est un bon sandwich, et de préférence à plus long terme. L'histoire selon laquelle tout doit être plus intensif et avec une production plus élevée pour nourrir la population mondiale n'est que désavantageuse pour les agriculteurs. Vous êtes traite là où vous vous trouvez, et les agriculteurs eux-mêmes marbrent également le sol. Outre le vôtre, car vous donnez également de bonnes bases à vos enfants. Mais si l'opportunité se présente de louer des terres supplémentaires pour 3500, ils saisiront sans aucun doute l'opportunité de cultiver des carottes, des oignons, des pommes de terre et des bulbes pour, espérons-le, économiser quelque chose ; mais bon, nous nourrissons le monde.

Pensez-y tous ensemble.
Fermier Flevo 18 mai 2021
Il en va de même pour la production laitière ; chaque agriculteur parie sur plus de lait, car kg x argent représente un chiffre d'affaires, mais cela pourrait difficilement être plus myope. Les administrateurs qui promeuvent ce genre de pensée ne méritent pas une place en politique.
Janvier 18 mai 2021
À l'heure actuelle, plus qu'assez d'argent est gagné dans le secteur agricole, mais pas par l'agriculteur. Le parasitisme de la périphérie devra appartenir au passé si l'on veut que les agriculteurs gagnent un bon revenu en moyenne (sur une période de +- 20 ans). Les agriculteurs produisent selon les méthodes de production qui rapportent le plus d'argent aux autres. Les modèles de revenus des sociétés liées sont les plus importants et la politique est conçue de manière à ce que ces modèles de revenus puissent exceller. L'agriculteur facilite ces modèles de revenus à très bon marché. Les entreprises apparentées gagnent leur argent sur la base d'un commerce de masse/volume aussi important que possible, répercutant les coûts d'échec sur l'agriculteur et exportant les connaissances, les compétences et le savoir-faire développés par l'agriculteur néerlandais à l'étranger. Le durcissement des lois et des réglementations force l'investissement et l'emploi en faveur de nos entreprises affiliées. Les dirigeants « agriculteurs » et les « intellectuels » agricoles sont utilisés par des entreprises liées pour faire pression sur les politiciens/et la communauté agricole afin de maintenir la domination des entreprises liées dans le modèle de revenus du secteur agricole. ça ne marche pas au final, c'est uniquement pour "faire avancer les agriculteurs". Et en effet, il en faut beaucoup pour briser ces modèles de revenus polarisants.
Abonné
Jupe 18 mai 2021
D66 livre un autre ministre de l'agriculture
Abonné
cm 18 mai 2021
Je n'ai jamais entendu ces contremaîtres de Tjeerd de Groot, Cees Veerman et Rabo dire quoi que ce soit de bien, mais Aalt Dijkhuizen, en tant que l'un des rares, aime le faire de ma part.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Politique

Femke Wiersma surprend en tant que nouvelle ministre de l'Agriculture

Opinie Alex Datema

Une gestion ciblée sans vision sur l’agriculture, est-ce possible ?

Opinie Krijn J. Poppe

De la thérapie de choc à la collaboration avec l'agriculteur

Politique Coalition

Ne vous concentrez pas sur la diminution du cheptel et sur « l’agriculteur aux commandes »

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login