Gouvernement national

Politique L'azote

L'argent du porc transféré à l'achat des contribuables de pointe

30 Juin 2021 - Editeurs Boerenbusiness

La ministre de l'Agriculture Carola Schouten va transférer 130 millions d'euros destinés à la restructuration des élevages porcins au rachat des pics de charge autour des zones Natura 2000. 40 millions d'euros du Programme de subventions pour l'assainissement des élevages porcins (Srv) seront également utilisés pour d'autres mesures de réduction de l'azote.

Schouten le rapporte dans une lettre adressée à la Chambre des représentants. Les millions restent parce que trop peu d’élevages porcins souhaitent utiliser le système SRV. Sur les 430 élevages porcins enregistrés, 278 éleveurs souhaitent à terme profiter du dispositif et fermer leur exploitation. Le projet visait à l'origine à limiter les nuisances olfactives des entreprises du sud et de l'est des Pays-Bas sur l'environnement.

Déception pour les ambitions azote
Étant donné que les prix du porc ont été généralement bons au cours de l'année écoulée en raison d'un appétit d'achat croissant en provenance de Chine en particulier, moins d'entreprises porcines ont finalement décidé d'arrêter. Le ministère de l’Agriculture avait d’abord réfléchi. C'est un autre revers pour les ambitions en matière d'azote que Schouten avait ajoutées à ce projet. En fermant les élevages porcins, les émissions d'azote pourraient être réduites de 8,5 moles, mais en pratique elles sont aujourd'hui de 2,8 moles. 

Cela n'est pas seulement dû aux émissions d'azote inférieures à la moyenne attendue par entreprise qui ferme, explique Schouten, mais aussi à la localisation des élevages porcins. Le projet visant à limiter les nuisances olfactives, de nombreuses exploitations porcines qui ferment leurs portes ne sont pas situées à proximité des zones Natura 2000. Cela met en péril la construction de 75.000 7 logements et la construction de XNUMX grands projets d'infrastructures, où un plan de restructuration réussi de l'élevage porcin était attendu avec impatience. 

Élevages de veaux Animo
C'est pourquoi Schouten souhaite également investir les 170 millions d'euros restants, entre autres, dans l'achat de pointes de consommation dans les zones Natura 2000. Cela pourrait par exemple s'appliquer à la Gueldre, où l'enthousiasme pour un système d'achat provincial pour les élevages de veaux est supérieur au budget disponible. S'il reste un budget résultant de l'achat d'appareils de pointe, dont la première tranche est actuellement en cours, le gouvernement et les provinces le transféreront à la deuxième tranche après l'été. La délocalisation des élevages, combinée à l’innovation, est également une option.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login