À l'intérieur : Marché de la pomme de terre

La récolte d’essai VTA atteint le niveau de 2014

29 Septembre 2017 -Niels van der Boom

Les chiffres des récoltes d'essai de VTA montrent que les cultures de pommes de terre ont produit une croissance relativement importante entre la mi-août et la mi-septembre. En conséquence, le rendement se termine à un niveau élevé. L'association suit la situation de près. Par exemple, de nombreux membres signalent des dégâts des eaux. Les conséquences directes et indirectes sur les rendements sont encore floues.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

VTA calcule le rendement moyen des pommes de terre, après les chiffres de récolte test de septembre, à 58,5 tonnes par hectare. Depuis 2001, ces récoltes d'essais sont réalisées au niveau national, au même moment, selon le même protocole et avec des variétés différentes. Après les chiffres d'août, le rendement à l'hectare était en retard de 3,5 tonnes par rapport à 2014. En raison d'une croissance significative, il s'est terminé au même niveau un mois plus tard.

12

tonne

repousse par hectare en moyenne

Cela fait de la moyenne de septembre 2017 la moyenne la plus élevée depuis 2012 et est supérieure de 23 % à celle de la saison dernière. Par rapport à la moyenne sur 5 ans, le rendement est supérieur de 11,7 %.

De grandes différences par course
Entre le moment de la récolte test en août et septembre, les cultures ont réalisé une repousse significative, avec une moyenne de 12 tonnes par hectare. Presque toutes les variétés ont livré pas mal de kilos. Les différences de rendements entre variétés sont parfois importantes. Comme peu d’échantillons ont été soumis pour certaines variétés, VTA a calculé une moyenne. La moyenne sur 5 ans est de 8.971 XNUMX kilos de repousse par hectare.

Dégât des eaux et tare
De nombreux membres disent avoir subi des dégâts des eaux. VTA ne peut pas encore dire quelle sera l’ampleur des dégâts. Les estimations varient entre 10% et 20%. Les chiffres n'en tiennent pas compte. Aux dommages directs, sous forme de baisse de rendement, s’ajoutent les risques de problèmes de stockage. Un nombre frappant d’échantillons présentent également des tubercules déformés, ce qui entraîne une tare supplémentaire. Des phénomènes de lessivage et de pourriture ont également été constatés lors des récoltes tests.

Les échantillons contenaient relativement peu de tubercules

Quelques tubercules
Le tri varie encore une fois considérablement selon la parcelle. En moyenne, cela s'élève à 71 % à partir de 50 millimètres, ce qui correspond exactement à la moyenne. L'année dernière, ce pourcentage n'était que de 57 %.

Le nombre de tubercules par échantillon (2x3 mètres) est relativement faible : 176 pièces. La moyenne est de 196 tubercules et en 2016 elle était de 178 tubercules. On ne s’attend plus à une croissance beaucoup plus importante. La plupart des parcelles sont usées ou aspergées à mort. Certaines cultures sont encore vertes.

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login