À l'intérieur : Marché de la pomme de terre

« Ne donnez pas de pommes de terre à tout prix »

27 Septembre 2017 -Niels van der Boom - Commentaires 7

"Ne donnez à aucun prix vos pommes de terre à l'industrie." L'association des producteurs français UNPT adresse ce message à ses adhérents. En savoir plus? Abonnez-vous au « Marché de la pomme de terre ».

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les rendements sont très proches des nombreux kilos de 2014. A cette époque le prix réagissait très négativement, avec un niveau de 20 € la tonne pour les pommes de terre frites en France. Le niveau de prix actuel de 55 euros par tonne reste donc relativement attractif pour Bintje. Le RNM est inchangé à ce niveau cette semaine. Fontane est payé 60 € la tonne. Les autres variétés sont au niveau de 50 € la tonne.

L’expansion de la zone va de pair avec davantage de transformation

Situation non comparable à 2014
Volgens de Union Nationale des Producteurs de Pommes de Terre (UNPT), il n’est pas justifié de faire une comparaison avec 2014. "La situation est complètement différente de celle d'il y a trois ans", a-t-il déclaré dans un communiqué. « Le niveau de rendement est en ligne avec la moyenne décennale. Toutefois, le rendement varie très fortement d'une année à l'autre. L'augmentation des superficies est en ligne avec l'augmentation des capacités de transformation en Europe. depuis au dessus."

Ventes en alimentation animale ou en digesteur
L'UNPT critique également le secteur de la vente au détail pour sa baisse agressive des prix dans les supermarchés et son retard dans les promotions. « La situation est injuste et hostile », a-t-il déclaré. C'est pourquoi l'organisation française appelle les producteurs à ne plus « donner » les pommes de terre à tout prix. Cela détruit le marché et sape le travail de l'association des producteurs. L'UNPT espère obtenir des prix équitables pour les producteurs de pommes de terre. Les petits producteurs en sont particulièrement coupables.

Aux prix actuels, il est préférable de vendre les pommes de terre comme aliments pour animaux ou de les envoyer au digesteur, selon l'organisme français. "En éliminant ainsi une partie des recettes, nous espérons que la situation de l'offre et de la demande sera rééquilibrée."

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login