À l'intérieur : Marché de la pomme de terre

La pluie a encore retardé les jambes

9 mai 2018 -Anne Jan Doorn

Les pluies de la semaine dernière ont encore retardé les travaux de plantation. En conséquence, seulement 18 % des pommes de terre ont été plantées au cours de la semaine 10, ce qui signifie que la superficie plantée en pommes de terre s'élève désormais à 70 %. La Hollande du Nord et la Flandre sont particulièrement à la traîne. Cela ressort clairement des chiffres d’Aviko Potato.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Cependant, il s'avère que cela pas extrême Il est tard. Une superficie similaire avait été plantée à cette époque en 2016. Il est frappant de constater que la Hollande du Nord est loin derrière. Moins de 50 % des pommes de terre y ont été plantées. Selon les conseillers locaux, le sol de la province est encore trop humide. Les agriculteurs sont actuellement occupés à planter, on s'attend donc à ce que toutes les pommes de terre soient en terre d'ici la fin de la semaine prochaine.

Près de 50 % doivent encore être plantés dans les provinces de Zélande et du Brabant septentrional. La semaine dernière, malgré la pluie, 10 % des surfaces ont été plantées dans ces zones. Plus de 75 % ont été plantés dans la Betuwe. 

Les travaux dans le Limbourg sont pratiquement à l'arrêt

Le Nord connaît le moins de désagréments
C'est dans le nord du pays et dans l'Achterhoek que les producteurs de pommes de terre ont connu le moins de désagréments de la pluie. La superficie plantée y a été augmentée à 80 % la semaine dernière. Dans la province du Flevoland, il reste encore un peu moins de 10 % à planter, mais dans le Noordoostpolder, ce chiffre est de 25 %.

Dans la province du Limbourg, les travaux de plantation sont presque totalement arrêtés. La zone frontalière du Limbourg en possède environ 80 %, tandis que dans le reste du Limbourg, environ 30 % doivent encore être plantés.

Retard en Flandre
Il est frappant de constater qu'en Flandre, moins de 50 % sont enfouis dans le sol. Cela signifie qu’ils sont nettement en retard par rapport aux années précédentes. Producteurs et conseillers locaux appellent en face Boerenbusiness des pourcentages encore plus faibles. La raison en est les fortes pluies et de la pluie est à nouveau attendue à l'approche du week-end. Le sol lourd de Flandre occidentale sèche très difficilement.

L’émergence des pommes de terre primeurs est également décevante, estiment les initiés. En Wallonie en revanche, les plantations sont presque prêtes. Il reste encore 10% à planter. Leur plantation est également presque terminée en Allemagne et en France. Au Royaume-Uni, la population est encore à la traîne puisque moins de 50 % y ont été plantés.

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login