Agriphoto

intérieur Pommes de terre

Les jambes se passent bien, sauf en Belgique

23 Avril 2019 -Niels van der Boom

Aux Pays-Bas, mais aussi ailleurs en Europe, les activités de plantation se sont bien déroulées. Depuis la mi-avril, les semis ont été abondants dans les zones de culture. Le printemps n'est pas extrêmement précoce, mais beaucoup plus tôt que 1 an plus tôt. Il n'y a qu'en Belgique que les producteurs se la coulent douce.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Il reste encore beaucoup de plantations à faire dans le nord du pays figuré Pomme de terre Aviko. Dans cette zone, la moitié de la superficie d'Aviko n'était pas encore en terre. La plupart des travaux ont été réalisés dans le sud-ouest des Pays-Bas (environ 80 % sont en pleine terre). Au moins 75 % sont également enfouis dans le Brabant oriental et dans le Limbourg. La moitié du travail a été réalisée sur l'argile de la Betuwe.

Les jambes en Europe bien avancées
Les semis se poursuivent également sans problème dans divers autres pays européens. Dans les régions allemandes de Rhénanie et de Bavière, selon les chiffres d'Aviko, plus de 80 à 90 % sont enfouis dans le sol. La Grande-Bretagne est également presque à ce niveau.

Il reste encore beaucoup à faire en France, mais aussi en Belgique. Selon l'entreprise, la région française de Picardie en est à 65 %, mais dans le Nord-Pas-de-Calais, seulement 30 % sont enfouis. Cela vaut également pour la Wallonie. En Flandre, les travaux seraient plus avancés (55%).

La Belgique est plus tard
Tout le monde n’est pas d’accord avec les chiffres d’Aviko. Les enquêtes des initiés montrent qu'ils estiment qu'environ 17% ont été plantés en Wallonie au début de la semaine 50. Il existe des différences régionales significatives ; Les travaux semblent se dérouler sans problème autour de Liège, tandis que plus à l'ouest, de nombreux travaux de plantation restent à faire. Même s'il n'a pas beaucoup plu en avril, le sol limoneux du fond est encore assez humide.

Travail du sol avant plantation dans la région belge de Hesbaye.

Les producteurs de pommes de terre de Wallonie plantent pour cette année attente encore environ 46.000 2018 hectares de pommes de terre de conservation. La superficie attendue est probablement supérieure de plusieurs centaines d’hectares. Cette stabilisation fait suite à une augmentation en 1.300, où plus de XNUMX XNUMX hectares de pommes de terre ont été ajoutés.

Région belge
Les chiffres de l'enquête PCA montrent que la Flandre connaîtra une croissance cette année (+8%). Au cours de la dernière année, la superficie a diminué de 6 %, ce qui a entraîné une augmentation nette de 2 % pour les pommes de terre (55.527 101.533 hectares). Un déclin a été visible la saison dernière, notamment dans le segment des « pommes de terre primeurs », mais celui-ci est en train de se redresser. La Belgique représente donc XNUMX hectares.

Aux Pays-Bas, selon les chiffres de Statistics Nederland (CBS), la superficie était de 165.000 76.350 hectares l'année dernière. Sur ce total, XNUMX XNUMX hectares sont constitués de pommes de terre de consommation. En Belgique, cette part des plants de pommes de terre ne représente que quelques pour cent.

Travaux de plantation en Wallonie chez une des grandes entreprises spécialisées en pomme de terre.
Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login