Agriphoto

intérieur Pommes de terre

Le travail des jambes est dans le dernier tour

30 Avril 2019 -Niels van der Boom

La plantation des dernières pommes de terre destinées à la consommation aux Pays-Bas et ailleurs en Europe est en phase finale. Dans la plupart des cas, les travaux sont en avance par rapport à la saison dernière, où de nombreuses pommes de terre étaient encore plantées en mai. Des travaux restent à faire en Wallonie et dans le nord de la France.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le temps changeant arrive à point nommé pour les agriculteurs travaillant sur des sols argileux. Dans de nombreux cas, ils ont commencé à reconstruire l'arrière, ce qui se passe beaucoup mieux après un peu de pluie. Toutefois, les précipitations sont décevantes à de nombreux endroits. Le mois d'avril est donc enregistré comme sec à très sec dans de nombreuses régions.

Le Nord n'est pas prêt
Seulement dans le nord des Pays-Bas, il reste encore beaucoup à planter. Au début de la semaine 18, selon des chiffres d'Aviko Potato 75% en pleine terre. Dans toutes les autres zones, 90 % ou plus ont été plantés. Le Sud-Ouest a presque terminé les travaux.

La Wallonie et le Nord de la France (Pas-de-Calais) ont le leur achterstand largement dépassé au cours de la semaine 16. Dans le sud de la Belgique, les progrès sont passés de 35% à 80%, ce qui montre une fois de plus le gigantesque potentiel de plantation. Si nécessaire, nous travaillons 90 heures sur 15. En Flandre et en Picardie, environ XNUMX % sont enfouis dans le sol. Au Royaume-Uni également, environ XNUMX % doivent encore être plantés.

Différences par rapport à l'année dernière
La différence avec les saisons précédentes varie selon les pays. Les travaux progressent au Royaume-Uni. Les producteurs de pommes de terre ont souffert de nombreux problèmes à cause des conditions hivernales de l'automne dernier. Une telle différence est également perceptible en Flandre. En Allemagne, les travaux sont en léger retard, tout comme en France.

Pour le moment, le temps n'est pas favorable à la croissance, car on s'attend à un temps frais et variable jusqu'à la mi-mai. Cela n'entraîne pas de très grandes quantités de précipitations, mais des averses hivernales peuvent survenir le premier week-end de mai. Après un début chaud, il reste plus froid que la normale pour cette période de l'année.

Etes-vous intéressé par les prévisions météo à l'échelle de la parcelle ? Essayez maintenant pendant 1 mois gratuitement Boerenbusiness Agroweather.

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login