Shutterstock

intérieur Pommes de terre

Jusqu'à 6 euros d'indemnisation pour les frites

1 mai 2020 - Editeurs Boerenbusiness - Commentaires 45

Les producteurs de pommes de terre frites qui ont subi les conséquences de la crise du coronavirus peuvent recevoir jusqu'à 6 euros par 100 kilos d'indemnisation. Une indemnisation maximale de 150.000 XNUMX € sera versée par entreprise, selon un projet de régime d'indemnisation du ministère de l'Agriculture.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Ce concept se répand désormais comme une traînée de poudre dans le secteur de la pomme de terre. Il se transmet les uns aux autres et est également à la disposition des éditeurs Boerenbusiness a atterri. Le projet indique clairement que le ministre applique une période d'indemnisation du 16 mars au 31 août de cette année pour les pommes de terre frites qui ont perdu leur destination finale à cause de la crise du coronavirus. La demande d'indemnisation peut être déposée entre le 11 mai et le 8 juin 2020. Le ministre Schouten a d'abord chargé RVO de mettre en œuvre le programme,

Après avoir déposé sa demande, le producteur reçoit une avance de 30 % à titre de compensation. Ceci sera finalement réglé par l'indemnisation finale. Pour la demande, le producteur doit fournir une belle liste de dates et de déclarations concernant le lot de pommes de terre frites. Par exemple, il faut indiquer combien de pommes de terre frites étaient encore entreposées le lundi 16 mars et fournir une estimation de la quantité de pommes de terre frites par parcelle qui ne pourra être livrée à l'industrie de transformation de pommes de terre en 2020.

Le ministre Schouten a alloué un total de 50 millions d'euros pour l'indemnisation

 

Remise générique si dépassée
Les producteurs doivent également fournir une déclaration selon laquelle les pommes de terre en chips pour lesquelles une compensation est demandée n'ont pas été négociées auparavant sur le marché à terme. L'indemnisation s'élève au maximum à 6 € par 100 kg et par producteur provincial. Le ministre Schouten a alloué un total de 50 millions d'euros pour cette compensation. Si le montant total de l’indemnisation demandée dépasse 50 millions d’euros, une remise générique s’appliquera à toute indemnisation.

Selon une estimation de BO Akkerbouw, environ 1.500 1 producteurs se retrouvent avec des pommes de terre frites. Cela concerne environ XNUMX million de tonnes de pommes de terre. André Hoogendijk, président de BO Akkerbouw, a averti jeudi dans un communiqué que des projets de projet circulaient dans le secteur. Il parle de cela comme d'une « information obsolète ». "Les textes sont encore en cours d'élaboration et nous ne pouvons pas garantir qu'il s'agisse d'une ébauche que quelqu'un a lue quelque part."

Le projet n'est définitif que lorsqu'il est publié au Journal officiel.

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login