Shutterstock

intérieur Pommes de terre

La consommation de frites revient aux niveaux d'avant le coronavirus

27 Augustus 2021 -Niels van der Boom

Environ un an et demi après l’apparition du coronavirus, les exportations et la consommation de frites dans le monde sont revenues aux niveaux d’avant la crise. Cela ressort clairement des chiffres d’exportation de ce printemps et du début de l’été. Toutefois, certains changements notables sont visibles. Vous pouvez lire de quoi il s’agit dans cette analyse du marché européen et mondial des frites.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Malgré la fermeture presque complète du secteur de la restauration pendant la pandémie du coronavirus, les exportations et la consommation de chips ont bien résisté. Maintenant que les restaurants ont entièrement rouvert dans de nombreux pays, les exportations peuvent également représenter ces derniers pour cent. En juin de cette année, les exportations mondiales étaient supérieures de plus de 1 % à celles de la même période un an plus tôt. L'écart avec 2 ans plus tôt n'est que de 2%, alors qu'il s'agissait d'un record à l'époque.

Le grand 4
Il est visible que les quatre grands : la Belgique, les Pays-Bas, les États-Unis et le Canada jouent un rôle (légèrement) moindre dans l'exportation de frites. Les volumes ont clairement changé pendant la crise du coronavirus. Ce sont des pourcentages relativement faibles. Plus de 4 % de toutes les frites surgelées dans le monde sont exportées par ces 80 pays. En termes de pourcentage, la Chine en particulier a beaucoup gagné au cours de la dernière année et demie. Dans le même temps, le pays importe également davantage de frites.

Au cours des 12 mois précédant le mois de mai, la Belgique et les Pays-Bas ont vu leurs volumes diminuer. En Belgique, cela représente un petit pourcentage. Les Pays-Bas ont 6,5% d'exportations en moins. Le Canada, en particulier, voit un avantage dans les exportations. C'est 12,5% de plus sur 12 mois. C’est un peu particulier car le pays a en fait eu une petite récolte. Dans le même temps, elle a pu exporter beaucoup vers le pays voisin, les États-Unis. On retrouve ce pays à la 4ème place, avec un plus de 1,5%.

35% de consommation en plus
Cette période de 12 mois a représenté des exportations de chips congelées de 7,8 millions de tonnes. C’est plus de 1 % de plus qu’au cours de la même période en 2019-20. En comparant cela avec les mêmes mois de 2018-19, ce volume n’est que de 2% inférieur, alors qu’il s’agissait d’un record. Une tendance à la hausse de l’exportation (et donc de la consommation) de frites continue d’être visible sur une période de 10 ans. Cette croissance en volume s'élève à 35 %.

Le producteur le plus important dans la liste des exportations est la Chine. Le volume de frites exportées a plus que doublé en 12 mois. Cela concerne plus de 45.000 1 tonnes, un petit volume à l'échelle mondiale. La Belgique, numéro 2,65, en vend XNUMX millions de tonnes ! Les principaux acheteurs de frites chinoises sont Hong Kong, la Thaïlande et les Philippines. Il faut dire que les ventes ont diminué ces derniers mois. En partie à cause de la pression du coronavirus, qui éclate parfois et provoque des perturbations dans la consommation.

Importations chinoises
L'importation de frites est également en croissance. En juillet, les importations ont été supérieures d'un cinquième à celles du même mois de l'année dernière. Ces frites proviennent presque entièrement des États-Unis et d'Argentine. Cela est dû en partie au fait que les Chinois ne disposent plus d’une grande partie de leurs propres stocks. Ce qui aide, c’est que le prix des frites est considérablement inférieur à celui d’un an plus tôt. Le prix des frites belges et hollandaises a en effet augmenté de 10 %.

Si l’on regarde les chiffres européens de juin (les plus récents), une reprise est visible par rapport au début de cette année. Cela est principalement dû aux baisses de prix qui rendent les frites plus intéressantes. Le volume total des exportations de l’UE-27 est supérieur de pas moins de 60 % à celui de juin de l’année dernière. Cela porte le volume de 175.000 12 tonnes de frites à un quart de plus qu'avant la pandémie corona. Sur une période de 14 mois, le volume exporté est supérieur de XNUMX% à la période précédente.

Le secteur de la restauration stimule la consommation de chips
L'UE a un client stable au Moyen-Orient, avec l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. En juin, le Royaume-Uni est devenu le plus gros client de SA. Le volume importé est une fois et demie supérieur à celui d’un an plus tôt. En raison de la reprise du secteur de la restauration britannique, la demande de chips est clairement accrue. L'Amérique du Sud est à nouveau un marché en croissance pour l'UE et cela vaut également pour l'Afrique. Il est clairement visible que le secteur européen de la restauration a également rouvert ses portes. Les exportations mutuelles dans l'UE ont augmenté de 85 % en juin.

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login