Agriphoto

Analyse Pommes de terre

Tu les connais, ces finitions sur les pommes de terre

20 Octobre 2023 - Commentaires 8

Une affirmation connue de presque tout le monde : « le dernier kilomètre est le plus difficile » est certainement vraie aujourd'hui, comme cela a souvent été le cas lors des campagnes de pommes de terre précédentes. La récolte des pommes de terre dans les pays de l’UE-4 s’est plutôt bien déroulée ces dernières semaines. Il semble désormais y avoir un net retard pour les derniers 25 % de la superficie restant à récolter.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

La pluie est un gâchis, les producteurs belges en particulier devant creuser jusque tard en novembre pour pouvoir tout récolter. En Belgique, la récolte des pommes de terre a commencé tardivement par rapport aux pays voisins. En France par exemple, 41 % de la surface avait déjà été déminée au cours de la semaine 60, en Belgique ce n'était que 35 %. Cependant, de nombreux travaux ont été réalisés ces dernières semaines, si bien que la superficie défrichée s'élève à 70% (source PCA/Fiwap). Dans les autres pays de l'UE-4, on estime qu'environ 20 % doivent encore être dépollués, l'accent étant mis par exemple sur le sud-ouest des Pays-Bas.

Quoi qu'il en soit, « la dernière partie, plutôt difficile », a permis de rendre l'ambiance un peu plus conviviale qu'il y a quelques semaines. Premièrement, la tendance négative du marché à terme des pommes de terre s'est transformée en une tendance légèrement plus positive. Le contrat d'avril 2024 s'échange à 22,50€ contre 19,60€ il y a deux semaines. Il y a peu de reprise visible dans les différents prix des pommes de terre. Cette semaine par exemple, PCA/Fiwap a enregistré 8 à 10 € et Belgapom 10 € inchangé. En revanche, la cotation allemande REKA d'Innovator a légèrement rebondi de 1 € à 14 €. Cela semble également être le prix du marché auquel les clients achètent pour le mois de novembre.

Demandez un innovateur
Quoi qu’il en soit, on s’attend à ce qu’Innovator soit très demandé cette saison. Le rendement à l'hectare de cette variété n'est généralement pas si mauvais, ce qui peut entraîner certaines pénuries dans les programmes de transformation des copeaux. Un fait intéressant, car Innovator est prévu pour les mois à venir dans le segment des frites haut de gamme, mais le volume prévu doit alors être là. S'il existe une offre suffisante de Fontane, notamment en provenance de Belgique, avec une évolution des prix loin d'être bonne, que faut-il payer pour Innovator ? Cela pourrait être une histoire difficile, avec pour conséquence possible que la superficie des Innovateurs n'augmente pas au cours des saisons à venir. Les producteurs font déjà allusion à cette tendance.

La demande vers des destinations lointaines (c'est-à-dire hors d'Europe) de pommes de terre sèches, fermes et adaptées à l'exportation est en hausse cette semaine. Les conditions météorologiques actuelles jouent également un rôle à cet égard. Une forte augmentation des prix sur PotatoNL - avec une cotation maximale de 25 € ou peut-être plus dans les semaines à venir (jusqu'à 16 € a été cotée lundi 23 octobre) - pourrait certainement être le cas.       

Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login