Agriphoto

Actualités Pommes de terre

Le dernier chapitre des vendanges 2023 est-il écrit ?

27 Novembre 2023 -Niels van der Boom

Au vu des prévisions météorologiques de cette semaine, le dernier chapitre des vendanges 2023 pourrait bien être écrit. Surtout avec l’arrivée de l’hiver. Une autre montagne de travaux (d'arrachage) a été réalisée la semaine dernière, mais la situation est certainement passionnante pour plus d'un million de tonnes de pommes de terre.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

L'organisation NEPG a publié vendredi 24 novembre un communiqué indiquant qu'elle estime qu'environ 1,4 million de tonnes de pommes de terre sont encore en terre dans l'UE4. La plus grande partie se trouve dans le sol de notre pays, suivi par la Belgique. On estime que 22,2 millions de tonnes ont été dépolluées dans le nord-ouest de l'Europe. Cela signifie que le volume est déjà plus important que l'année dernière, où 21,7 millions de tonnes avaient été récoltées.

rouge
La question clé est de savoir quelle part de ce volume estimé mérite encore d’être récoltée et transformée. En Belgique et dans le nord de la France notamment, une superficie considérable a été radiée à la suite d'inondations. Aux Pays-Bas, ce sont principalement les endroits bas et les promontoires où les tubercules pourrissent, en plus des endroits où la pourriture s'est déjà produite cet été.

La semaine dernière, des arrachages ont encore eu lieu dans quatre pays européens. Un peu même – dans la mesure du possible – en raison de la météo hivernale à venir. Quiconque compare les graphiques Aviko Potato (qui fournissent quelques indications) constatera une légère croissance. Aux Pays-Bas, 10 % de la superficie d'Aviko doit encore être récoltée et en Belgique un peu plus. La France a désormais démarré sur les derniers 10 %.

Tout sur tout
La raison pour laquelle nous faisons tout ce que nous pouvons, ce sont les prévisions météorologiques qui prédisent un petit changement. Températures autour de zéro la nuit et à peine au-dessus le jour, avec un risque de neige (mouillée) et surtout davantage de pluie. Chaque goutte qui tombe est une goutte de trop à ce stade et toute cette humidité se trouve dans la couche arable. Cela rend la récolte presque impossible. La récolte peut souvent avoir lieu sur des sols sableux, mais le problème reste la conduite. Vous pouvez circuler sur les sols argileux porteurs, mais vous ne pouvez pas récolter (tamisage).

Malgré le temps plus froid juste avant le début de l'hiver, nous n'aurons probablement pas beaucoup de gel ni une épaisse couche de neige, selon les dernières prévisions. Cela s'applique à l'Europe du Nord-Ouest. On s'attend à beaucoup de neige, notamment en Europe centrale et dans les Alpes. Le fait est qu’un fort courant d’air froid continuera à nous visiter au cours de la période à venir, ce qui rendra le temps relativement froid pour cette période de l’année. Le même courant apporte également une quantité de précipitations supérieure à la moyenne sous forme de pluie.

Offre obligatoire
Les lots récoltés la semaine dernière l’ont été dans des conditions loin d’être idéales. Lorsque la récolte a lieu à des températures de plus en plus basses, le risque d'apparition de cultures bleues augmente notamment. Dans les cas extrêmes, les pommes de terre sont transformées immédiatement. Les cellules dans lesquelles le produit a été récolté début novembre doivent aussi parfois être nettoyées tôt, rapportent plusieurs initiés. Il ne s’agit pas toujours de petits tonnages ! Cela signifie que les usines sont confrontées à une offre incontournable pour laquelle il faut trouver une place.

Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que les prix européens des pommes de terre se soient stabilisés fin novembre. Belgapom a enregistré vendredi 20 € inchangés pour Fontane et Challenger, tout comme le PCA en début de semaine. L’Allemagne et la France maintiennent également ce prix et PotatoNL fera probablement de même. Les producteurs de pommes de terre qui disposent de pommes de terre de qualité gratuites ont leurs portes bien fermées. Ils ont plein d’autres activités et verront ce que fera le marché l’année prochaine. Avec un marché à terme de pomme de terre fluctuant autour de 32,60 €, les perspectives pour le printemps 2024 sont excellentes.

Ces producteurs s'interrogent probablement également sur leur plan de culture pour l'année prochaine et sur le rôle que les pommes de terre frites y joueront. C'est à cette époque que les premiers prix contractuels pour la livraison nationale sont publiés en Belgique. Les transformateurs ne peuvent pas se permettre une réduction des prix contractuels, étant donné le sentiment qui règne dans le pays de la pomme de terre et la concurrence féroce entre eux. Le plus gros problème est l’approvisionnement en matière première. Le NEPG s'inquiète également du fait que près de 7 % de plants de pommes de terre en moins ont été plantés cette année, que les rendements sont décevants et que la qualité n'est pas très bonne partout. Le bât blesse, surtout avec les variétés de chips. L'une des plus grandes coopératives de plants de pommes de terre aurait encore au moins 300 hectares de matériel de départ en terre. Pendant ce temps, les revendications étiré juste pour avoir le plus de potiers possible.

Le gel est nécessaire
Les modèles météorologiques sont totalement incohérents quant au type de temps à long terme. Allons-nous maintenir un flux d’air froid ou un doux vent de sud-ouest prévaudra-t-il à nouveau ? C'est une mauvaise nouvelle pour les producteurs qui ont des pommes de terre en terre, mais une bonne période de gel est nécessaire pour remettre la terre en forme pour la nouvelle saison. Même là où les produits ont été retirés, une grande partie a été détruite. Un hiver d’Eleven Cities peut compenser beaucoup en n’étant pas mené 2-0 au printemps prochain.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login