Agriphoto

Actualités Protection des cultures

Pas d'exemption pour Cruiser dans la culture de la betterave

28 janvier 2019 -Anne Jan Doorn - Commentaires 12

Il n'y aura pas d'exemption (temporaire) pour l'utilisation du produit «Cruiser SB» dans les semences en pilules de betteraves sucrières. C'est ce qu'a indiqué lundi 28 janvier une lettre adressée au Parlement par la ministre Carola Schouten (Agriculture, Nature et Qualité alimentaire).

Selon le ministre Schouten, une dérogation temporaire ne peut être accordée qu'en cas d'urgence. Chaque pays décide pour lui-même et au niveau national si tel est le cas. Les Pays-Bas n’optent pas pour cela, contrairement à la Belgique, par exemple.

L'Autorité néerlandaise de sécurité des produits alimentaires et de consommation (NVWA) signale qu'il est suffisamment nécessaire d'autoriser le Cruiser SB uniquement pour le contrôle de la mouche de la betterave. Selon le Conseil d'Autorisation des Produits Phytopharmaceutiques et Biocides (Ctgb), le produit peut être utilisé si aucune culture en fleurs n'apparaît sur la zone concernée dans un délai de 4 ans. 

Mauvais pour la concurrence
Cependant, la NVWA déclare que cela ne peut pas être vérifié et que cela ne correspond pas aux pratiques actuelles. En effet, la culture de la pomme de terre occupe une place importante dans le plan de construction. C'est pourquoi Schouten a décidé de ne pas accorder de dérogation temporaire.

Cosun rapporte dans un communiqué de presse que cela place les producteurs de betteraves néerlandais dans une situation concurrentielle désavantageuse, par exemple par rapport aux producteurs belges. Le ministre dit être en consultation avec le secteur sur l'admission accélérée des produits alternatifs. 

Cliquez ici pour la lettre au Parlement.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Anne-Jan Doorn

Anne Jan Doorn est experte en cultures agricoles à Boerenbusiness† Entre autres choses, il écrit sur les différents marchés de l'agriculture arable et se concentre également sur le marché de la terre et de l'énergie.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 12
cuisinier 28 janvier 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/akkerbouw/artikelen/10881173/geen-onemption-for-cruiser-in-bietenteelt]Aucune exemption pour Cruiser dans la culture de betteraves[/url]
Ceci est présenté comme un argument sur la raison pour laquelle une exemption n'est pas accordée : sur la base de l'argument selon lequel ces conditions ne sont pas réalisables, vérifiables et applicables.
En d’autres termes « vous, les agriculteurs, n’êtes pas autorisés à faire quoi que ce soit si nous ne pouvons pas le contrôler » !
C'est la plus grande discrimination qui existe, beaucoup de choses se produisent dans ce pays par tout le monde dans le cadre de règles rarement contrôlées ou appliquées, mais par simple confiance dans les citoyens. Mais lorsqu’il s’agit d’agriculture, disons les agriculteurs, vous êtes déjà condamnés uniquement par la profession, et cela par les décideurs politiques chrétiens.
Comme vous pouvez être perdu en tant que ministre !
le cultivateur 28 janvier 2019
En fait, on ne devrait pas grandir avant 1 an
Abonné
Fête pour les plantes 28 janvier 2019
@ Bon plan du producteur de laisser la graine SB au placard pendant un an.

charel 29 janvier 2019
Et où est la réponse de LTO ?
Abonné
laapc 29 janvier 2019
Récupérer sa cotisation.
Narcos 29 janvier 2019
Charel a écrit:
Et où est la réponse de LTO ?
Ils sont occupés à blâmer « le climat ». Ils ne peuvent rien y faire, n'est-ce pas ?
Abonné
roy 29 janvier 2019
décision ridicule, mépris pour les agriculteurs.
Kees 30 janvier 2019
L'agriculture aux Pays-Bas est progressivement détruite
Roy 30 janvier 2019
kees a écrit:
L'agriculture aux Pays-Bas est progressivement détruite
Je pense qu'ils sont sur la bonne voie. Les politiciens ne défendent pas leurs propres producteurs, seuls les idéalistes verts parviennent à leurs fins. Malheureusement, nous n'avons pas à attendre grand-chose de notre zlto.
agriculteur arable 30 janvier 2019
LTO fait déjà pression pour la dérogation 2020/21, apparemment l'élevage est plus important que ces quelques agriculteurs. Laissez LTO consacrer un peu plus de temps au dossier des néonics.

Et dérogation, je trouve inexplicable qu'une entreprise dérogatoire avec les mêmes chiffres de PW que l'agriculteur voisin soit autorisée à épandre 1,5 fois plus de phosphate par hectare.

PW 30 janvier 2019
Existe-t-il également une dérogation pour le phosphate ?
Jpk 30 janvier 2019
Lto et son personnel font de leur mieux pour parvenir à une culture ouverte et nécessaire.
Le principal coupable est Steas Groen du PE et de l'AUTHORITY CONSUMER AND MARKETS
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Pommes de terre

Les pays de l’UE tirent la sonnette d’alarme : le phytophthora frappe

Actualités Protection des cultures

Digi-label, prochaine étape dans l'enregistrement des ressources

Analyse Protection des cultures

Les prix élevés compensent les plus petits volumes de ressources

Actualités Politique

Bruxelles retire la loi controversée sur la réduction de moitié des ressources

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login