Agriphoto

Actualités Protection des cultures

Application de glyphosate encore réduite

23 Avril 2019 -Niels van der Boom - Commentaires 16

Vendredi 19 avril, la ministre Carola Schouten (Agriculture, Nature et Qualité alimentaire) a informé la Chambre des représentants des motions concernant la protection des cultures. Ces motions portent entre autres sur le glyphosate, le diquat et les néonicotinoïdes. Les réponses soutiennent la précédente « Vision future sur la protection des cultures à l'horizon 2030 ».

Le glyphosate est peut-être actuellement le problème le plus brûlant dans le secteur de la protection des cultures. Dans ce Lettre au Parlement le ministre informe la Chambre des Représentants suite à une motion présentée par Tjeerd de Groot (D66). Cette motion visait à limiter l'utilisation du glyphosate.

Moins de candidatures
La pulvérisation des prairies permanentes, la « pulvérisation avant récolte » et l'application annuelle de l'herbicide (pulvérisation calendaire) sont répertoriées comme applications qui peuvent être éliminées. Le glyphosate ne peut être appliqué que dans le cadre d’une approche intégrée. Le ministre Schouten approuve l'annulation des candidatures. Elle considère la protection chimique des cultures comme un dernier recours.

Les États membres européens réévaluent actuellement tous les produits contenant du glyphosate (environ 50 produits). Le Conseil d'autorisation des produits phytopharmaceutiques et des biocides (Ctgb) est rapporteur pour l'Union européenne et prévoit d'achever les études d'ici fin 2019. L'accélération du processus décisionnel, que souhaite la Chambre, n'est pas possible selon le ministre.

Période de transition
Le programme de mise en œuvre de la « Vision future de la protection des cultures 2030 » doit clarifier un avenir dans lequel le glyphosate pourra être moins ou pas utilisé du tout. La lutte mécanique ou écologique contre les mauvaises herbes doit offrir l'alternative. Le ministre souhaite conclure des accords pour une période de transition. Des consultations sont également en cours avec des initiatives annoncées par exemple par FrieslandCampina et Natuurmonumenten. Ils souhaitent déjà réduire ou arrêter l’utilisation du glyphosate.

L'année dernière, Natuurnetwerk Brabant a créé connu que le glyphosate ne peut plus être utilisé sur les terres louées dans cette province. La commune de Den Bosch a également été incluse Nouveau avec des mesures similaires. La municipalité veut décourager les locataires des terrains municipaux de consommer ce médicament. Les partis locaux ont exigé que la municipalité fasse également quelque chose contre la vente de glyphosate à des particuliers, mais le conseil municipal n'y voit aucun intérêt.

Réponses à d'autres ressources
Le ministre considère également la réponse mécanique comme la réponse à la perte de diquat et de thirame. Les recherches du Wageningen Economic Research (WUR) montrent que le contrôle mécanique et thermique (brûlage) a un effet négatif limité sur la vie du sol. Cependant, l’influence sur les insectes est très variable. Le contrôle mécanique n’est destructeur que pour les oiseaux nicheurs des champs.

La lettre au Parlement aborde également en détail les questions de Helma Lodders (VVd) concernant l'augmentation des LMR pour 8 substances actives, dont le néonicotinoïde Clothianidine. Même si cette substance est totalement interdite dans l'Union européenne, les produits traités provenant de l'extérieur des Pays-Bas peuvent être traités. Le ministre dit qu'il n'est pas responsable de l'application dans d'autres pays. Cela s'applique également à une exemption pour les semences traitées aux néonicotinoïdes (Cruiser SB). Elle juge insurmontable que cela crée une concurrence déloyale.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Niels van der Boom

Niels van der Boom est rédacteur en chef chez arable Boerenbusiness. Il rapporte principalement sur le marché de la pomme de terre. Il présente chaque semaine le point sur le marché des pommes de terre.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 16
cordonniers1 23 Avril 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/akkerbouw/artikelen/10882199/application-glyphosate-further-uitgekleding]Application de glyphosate encore simplifiée[/url]
ce n'est pas insurmontable, c'est juste que la volonté n'est pas là
Grenouille 23 Avril 2019
C'est tout à fait possible, mais ce sera un défi avec la politique agricole en peluche de Carola. Depuis que j’ai commencé à labourer de manière moderne, mon utilisation du Roundup a considérablement augmenté.
Abonné
politique des émotions 23 Avril 2019
Ces messages montrent une fois de plus que Carola et Inv élaborent des politiques basées sur des hypothèses et des émotions. La réalité et la position par rapport au reste du monde sont complètement déséquilibrées. Nous ouvrons déjà la voie et si Carola parvient à ses fins, le secteur agricole sera détruit et les agriculteurs néerlandais seront laissés pour compte dans la file d'attente sur les marchés mondiaux. C'est assez antisocial d'agir ainsi. La nourriture est la première nécessité de la vie humaine. Vous ne devriez pas vous moquer de cela pour réaliser vos propres idéaux de gauche.
Les sols hautement productifs sont lentement convertis en sols et en rendements organiques. Alors que le climat et les infrastructures sont en ordre aux Pays-Bas.
J'ai d'autres idées sur l'entrepreneuriat durable. Mais ouais
Jupe 23 Avril 2019
Oh oui, jetons tout par-dessus la clôture ici, nous importons la nourriture de toute façon, Schouten n'est pas responsable de ce qui peut être pulvérisé dessus... quelle hypocrisie.
Abonné
roy 23 Avril 2019
Schouten ne comprend pas encore que le labour durable implique également la lutte contre les mauvaises herbes. Et un large éventail de ressources pour assurer la résistance aux maladies. Si elle devient ministre de la Santé, elle interdira tous les médicaments. Il suffit de voir à quelle vitesse elle doit démissionner...
Zélande 24 Avril 2019
Sputter sputter se plaindre, se plaindre.
Ne vous plaignez pas des gens. En tant que pays exportateur, nous produisons beaucoup trop.
C’est le moyen idéal pour commencer à cultiver de manière plus extensive.

Porcs désinfectés il y a 15 ans.
Maintenant qu’il y a des tonnes de droits sur le phosphate par agriculteur, la plupart des producteurs laitiers attendront encore un peu et vendront et encaisseront.

Bientôt, l’agriculture arable nécessitera la réhabilitation de terres beaucoup trop coûteuses et d’un nombre bien trop élevé de personnes âgées. Insoutenable !! La mise en œuvre dès maintenant d’une politique de découragement permettra d’éclaircir de nombreux agriculteurs.
Mission accomplie
Baie 24 Avril 2019
La société européenne dans son ensemble vieillit. Pas seulement les agriculteurs des Pays-Bas
charel 24 Avril 2019
C'est encore le gars le PLUS DUMITE de la classe.
Brabant occidental 24 Avril 2019
Une alternative mécanique au fongicide thirame ?
par les pairs 27 Avril 2019
vous pouvez arroser votre prairie à mort et la labourer au bout de 7 jours, alors elle ne jaunira pas et le citoyen ne verra rien et l'effet sera déjà là
parce que cette herbe jaune le fait pour lui
Wim 27 Avril 2019
"Le contrôle mécanique n'est destructeur que pour les oiseaux nicheurs des champs"
Et n’en avons-nous pas assez ?
Quand apprendront-ils que chaque avantage a aussi des inconvénients ?Je n'ai pas encore parlé du CO2.
Jos 27 Avril 2019
Brûler est l’alternative ???? Comme c'est destructeur pour tous les insectes et petits animaux vivant au dessus du sol !!! Le nombre d’insectes diminuera alors certainement de 90 pour cent dans les années à venir. Mécanique ??? Débarrassez-vous de la population d'oiseaux des prés et ces tracteurs noirs émettant de la fumée n'auront aucun effet sur la nature et sur les émissions de CO2 ! Pourtant???
Bram Vos 27 Avril 2019
Bon sang, le pauvre ministre et les décideurs politiques prétendent, sous la pression de Greenpeace et autres, que l'alimentation biologique est la solution.
Drame, après 5 binages je crois qu'il ne reste plus aucun pré.
L'attitude de ces gens me dérange vraiment. Faire semblant d'être Jésus, c'est pour ça que Schouten aime ça.
AM 28 Avril 2019
Incompréhensible,. que nous sommes incapables de renverser politiquement cette émotion. Si la science s’inscrit dans la politique, les affaires constituent un tel sujet à l’ordre du jour. Si une science n’a pas sa place, elle est mise de côté. Et c’est exactement ce qui se passe dans la gauche aux Pays-Bas. C’est aussi pour cette raison que les extrêmes se multiplient dans notre pays. Parce que D66 et Gr Links sont tout aussi extrêmes que Pvv et Forum.
Ils jouent tous avec l’émotion et non avec la raison. Le pire avec les partis de gauche, c’est qu’ils croient aussi par définition qu’ils ont raison et sont très désobligeants à l’égard des gens qui pensent différemment. Ce qui est également très dangereux, c'est que dans ces clubs, l'économie passe toujours en dernier. Et de l'émotion à la pelle !
Kees 28 Avril 2019
AM a écrit :
Incompréhensible,. que nous sommes incapables de renverser politiquement cette émotion. Si la science s’inscrit dans la politique, les affaires constituent un tel sujet à l’ordre du jour. Si une science n’a pas sa place, elle est mise de côté. Et c’est exactement ce qui se passe dans la gauche aux Pays-Bas. C’est aussi pour cette raison que les extrêmes se multiplient dans notre pays. Parce que D66 et Gr Links sont tout aussi extrêmes que Pvv et Forum.
Ils jouent tous avec l’émotion et non avec la raison. Le pire avec les partis de gauche, c’est qu’ils croient aussi par définition qu’ils ont raison et sont très désobligeants à l’égard des gens qui pensent différemment. Ce qui est également très dangereux, c'est que dans ces clubs, l'économie passe toujours en dernier. Et de l'émotion à la pelle !
Courte et très bonne expression du contemporain.
flamboyant 28 Avril 2019
Cette émotion s’applique politiquement à toute l’Europe occidentale et ne s’inversera que si les gens ont faim ou si la nourriture est très chère.
Malheureusement, cela n'arrivera que demain, car de nombreux collègues pensent qu'ils doivent produire toujours plus pour une somme dérisoire.
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
listes arables?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Actualités Pommes de terre

Les pays de l’UE tirent la sonnette d’alarme : le phytophthora frappe

Actualités Protection des cultures

Digi-label, prochaine étape dans l'enregistrement des ressources

Analyse Protection des cultures

Les prix élevés compensent les plus petits volumes de ressources

Actualités Politique

Bruxelles retire la loi controversée sur la réduction de moitié des ressources

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login