Shutterstock

Actualités recherche arable

BO les grandes cultures menacées d'huissier

29 mai 2019 -Jeannette Pennings - Commentaires 43

Les agriculteurs de grandes cultures qui ne se sont pas encore conformés à la fourniture de données obligatoires et à la contribution financière pour la recherche collective sur les grandes cultures de 2018 peuvent s'attendre à une visite de l'huissier la semaine prochaine. Ceci est rapporté par l'Organisation du secteur de l'agriculture arable (BO Akkerbouw).

BO Akkerbouw rapporte que la majorité des producteurs de pommes de terre, de céréales et de betteraves ont respecté les obligations† Cependant, un petit nombre de producteurs, malgré plusieurs rappels, ne se sont pas inscrits et n'ont pas fourni les données. Selon BO Akkerbouw, cela est inacceptable, car tous les agriculteurs doivent participer. "Après tout, il s'agit d'une étude conjointe dont les résultats seront mis à la disposition de l'ensemble du secteur", rapporte-t-il.

Les producteurs qui n'ont pas satisfait à la demande d'enregistrement et de fourniture des données sont sommés par l'huissier de remplir leur obligation. Si un viticulteur refuse toujours sans motif valable, une convocation suivra devant le tribunal de grande instance.

Arrangement de paiement
Les agriculteurs de grandes cultures pourraient également bénéficier d'un mécanisme de paiement de cette contribution financière obligatoire. Le conseil d'administration de l'association professionnelle souhaitait surmonter d'éventuels problèmes de paiement, par exemple en raison des conditions météorologiques particulières de la saison de croissance 2018.

A également un nombre limité de producteurs à noter non acquitté de la contribution financière obligatoire, malgré un rappel et un rappel. Ces producteurs n'ont pas utilisé le mécanisme de paiement ci-dessus ni contacté BO Akkerbouw. Ces viticulteurs peuvent donc également s'attendre à une convocation de l'huissier. Pour ces viticulteurs, la facture est majorée des frais de collecte. Dans ce cas également, le tribunal sera saisi si le paiement n'est pas effectué.

Recherche sur l'agriculture arable 2019
En attendant, la provision de données pour le financement de la recherche en grandes cultures pour 2019 est en cours de préparation. Les producteurs recevront de plus amples informations à ce sujet.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jeannette Pennings

Jeannet a ses racines dans le secteur des bulbes à fleurs et elle a grandi dans une entreprise agricole du nord de la Hollande du Nord. En tant que généraliste, elle rapporte pour Boerenbusiness dans tous les secteurs. Elle explore également les possibilités de la publicité sponsorisée.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 43
défaillant 29 mai 2019
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/artikel/10882662/bo-akkerbouw-dreigt-met-deurwaarder]BO Les grandes cultures menacent d'être huissier[/url]
L'amener sur.
J'aimerais faire un essai à ce sujet.
Ne payez jamais, je ne suis pas membre d'une association professionnelle, pas même d'une coopérative d'une église ou d'un club sportif.
Si je parraine quelque chose, c'est pour une bonne cause, mais je ne paie pas ce numéro obligatoire.
C'est environ quelques centaines d'euros ce n'est pas le problème mais je ne sais vraiment pas pourquoi payer pour ça.
Nous venons de nous débarrasser des panneaux de produits et maintenant cela encore.

Drent 29 mai 2019
Je suis tout à fait d'accord avec toi défaillant, seul le mot obligatoire. Bah je ne comprends pas que cela soit encore possible de nos jours, avec toi c'est quelques centaines d'euros, avec moi c'est quelques milliers d'euros que je n'attends pas. S'il y a des gens qui pensent que c'est nécessaire, alors ils devraient le faire mais n'impliquez pas les autres, on dirait déjà ces végétaliens
Totalement d'accord 29 mai 2019
Ils ont fourni quelque chose comme avg et rvo avec nos données à Bo . sans permission
Nous payons pour la recherche et ne recevons jamais rien en retour.
Si cela produit quelque chose, cela entraînera une augmentation de la production.
Et donc des revenus négatifs.
En attendant, la Chine et la Russie nous remercient pour l'effort, car les agents d'information néerlandais sont si stupides de donner nos connaissances là-bas ou d'apprendre aux singes à grimper pour leur propre gain ou à vendre la technologie de ventilation (tolsma omnivent).
Aider nos concurrents à se mettre en selle à chaque fois et les amener ici avec des bus entiers pour tout voir. Et aider les exportations néerlandaises à s'arrêter.
Enzo je pourrais continuer encore et encore avec ce bo

Abonné
assez grossier 30 mai 2019
Je ne savais pas que To..a était sponsorisé par BO !
Expliquez avec d'accord !!
Achterhoek 30 mai 2019
Les gens répètent Tubbergen, car certaines abeilles occupées veulent imposer leur volonté si nécessaire.
Abonné
Powerwolf 30 mai 2019
par défaut tous les fermiers seront derrière vous !
Mercat 30 mai 2019
Les connaissances sont développées grâce à ces prélèvements collectifs de l'Arable Farming Branch Organization, qui sont ensuite commercialisés à l'étranger.
La demande obligatoire d'enregistrement de vos données ne me semble pas équitable au regard de la législation sur la protection de la vie privée.
Ceux qui veulent être membres du BO grandes cultures sont d'accord, mais l'adhésion n'est jamais obligatoire !
aller 30 mai 2019
Ne payez rien, si je veux inventer quelque chose, je le ferai moi-même.
buckit 30 mai 2019
Je partage votre frustration, il semble que tout le monde soutient pleinement l'enquête. J'ai également attendu quelques rappels. Cependant, personne ne veut la bastonnade légale. Peut-être que la réalisation conjointe d'une enquête indépendante par une agence accréditée pourrait offrir une solution. Si le résultat est publié et qu'il apparaît qu'il y a trop peu de soutien, il y a donc trop peu de soutien et les paiements peuvent être arrêtés immédiatement. Salutation
Abonné
fermier du sud 30 mai 2019
Ce serait peut-être une bonne idée d'entamer une conversation décente avec des collègues et de créer une entente entre les agriculteurs au lieu de leur envoyer toutes sortes de lettres de menaces et d'huissiers. De cette façon, ce club, avec sans doute les meilleures agences, se rabaisse à l'une ou l'autre agence de recouvrement douteuse. Qu'est-ce que j'obtiens en retour en tant que producteur ? Où puis-je trouver des publications ? Où sont présentés les résultats ? Hormis un grand nombre de rapports annuels, j'en ai trouvé très peu.
Harry 30 mai 2019
Ne soyez pas si pathétique, payez simplement. Beaucoup a été accompli dans le passé grâce à la recherche collective.

Rendre publics les noms des entreprises qui harcèlent.
expert agricole 30 mai 2019
Ces refusants méritent une statue et une décoration royale, si seulement tous les agriculteurs n'étaient pas impliqués dans une telle chose, alors nous n'aurions pas de certifications absurdes, de blagues européennes et d'absurdités planétaires. Ça nous a juste coûté de l'argent. La plupart des agriculteurs sont tout simplement stupides.
Abonné
fermier du sud 30 mai 2019
Comment peuvent-ils dire que si joliment Harry, le passé n'est pas une garantie pour l'avenir ?. De nos jours, ce genre d'argent se retrouve tout aussi facilement dans les poches de quelqu'un qui donne peu ou rien en retour. Comme si vous alliez juste donner votre portefeuille à quelqu'un de bonne foi. Ce temps est vraiment révolu !
cordonniers1 30 mai 2019
Je pense que Harry peut remplir ses poches avec ce pot
Harry 30 mai 2019
Je ne suis qu'un agriculteur.

Mais la Chambre de commerce est vraiment un non-sens, ce n'est pas là pour l'agriculture.
Drent 30 mai 2019
En fait, ils devraient nous demander, en tant qu'agriculteurs arables, si nous voulons participer ou non, cela peut être fait aussi facilement que de cocher la RVO. Et si c'est une majorité contre, arrêtez immédiatement avec ces bêtises.
visqueux 30 mai 2019
Le lto essaie-t-il maintenant de gagner de l'argent supplémentaire par cette voie ?
Les agriculteurs arables ne sont souvent plus membres de ce club, n'est-ce pas ?
Je ne comprends pas qu'ils retirent des châtaignes du feu pour nous.
Abandon 2 31 mai 2019
Je veux aussi créer un club comme celui-ci. Avec Harry comme huissier. Bonne 2e succursale de mon entreprise, mais en Belgique.
Drent2 31 mai 2019
La participation volontaire prime sur la participation obligatoire.
C'est fou de mots qu'un entrepreneur agricole doive payer pour fournir ses propres données !! Dans quelle industrie est-ce utilisé? Cet élément de coût n'est pas remboursé dans les prix des produits, ceux-ci sont bas depuis des années. C'est comme si le secteur poussait maintenant et attendait cette autorité.
Je me demande s'il y a un soutien pour un vote pour abolir BO.
Sortie Flevo 31 mai 2019
J'ai parfois vraiment honte de mon propre métier. homme, homme, homme quelle réponse. Il semble que tout le monde essaie de se surpasser en bêtises.

des recherches indépendantes sont désespérément nécessaires et les coûts sont relativement faibles par rapport aux avantages. Prenez-vous tous si facilement des recherches commerciales? Je peux prédire le résultat d'un test avec des engrais financés par le fabricant. S'il s'avère mauvais, il est rapidement balayé sous la table. Il en va de même pour une étude sur les pneus contre les chenilles qui se trouve être financée par Michelin.

J'essaie de me découvrir sur une échelle pratique et ce n'est qu'alors que vous découvrez à quel point c'est extrêmement difficile et combien d'heures cela prend. Les collègues font la queue pour entendre les résultats et en profiter eux-mêmes, tandis qu'en tant que testeur, vous payez également les frais de scolarité. C'est bien, mais la recherche indépendante peut apporter beaucoup au secteur !
cordonniers1 31 mai 2019
il n'y a pas d'enquête indépendante, pas même avec le gouvernement ou vous l'appelez
Harry 31 mai 2019
Bien dit Flevo Ui !
Abonné
erik 31 mai 2019
les plus grands crieurs de co-paiement "obligatoire" veulent souvent tout savoir. C'est ce qu'on appelle les resquilleurs qui profitent des autres. Secrètement, je pense qu'ils ont tous bien payé et se vantent ici à quel point ils sont têtus et durs. Les Pays-Bas ont parcouru un long chemin avec ce type de recherche largement soutenue, et je suis heureux d'y contribuer.
Drent 31 mai 2019
Doit être la plupart des agriculteurs d'argile alors, avoir différents types de sol ici mais ne jamais voir de tests ici
mchakobs 31 mai 2019
Je reçois des conseils indépendants de Delphy etc., où plusieurs tests sont également effectués.

une adhésion obligatoire est contraire à la loi, avec un avocat dans la famille j'attends avec impatience l'aventure.
Abonné
erik 31 mai 2019
et selon qui est delphy indépendant, est-ce que votre avocat le dit ? Delphy puise aussi souvent dans des sources financées par d'autres.
Bas 1 Juin 2019
Et puis avec les résultats de la recherche sur la compétition en Chine ou en Russie, c'est comme quand on apprend à un singe à faire du vélo, eh bien, il passera devant vous.
Objectiviste 1 Juin 2019
Je peux comprendre que les agriculteurs se méfient s'ils reçoivent juste une lettre à payer, si aucun contexte n'a été fourni. Cependant, on sous-estime l'importance de la recherche indépendante pour les agriculteurs, surtout à une époque où la « société » décide de questions trop importantes qui peuvent avoir des effets majeurs pour les agriculteurs.

Je vois des réactions ici sur "à quel point pouvez-vous être stupide de donner votre savoir, c'est comme ça que vous perdez votre exportation". C'est très étroit d'esprit, les Pays-Bas sont appréciés pour leurs produits de haute qualité, et cette qualité ne peut rester élevée que si l'ensemble du secteur continue à se développer. Le fait que des entreprises telles que Tolsma se manifestent à l'étranger n'est donc que bon pour les agriculteurs néerlandais, car cela maintient l'image agricole néerlandaise à un niveau élevé à l'étranger.

Drent 1 Juin 2019
Eh bien, je vois très peu de ces résultats de recherche autrement
cordonniers1 1 Juin 2019
oui drent, vous récupérez ces résultats de recherche dans des réglementations obligatoires
Cultures arables2.0 2 Juin 2019
boexit a écrit :
Je partage votre frustration, il semble que tout le monde soutient pleinement l'enquête. J'ai également attendu quelques rappels. Cependant, personne ne veut la bastonnade légale. Peut-être que la réalisation conjointe d'une enquête indépendante par une agence accréditée pourrait offrir une solution. Si le résultat est publié et qu'il apparaît qu'il y a trop peu de soutien, il y a donc trop peu de soutien et les paiements peuvent être arrêtés immédiatement. Salutation
Ça me semble être un bon plan.

Abonné
Powerwolf 3 Juin 2019
et qui fait partie du conseil d'administration de l'agriculture bo arable....
cordonniers1 3 Juin 2019
Je pense la même chose qu'avec les planches de produits, la plupart des lto ers
Drent 8 Juin 2019
Bo grandes cultures prétend qu'il y a eu un sondage pour la déclaration d'engagement, eh bien on ne m'a rien demandé ! Oui tu pourrais donner ton avis c'est une pierre d'achoppement pour la plupart car tu devais mentionner ton nom, je ne pense pas que ce soit un sondage, alors c'est un oui ou non beaucoup plus clair mais cela n'a pas été fait volontairement.
Abonné
Frankie 8 Juin 2019
Je ne suis toujours pas d'accord avec Lto, mais si vous choisissez de ne pas devenir membre de quoi que ce soit, vous ne participez pas non plus.
Agréable et pas cher mais a aussi un certain nombre d'inconvénients.
Vous choisissez alors que les autres déterminent ce que vous pensez.
Incidemment, la NAV est également impliquée dans ce domaine.
cordonniers1 9 Juin 2019
si vous n'êtes pas d'accord avec lto, et les autres clubs qui font beaucoup trop de choses avec lesquelles vous n'êtes pas d'accord, vous êtes obligé de payer pour leurs loisirs de manière détournée, comment pouvez-vous être idiot de faire quelque chose comme ça excusez-moi, je ne sais pas comment c'est maintenant, mais dans le passé aux conseils de produits, vous deviez payer encore plus en tant qu'opposant à ces bêtises, et puis on dit qu'on vit dans un pays libre, ça a l'air plus comme une dictature.
Abonné
erik 9 Juin 2019
peut-être qu'émigrer est une option ?
Abonné
corbeau 9 Juin 2019
En dehors de l'élevage, il ne reste plus grand-chose à étudier.
Les coûts d'organisation et de collecte de fonds sont également très élevés par rapport au budget de la recherche.
défaillant 9 Juin 2019
J'ai également reçu un courrier de l'huissier auquel je dois répondre avant le 11 juin. J'ai de sérieux doutes et j'ai l'intention d'y remédier. Y en a-t-il d'autres qui le font aussi ou allez-vous payer maintenant?
MTS Jakos 9 Juin 2019
Pareil ici, je vais tenter l'aventure les laisser venir là où c'est dans la Loi que je suis obligé de participer.

Si cette contribution n'est utilisée que pour la recherche pour l'agriculture néerlandaise, je suis d'accord, mais les connaissances sont diffusées en Europe ou même dans le monde entier, alors laissez BO collecter de l'argent à Bruxelles.
??? !!! 10 Juin 2019
il y a une chance que les fournisseurs ou les acheteurs profitent des résultats : alors mettez immédiatement fin à cette imposture.
S'il y a une chance qu'elle favorise une plus grande dichotomie : les grands plus grands, les petits refoulés : alors mettez immédiatement fin à cette imposture.

D'ACCORD. alors coupez cette bouchée.
cordonniers1 10 Juin 2019
eric a écrit :
peut-être qu'émigrer est une option ?
oui bonne idée, que le lto et le job hunter fassent ça, ou ne rendraient-ils pas les gens à l'étranger tellement fous qu'ils les croiraient
Jupe 10 Juin 2019
Dans la distribution, il est complètement silencieux, oui certains bidouillent avec les petites choses. Le travail majeur avec lequel des mesures peuvent être prises (crispr-cas) est maintenant complètement au bord du gouffre en raison d'une interdiction totale de son application par l'UE.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login