Renée Faas

Interview André Hoogendijk

"Tout le monde est choqué par les problèmes de chips"

21 mars 2020 -Erik Colenbrander - Commentaires 54

Au cours des derniers jours, la chaîne néerlandaise de pommes de terre, sous la direction d'André Hoogendijk, le directeur de BO Akkerbouw, a mené des consultations intensives avec le ministère sur les problèmes de vente de pommes de terre frites. « La chaîne de la pomme de terre ne veut pas se retrouver dans la phase juridique », déclare Hoogendijk à Boerenbusiness.

De nombreux producteurs de pommes de terre risquent de se retrouver entreposés avec des pommes de terre invendables en raison de la baisse soudaine de la demande due à la crise corona actuelle. La chaîne de la pomme de terre s'arrête pour le moment d'un surplus de 1 million de tonnes de pommes chips.

Un programme de stockage payé par le gouvernement est-il utile ?
"Non. Les pommes de terre frites en stockage long doivent également être livrées dans les mois à venir. Ce problème ne peut pas être résolu en stockant les frites de pommes de terre beaucoup plus longtemps que d'habitude. Dès que le secteur de la restauration rouvrira - mais personne ne sait quand ce sera le cas - les consommateurs ne mangeront pas soudainement beaucoup plus de frites."

En raison de la crise corona, toutes sortes de règles sont assouplies. A-t-il été question d'autoriser à nouveau temporairement les inhibiteurs de germination tels que le chlorprophame ?
"Cette question est en effet toujours d'actualité. Nous en discutons également avec le ministère. Mais nous ne pouvons pas résoudre un problème par un autre. Les pommes de terre frites stockées à long terme doivent vraiment disparaître dans les mois à venir. vendre pour eux pas moins d'1 million de tonnes de pommes chips.

Des consultations intensives ont eu lieu ces derniers jours. Pourquoi n'y a-t-il pas encore de résultat à signaler ?
"Ce problème doit être résolu rapidement. Tout le monde dans la chaîne est choqué par l'ampleur du problème. Ce n'est pas une question de mois, mais de jours. L'habituel Conseil Agriculture et Pêche se tiendra au niveau de l'UE au début de la semaine prochaine à Bruxelles. Par cette déclaration, la chaîne de la pomme de terre veut souligner qu'une solution doit ensuite être trouvée. Le ministère de la LNV doit également faire face à des problèmes dans d'autres secteurs agricoles. Le tout doit être discuté dans un contexte européen, même si Les États membres individuels sont libres de décider en toute indépendance. Des mesures doivent être prises la semaine prochaine.

La filière néerlandaise de la pomme de terre a-t-elle consulté des organisations sœurs dans un contexte européen ?
« En Belgique, et certainement aussi en France, il y a effectivement un problème majeur avec les pommes de terre frites en stockage long. Mais les consultations de la filière néerlandaise de la pomme de terre se sont jusqu'à présent concentrées sur le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire.

Avebe n'achètera pas de pommes de terre frites pour la production de fécule de pomme de terre pour le moment. N'y a-t-il vraiment rien de possible ?
"L'une des 2 usines d'Avebe est fermée pour cause de maintenance. Il n'est pas non plus vrai que la demande de fécule de pomme de terre augmente de manière explosive en raison de la crise corona. En tant qu'entreprise, Avebe n'a aucun problème, il est donc compréhensible qu'ils soient occupe actuellement ce poste."

Que disent les contrats sur les scénarios catastrophes tels que la crise corona ?
« Des clauses de force majeure ont été incluses dans les contrats. Mais la chaîne de pommes de terre ne veut pas se retrouver dans la phase juridique maintenant. Nous voulons résoudre ce problème en tant que chaîne.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 54
Joris 21 mars 2020
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/akkerbouw/ artikel/10886308/iedereen-schroken-van-fritesaardappel- problems]'Tout le monde est choqué par les problèmes de chipspotato'[/url]
Le gémissement habituel d'une industrie. C'est un peu décevant et hop, là on a encore la main arrêtée, qui bien sûr va directement au gouvernement.
Considérez un instant que les choses deviennent parfois plus chères en raison de catastrophes, alors êtes-vous prêt à renoncer à la valeur ajoutée.
La plupart des agriculteurs ne sont plus vraiment des entrepreneurs et leurs organisations ressemblent plus à des clubs de mendicité qu'à des groupes de défense
BAH.
Abonné
joop 21 mars 2020
Je trouve effrayant qu'une industrie puisse rompre son contrat en cas de force majeure. Un bon argent a été gagné pendant des années et maintenant il y a un revers majeur et il est retourné au producteur. Tant qu'ils ne font pas faillite, ils doivent payer une partie de moi.
Baie 21 mars 2020
Quand plus est cultivé chaque année, vous pouvez vous attendre à ce que les choses tournent mal. Maintenant, c'est corona, mais cela aurait tout aussi bien pu être autre chose. Il y a quelques années, il y avait, par exemple, le droit d'importation par le Brésil
Jupe 21 mars 2020
1 million de tonnes rien qu'à T.-N.-L. ?
Si des puces sont déjà vendues dans le secteur de la vente au détail, la protection de la planète n'a plus d'importance. L'argent est roi
Peter 21 mars 2020
Je ne comprends pas quelque chose. Les frites sont faites à partir de frites, n'est-ce pas ? Ces frites frites ont une longue durée de vie, n'est-ce pas ? Il peut donc être expédié sur une plus grande distance. Pourquoi le manque temporaire de demande locale ne peut-il pas être résolu de cette manière ?

Ou l'industrie essaie-t-elle de se procurer des matières premières bon marché avec l'excuse du corona, où le gouvernement et les agriculteurs peuvent compenser la perte ?
Frosty 21 mars 2020
@Peter : correct

chacun lève son pantalon, mais les dettes excessives seront sévèrement punies. ce sera la vie d'AVANT corona et APRÈS corona.
Que peut-on sauver maintenant ?

Moins de (R)gouvernement.
Abolissez immédiatement toutes les initiatives vertes : commencez par la protection du loup. qu'est-ce que cet animal fait ici? combien de millions cette bête nous coûte-t-elle pour servir les copains verts?

Serai-je personnellement adressé pour cela ?
J'espère que non.

nous vivons maintenant dans une situation de guerre et encore trop de gens ne s'en rendent pas compte.
ce sera comme il se doit entre les pays européens: "propre peuple d'abord"

où avons-nous déjà entendu cela?

gardez-vous tous en sécurité et en bonne santé.
beaucoup devront faire de leur mieux pour survivre financièrement et peut-être autrement.
Fristo 21 mars 2020
as-tu sniffé trop de crystal-meth, Frosty, que tu craches de telles bêtises
fabricant de règles 21 mars 2020
Pourquoi Frysto, en avez-vous vous-même l'expérience ?
jpkievit 21 mars 2020
Le gouvernement prévoit une hausse de 50 % des prix alimentaires dans les magasins
Abonné
Leo 21 mars 2020
Et le fermier n'obtient rien
gerard 21 mars 2020
le cheval qui mérite l'avoine ne l'obtient pas de toute façon
Jochem 21 mars 2020
Que tu n'ailles pas juste mourir dans un coin mec, quel défaitisme incroyable.
Ce n'est vraiment pas le monde entier contre vous. Il y a plus de gens qui ont des problèmes.
Thomas 21 mars 2020
La consommation de frites s'est effondrée dans de nombreux pays, malheureusement c'est un fait. L'utilisation de produits céréaliers augmentera fortement, mais cela devrait se refléter dans les prix des céréales d'ici quelque temps.
nn 21 mars 2020
@Joris

quelle idée, un agriculteur est un producteur alimentaire qui travaille avec la nature et n'a aucun contrôle sur l'offre et la demande.
Avec du soutien, le gouvernement s'assure qu'il y a toujours trop de nourriture, donc pas de prix.

Et oui vous avez raison je ne suis pas un entrepreneur Albert Hein l'est. Il gagne 5 euro sur mes patates de 1 centimes et 15 centimes le kilo. C'est sur le million de kilos que je cultive par an. Et puis-je simplement avaler quand je vois mon revenu annuel disparaître en 14 jours et que je peux à nouveau aller à la Banque.
Bert 22 mars 2020
Les frites peuvent simplement être logées à De Vries, coûte quelques centimes de frais de congélation. Les agriculteurs ne se font pas avoir par ces maisons de commerce. tête ensemble,
Joris 22 mars 2020
Oui, NN, tu avales. Aucun problème.
C'est exactement le problème, vous êtes si doux et si résigné, si découragé, si désemparé et en fait si impuissant que vous êtes maintenant devenu vide de sens.
Dommage. Heureusement, il existe de nombreux entrepreneurs dans l'agriculture arable qui cherchent et trouvent leur propre voie. Ils appellent cela des entrepreneurs.
La foule se plaint.
bep 22 mars 2020
Attention, les nouveautés de l'année ne font que grandir.
trop 22 mars 2020
Oui Bep, sympa.
Les actions ont également chuté rapidement cette semaine.
Heureusement, nous en avons beaucoup.
Abonné
Benni 22 mars 2020
les porcs étaient autrefois entreposés temporairement dans des entrepôts frigorifiques
Thomas 22 mars 2020
Par conséquent, si vous commencez à cultiver encore plus de pommes de terre, vous recevrez bientôt encore moins que rien.
Drent 22 mars 2020
c'est un non-sens Thomas, si Corona n'avait pas été là alors rien ne se serait passé et ils auraient eu besoin de toutes les pommes de terre pour répondre à la demande
Thomas 22 mars 2020
Ensuite, il faut rénover encore plus, les acheteurs rigolent encore plus.
producteur libre avec produit dans le hangar 23 mars 2020
Quelle histoire incroyablement merdique.
Nous voulons tous nous développer pour un marché d'exportation et jouons tous au jeu (de la roulette russe) depuis des années.
Et maintenant les choses tournent mal et le monde est trop petit !!

Il y a tout simplement trop de pommes de terre cultivées.
Et nous spéculons sur une catastrophe ailleurs dans le monde.
"Aucune catastrophe n'est une catastrophe" crient toujours la moitié des agriculteurs et maintenant que cela nous arrive soudainement, nous devrions lever la main.
absurdité.

Nous avons besoin d'un pot de subventions pour retirer 30% des pommes de terre de semence du marché MAINTENANT et les détruire pour créer un marché sain.
Coûte beaucoup moins cher et rapporte beaucoup plus, même à long terme
Frosty 23 mars 2020
Je n'y suis pas allé depuis un moment, ce loup le cherchait, bientôt fini...

@free grower : encore une fois tout à fait raison. que la roulette russe peut maintenant continuer jusqu'à la fin. Bonjour bonjour bonjour

Boerkes stupides, vous allez être appris maintenant.
Ce morceau que vous avez dessiné a été préparé par quelqu'un qui est plus intelligent, plus rusé et plus puissant et qui, de cette façon, remporte toujours le jackpot.
johan 23 mars 2020
Les usines doivent s'en tenir aux contrats et acheter des pommes de terre, elles les revendent aux éleveurs de bétail ou au biogaz il y a beaucoup d'espace, maintenant que les prix ne correspondent plus d'un coup, ils veulent sortir de leurs contrats.
à l'avenir, il ne devrait jamais y avoir de contrats conclus par des agriculteurs arables, laissez-les tous entrer sur le marché libre, je suis sûr qu'à plus long terme, les pommes de terre rapporteraient plus d'argent,
les usines peuvent trop bien piloter les marchés avec leurs stocks
joufflu pas fermier 23 mars 2020
pot de subvention pour acheter des pommes de terre de semence, pourquoi ? Il y a toujours trop de pommes de terre de semence à gauche ou à droite, l'achat n'aide pas
Dirk 24 mars 2020
Le monde entier (aussi grand que les Pays-Bas) se demande depuis des années ce que font réellement ces producteurs de pommes de terre.
Personne n'a même une réponse sensée à cela.

Savez-vous ce que la poule a dit au coq ? Non?
Nous allons continuer, ne laissez pas le lion se tenir dans sa chemise (selon Van Duijn et il a toujours été très sérieux).

Il fait beau les gars, hop, vite sur la gâchette et videz vous la tête.
Abonné
paul 24 mars 2020
cultivateur libre. Dans une situation de marché normale, je suis entièrement d'accord avec vous. Cependant, ce sont des circonstances très particulières. Si de nombreuses multinationales et PME sont soutenues pour survivre aux crises corona, vous êtes stupide en tant qu'agriculteur si vous ne vous présentez pas non plus au comptoir.
Les usines de frites demanderont également un soutien. Après les crises, la relation usine-agriculteur n'aura pas beaucoup changé. Les contrats resteront, et les producteurs libres aussi, le rapport peut légèrement bouger, mais le prix de revient des frites américaines déterminera jusqu'où le prix européen peut monter.
Gijs 24 mars 2020
Qui doit tous payer, toutes ces demandes des bénéficiaires de l'aide. L'année prochaine, coupez dans les soins de santé, la police et les retraites.
fabricant de règles 25 mars 2020
une remise avec la police c'est un bon plan, ces chiffres ne sont là que pour le gouvernement, ça ne fait que t'embêter
grenouille 25 mars 2020
rulemaker a écrit :
une remise avec la police c'est un bon plan, ces chiffres ne sont là que pour le gouvernement, ça ne fait que t'embêter
Ne réduisez pas la police mais fixez d'autres priorités, alors n'intimidez pas un entrepreneur citoyen mais optez pour des Pays-Bas sûrs. Pour commencer, arrêter et poursuivre quiconque développe désormais des activités criminelles selon le droit de la guerre, par exemple, je leur permets d'exécuter sommairement un voleur de GPS !
Gérard 27 mars 2020
La Chine connaîtra une énorme pénurie de riz dans les temps à venir en raison du verrouillage. Alors pourquoi n'exporte-t-on pas plus de frites vers la Chine ?
Gérard 27 mars 2020
Et oui les chinois mangent aussi des frites

https://www.ad.nl/koken-en-eten/deze-nederlander-brengt-verse-patat-naar-china~a9b56d03/?referrer=https://www.google.com/
jpkievit 27 mars 2020
Gouverner est prévisible. Si on veut stopper corana, il faudra un remède anti-virus qui fonctionne bien, cela prendra un minimum de 2 ans et un maximum de 5 ans. Assurez-vous que les ressources désormais indispensables de GBM conservent une autorisation pour atteindre rendements maximum par ha.
Abonné
Dirk 27 mars 2020
Et ont-ils aussi besoin de frites ?
Krid 28 mars 2020
Si vous proposez d'exporter le plus possible comme solution à cette misère, ce serait peut-être une idée que vous jetiez un œil aux idées des souffleurs de Carola. Le recyclage devient tout simplement le nouveau modèle. Aucune exportation.
Abonné
Roy 28 mars 2020
Carola repart également. Ce processus circulaire n'a aucune justification économique et ne fonctionnera donc pas sans beaucoup de subventions. Les Pays-Bas sont si riches grâce aux exportations, si vous ne voulez pas, j'émigrerais dans un pays communiste pauvre si j'étais vous.
Kees 28 mars 2020
Après la guerre vient la paix, mais la guerre dure toujours trop longtemps.
fabricant de règles 28 mars 2020
surtout maintenant que le petit-fils du NSB est le patron politique
Gérard 28 mars 2020
Krid préfère l'agriculture circulaire, alors renvoyez toutes les pommes de terre sur la terre et laissez les Chinois avoir faim. Vive l'agriculture circulaire selon Krid.
Abonné
Fermier Jan 28 mars 2020
L'agriculture circulaire est promue par LNV et un certain nombre d'agriculteurs d'excuse qui mangent dans le panier de subventions du ministère.

L'agriculture circulaire à laquelle les vrais agriculteurs doivent faire face est qu'à cause de la merde corona, ils se retrouvent avec leur stock de pommes de terre.
Français 28 mars 2020
Ne frappez pas le gouvernement d'une main tout en tendant l'autre main pour l'aide sociale (droits au paiement)
Piet 28 mars 2020
La prochaine fois, tout le monde votera à nouveau pour rutte, la culture a été donnée et corona était un cas de force majeure. Le rôle actuel est à part entière, pas de vision, en tirant le meilleur parti en tant qu'observateur de problèmes : vraiment pas de mots pour quand vous regardez la vie comme ça : pourrie de bout en bout.
Nous sommes autorisés à travailler pour ces parasites problématiques.

ce pays surpeuplé de croissance infinie est malade et non de corona

les agriculteurs étaient les premiers, la population est la suivante
Parti populaire de la liberté et de la démocratie
Karel 28 mars 2020
Couronne? Les musulmans parlent, leur heure est venue Les Pays-Bas sont morts.

C'est le nouveau niveau de réflexion du VVD en 2020 après une discussion sur Zwarte Piet, des normes d'azote irréalisables oubliées, la mise en décharge dans des réserves naturelles et l'incinération des palettes pour changer le climat.
Krid 29 mars 2020
Karel, je me fiche que vous sniffiez ou utilisiez des pilules différentes et que vous les buviez avec de l'alcool, mais restez à l'écart de cette étape pendant un certain temps. Merci d'avance.
marin 30 mars 2020
les gars de toute façon: regardez la situation dans son ensemble.
première déflation, puis stagflation, puis inflation.

la trentaine à son apogée.

c'est-à-dire 30 % d'agriculteurs en faillite et d'autres entreprises, grandes ou petites.
puis recommencer avec les survivants

bonne chance à tous
gardez votre arme prête au hangar...
Bouchon de la Haye 30 mars 2020
J'espère que tu as raison Krid, la prochaine fois encore vvd !
les forces du marché 31 mars 2020
Malheureusement, commander ne fait pas encore partie du cours d'histoire, apparemment il faut d'abord regarder ce que l'on achète.

Ceci est considéré dans le cours d'études sociales, dans la phase deux, nous utilisons l'argent de la société pour cela.
étain 2 Avril 2020
il suffit de mettre du maïs à la place des bips pendant un an... tu peux toujours le perdre
Limbo 3 Avril 2020
Le marché est le marché, même s'il frappe fort.
Nous devons également admettre que nous sommes le maillon le plus faible de l'ensemble.
Je peux vous dire ceci ! le détaillant gagne de l'or grâce à Corona.
Vous n'entendrez pas non plus les producteurs de pommes de terre de semence se plaindre !!!!
Ils rient en secret. Ils n'ont pas plus de mal avec la crise que les pommes de terre de semence vendues. Il est grand temps qu'ils deviennent porteurs de risques dans la chaîne.
Dans tous les cas, je discuterai avec mon client qu'il devrait retenir une remise corona sur les pommes de terre de semence des maisons de commerce.
Coûter quelques centaines d'euros de pommes de terre de semence en moins par hectare serait un accord de solidarité équitable.
Faire connaitre. Si nous faisons tous cela, quelque chose va bouger !!
ver de terre 3 Avril 2020
Les longs gardiens sont les plus durement touchés, une petite consolation serait que nous puissions encore utiliser du chlore IPC l'année prochaine, au moins pour les pommes de terre frites, où devons-nous payer ces alternatives coûteuses l'année prochaine.
AVR 6 Avril 2020
français a écrit:
Ne frappez pas le gouvernement d'une main tout en tendant l'autre main pour l'aide sociale (droits au paiement)
D'une part, je suis d'accord avec vous, mais je vois davantage les droits au paiement comme une maigre compensation du manque de ressources ou des règles plus strictes concernant la nature et l'environnement.
Abonné
Dirk 6 Avril 2020
Cher AVR, Frans n'est pas du tout agriculteur.
Sinon, il ne vendrait pas ces bêtises.
Il n'est apparemment gêné par aucune connaissance (y compris le système des droits au paiement).
jpkievit 6 Avril 2020
En raison de ce virus corona, les prix des terrains aux Pays-Bas vont baisser, une nouvelle opportunité pour le successeur et le secteur recevra un rajeunissement indispensable
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login