Propre image

intérieur Agriculture

Mesures de lessivage irréalisables, jusqu'où?

28 janvier 2021 - Jurphaas Lugtenburg

Le ministère de l'Agriculture impose des mesures sur les cultures arables pour empêcher le ruissellement des engrais. Les agriculteurs arables peuvent choisir parmi 3 mesures pour cela. Cependant, l'efficacité n'a pas été prouvée et la mise en œuvre pratique et les conséquences des mesures pour les cultures sur billons ne semblent pas avoir été envisagées. Cette législation ne devrait-elle pas être retirée de la table ?

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Bref, il existe 3 options en matière de cultures de billons pour la saison à venir. Sur une parcelle de sol argileux ou loess bordant un cours d'eau et utilisée pour la culture de billons, une ou plusieurs des mesures suivantes doivent être prises.

Cela signifie tout d'abord des seuils entre les crêtes d'au moins 5 centimètres de haut et d'un maximum de 2 mètres les uns des autres. Les seuils peuvent être supprimés dans des conditions météorologiques extrêmes pour éviter d'endommager les cultures. Deuxièmement, un fossé peut être construit autour de la parcelle qui retiendra toute l'eau de la parcelle dans des circonstances non extrêmes. Et troisièmement, une zone sans culture et non fertilisée d'au moins 3 mètres le long du cours d'eau.

Non prouvé
Wageningen Plant Research, l'Institut Louis Bolk, le Nutrient Management Institute, Wageningen Environmental Research et Deltares ont évalué l'efficacité du des mesures enquêté. Ces résultats montrent que l'efficacité des mesures n'a pas été prouvée, conclut la Fondation AgriFacts. Jaap Haanstra, président de la Fondation AgriFacts, déclare : « La recherche des seuils a été effectuée sur une parcelle avec une pente moyenne de 4,4 % dans les effets sur l'érosion hydrique. Ces données ne s'appliquent pas 1 pour 1 aux parcelles plates. où l'érosion hydrique ne joue que peu ou pas de rôle.

Selon lui, l'efficacité des autres mesures n'a pas non plus été démontrée. "La législation doit être élaborée sur la base des faits. Le fait que nous attendions depuis plus de 14 jours une réponse à nos questions nous donne matière à réflexion sur le bien-fondé des mesures introduites par le ministère", a déclaré Haanstra.

Teun de Jong, président de l'Union néerlandaise des cultures arables (NAV), a également de sérieux doutes quant à ces mesures. 3 questions pour lui. 

Selon vous, les mesures mises en place sont-elles réalisables ?
De Jong : « Il semble que la faisabilité pratique n'ait pas été suffisamment réfléchie. Par exemple, comment respecter les seuils lors de la sélection des plants de pommes de terre ? LNV s'engage à réduire l'utilisation de produits phytosanitaires. Mais le désherbage mécanique est si efficace avec les nouvelles mesures. comme impossible. Permettre la suppression des seuils lors de précipitations extrêmes n'est pas non plus faisable. S'il y a un point bas dans une parcelle, on creuse un fossé juste avant la pluie. Une fois qu'il y a de l'eau, la parcelle n'est plus "

Existe-t-il des alternatives aux mesures de LNV ?
"Un agriculteur n'a aucun intérêt à rincer les minéraux. Il essaie déjà d'éviter que des engrais coûteux ne finissent dans le fossé au lieu de se retrouver dans la plante. Il existe de bonnes alternatives aux mesures prises. Par exemple, en installant une dent de cultivateur à l'arrière. Avec le faîtage, la capacité d'infiltration du sol est augmentée et on obtient le même effet. Ceci est déjà largement utilisé dans la pratique. Mais LNV a écarté cette option car elle ne serait pas vérifiable."

Comment procéder
"La législation actuelle a été introduite sous la forme d'un décret (AMvB) inclus dans la législation sur les engrais. Cette construction rend difficile la contestation de la loi devant les tribunaux. Il semble désormais y avoir une majorité parlementaire pour annuler la loi. Comme un groupe d'intérêt, nous nous y engageons. Nous espérons donc que la Chambre abrogera quand même la loi.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login