John E. Heintz Jr / Shutterstock.com

Actualités Économies

Un agriculteur américain craint une explosion des prix de revient

9 Augustus 2021 - Jurphaas Lugtenburg

L'euphorie suscitée par les prix relativement élevés des céréales s'estompe parmi les agriculteurs américains. Les prix des céréales restent assez élevés pour le moment, mais les agriculteurs craignent une forte hausse des coûts et de l'inflation.

Dans le baromètre de l'économie agricole de l'université américaine Purdue, la confiance est tombée à 134 points, le niveau le plus bas depuis un an et bien en dessous du score de 178 points de l'automne dernier.

La hausse des coûts
Les agriculteurs qui ont participé à l'étude craignent une forte hausse des prix, par exemple, du carburant, des engrais, des produits phytosanitaires et des aliments pour animaux. Elle s'attend également à une hausse des prix (de location) des terrains. Les prix des céréales restent à un niveau relativement élevé. Les sécheresses dans plusieurs régions réduisent les prévisions de récolte et donc les revenus.  

L'agriculteur américain attend peu du gouvernement. En 2020, le gouvernement américain a versé 7 milliards de dollars en compensation pour les dommages subis, entre autres, par les incendies de forêt, les sécheresses et les inondations. On craint que le gouvernement réduise cela cette année. De plus, il peut y avoir des avantages fiscaux auxquels le secteur peut encore prétendre.

Moindre volonté d'investir 
"Les agriculteurs craignent que les facteurs de coût augmentent plus rapidement au cours de l'année à venir que ce à quoi nous étions habitués au cours de la période précédente", écrivent les économistes. « Environ la moitié des producteurs de maïs et de soja s'attendent, par exemple, à ce que les loyers des terres augmentent encore au cours de la saison à venir. Cela exerce une pression considérable sur les marges potentielles.

La baisse de confiance est plus évidente dans les plans d'investissement. Les deux tiers des répondants ont indiqué avoir moins de projets de construction de granges, de silos à grains ou d'étables par rapport à l'année précédente. La volonté d'investir dans des machines a également diminué.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs des grandes cultures et sur le marché de l'alimentation animale et de l'énergie. Jurphaas possède également une ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Grains
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login