Agriphoto

Nouveautés Glyphosate

La chambre au sol confirme l'interdiction du glyphosate

29 mars 2022

La Central Ground Chamber autorise l'interdiction du glyphosate sur les terres agricoles dans les contrats de location libéralisés de quatre et six ans de la province de Noord-Holland, sous certaines conditions. La chambre foncière régionale a précédemment jugé que cette interdiction ne devait pas être imposée aux locataires. Cependant, des conditions sont attachées à l'interdiction.

Le bail de la province de Noord-Holland stipulait que l'utilisation du glyphosate n'est pas autorisée et que la substance active ne peut être utilisée qu'avec l'autorisation du bailleur. La chambre régionale du sol a levé l'interdiction du glyphosate. La province n'était pas d'accord et a fait appel devant la Central Ground Chamber. "Un bailleur peut interdire l'utilisation du glyphosate sur le bien loué en vue de protéger le sol et la vie du sol, même si le glyphosate a été autorisé à être commercialisé comme agent de désherbage", précise la chambre des sols.

Condition supplémentaire pour le bailleur
Le locataire peut avoir à faire face aux conséquences de l'interdiction du glyphosate pendant et après la durée du bail. Seul le locataire ne sait pas dans quels cas une dérogation est accordée pour l'utilisation du glyphosate. La procédure provinciale stipule seulement que si un locataire souhaite néanmoins utiliser du glyphosate, une solution sera recherchée avec un expert. "Les conséquences financières de la présence, de l'émergence et de la propagation d'une mauvaise herbe difficile à contrôler seront entièrement à la charge du locataire s'il ne reçoit pas l'autorisation de la province d'utiliser le glyphosate", écrit la chambre du sol dans la décision.

Selon le contrat, le locataire doit maintenir la parcelle exempte de mauvaises herbes et la rendre propre à la fin du contrat. Selon la chambre du sol, il s'agit d'une obligation excessive. C'est pourquoi une condition supplémentaire est ajoutée au contrat qui se lit comme suit : « Le preneur ne pourra, à l'issue du contrat de bail, tenir le preneur pour responsable du défaut de livraison dans l'état dans lequel le bien loué a été mis en service si celui-ci n'entraîne pas la délivrance directe dans cet État de l'interdiction d'utilisation du glyphosate et le locataire ne pouvait raisonnablement prendre d'autres mesures pour l'empêcher.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
boerenbusiness. Nl

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs arables et le marché des aliments pour animaux et de l'énergie. Jurphaas possède également une petite ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Céréales
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Nouveautés Protection des cultures

L'extension du glyphosate un pas de plus

Nouveautés Protection des cultures

Date limite pour le glyphosate à juillet 2023

Rester en contact

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception