Agriphoto

Actualités Mécanisation

Le chiffre d’affaires des constructeurs de tracteurs se refroidit après des années record

21 février 2024 -Niels van der Boom - Commentaires 15

Le boom qui a frappé le marché mondial des machines au cours des deux dernières années est en train de s'atténuer rapidement. Les prix des produits, la hausse des coûts de culture et des machines et les taux d’intérêt plus élevés signifient que les agriculteurs investissent moins dans de nouveaux tracteurs, outils et moissonneuses. John Deere le note également dans ses premiers chiffres financiers pour 2024.

Le premier trimestre financier chez John Deere s'étend de novembre à janvier. Au cours de cette période, Deere & Company a enregistré un chiffre d'affaires net de 1,751 milliard de dollars. Cela représente l'équivalent de 1,62 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires est inférieur de 10,6% à celui du quatrième trimestre de l'année dernière. À l'échelle mondiale, le plus grand fabricant de machines a réalisé un chiffre d'affaires de 12,18 milliards de dollars. Une baisse de 4 % par rapport au quatrième trimestre 4. Selon le PDG John C. May, les entreprises investissent moins dans les nouvelles technologies qu’elles ne l’ont vu en 2023 et 2022.

Cinquième moins vendu
Par rapport aux ventes moyennes et aux autres segments, la division agricole de John Deere affiche des performances relativement « médiocres ». Le chiffre d'affaires net a chuté de près d'un cinquième – par rapport à la même période un an plus tôt – pour atteindre 2,32 milliards de dollars. En 2023, les ventes dépassaient encore les 3 milliards de dollars. Les tracteurs et les machines agricoles sont devenus plus chers, entraînant une baisse des ventes. Un petit avantage pour le fabricant est que les coûts de production diminuent rapidement.

L'entreprise prévoit de vendre 10 à 15 % de tracteurs et de machines (de récolte) en moins cette année en Europe et en Amérique du Nord. Ce n'est qu'en Asie que les ventes devraient rester à peu près les mêmes. Les engins de terrassement se portent mieux, là où on s'attend tout au plus à un léger déclin. Pour les produits agricoles de précision, jusqu’à 20 % de ventes en moins sont prises en compte.

Les stocks s'épuisent
Aux États-Unis, les ventes de tracteurs agricoles lourds ont particulièrement diminué, selon les chiffres de l'organisation professionnelle AEM. Cette catégorie a chuté de 18%. Pour les petits tracteurs d'environ 100 ch, cela représente 5 %. Une diminution des ventes est également perceptible chez les concessionnaires en Amérique du Nord. Les entreprises de mécanisation ont 30 % de tracteurs en plus et 16 % de moissonneuses-batteuses en plus qu'en 2023.

La situation en Europe n’est pas très différente. Les stocks de machines y augmentent également. Les concessionnaires ont encore quelque peu peur des longs délais de livraison, c'est pourquoi un nombre relativement important de commandes sont passées à l'avance. Surtout lorsque cela se produit au sommet du marché, ce sont des actions chères qui sont douloureuses pour vous en tant qu'entreprise. Les machines volumineuses et coûteuses telles que les tracteurs lourds et les moissonneuses sont particulièrement difficiles à vendre. Les taux de location ont considérablement augmenté au cours des douze derniers mois et, face aux nombreuses incertitudes qui pèsent sur l'agriculture européenne, les entreprises se laissent aller pendant un certain temps.

Les chiffres de la CNH en vert
Un jour avant Deere, CNH a annoncé ses chiffres financiers. Ceux-ci sont un peu en retard et se réfèrent au quatrième trimestre 4. Au cours des trois mois, la société mère de New Holland, Case IH et Steyr a réalisé un chiffre d'affaires net de 2023 millions de dollars (617 millions d'euros). C'est 571,30% de plus qu'au même trimestre un an plus tôt. Le chiffre d'affaires consolidé est en baisse de 4,2% et les ventes de 2%. Sur l'ensemble de l'année 5, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 2023 % (5 milliards de dollars). La branche des machines purement a fait mieux de 24,7%. CNH prend également en compte moins de ventes cette année, mais le voit de manière plus positive que Deere.

Agco – la société mère de Fendt, Massey Ferguson et Valtra – a réalisé un chiffre d'affaires net de 3,8 milliards de dollars au quatrième trimestre 4, en baisse de 2023 % par rapport à l'année précédente. Sur l’ensemble de l’année 2,5, le chiffre d’affaires sera supérieur de 2023 %, à 14 milliards de dollars. Fendt contribue particulièrement à cette augmentation, déclare le PDG Eric Hansotia. La marque premium allemande s'est déployée à l'international et les ventes de cette branche ont augmenté de 14,4 % en 12. « Malgré la baisse des prix des produits et des revenus des entreprises, nous prévoyons des marges bénéficiaires plus élevées et plus stables en 2023 », a déclaré Hansotia. En Europe, son chiffre d’affaires a augmenté de plus de 2024 % en 17, principalement parce que davantage de tracteurs moyens et lourds ont été vendus.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Niels van der Boom

Niels van der Boom est rédacteur en chef chez arable Boerenbusiness. Il rapporte principalement sur le marché de la pomme de terre. Il présente chaque semaine le point sur le marché des pommes de terre.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 15
Abonné
ivre 22 février 2024
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907971/turnover-tractor-manufacturers-cooling-off-after-top-years]Le chiffre d'affaires des fabricants de tracteurs se refroidit après des années record[/url]
bientôt je me retrouverai pour presque rien !
Abonné
dans la clandestinité 22 février 2024
dront a écrit :
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/article/10907971/turnover-tractor-manufacturers-cooling-off-after-top-years]Le chiffre d'affaires des fabricants de tracteurs se refroidit après des années record[/url]
bientôt je me retrouverai pour presque rien !
et qui peut payer pour cela ?
peut-être dans le bail s'ils le peignent en bleu.
Abonné
juin 22 février 2024
Je pense que le faible prix des céréales aura un impact majeur à cet égard. Ceux-ci ont bien sûr gagné de l’or ces dernières années. du moins si vous aviez une échelle dans un pays du bloc de l'Est ou quelque chose du genre.
réaliste 22 février 2024
fendt et jd sont obsolètes.
beaucoup trop cher pour une ferme d'agriculteurs en bande.
rendez simplement votre prix de revient trop élevé.
Fermier Flevo 23 février 2024
réaliste a écrit :
fendt et jd sont obsolètes.
beaucoup trop cher pour une ferme d'agriculteurs en bande.
rendez simplement votre prix de revient trop élevé.
Expliquer? Un Fendt de 100 ch coûte 120 100 euros, un New Holland de 100 ch coûte XNUMX XNUMX euros.

Après 10.000 50 heures, le Fendt rapporte encore 20 XNUMX euros, le New Holland XNUMX XNUMX euros supplémentaires.

Fendt est beaucoup plus économique et a également une valeur résiduelle plus élevée et une meilleure qualité. Ce n'est pas sans raison que de nombreux entrepreneurs conduisent Fendt
Abonné
ikke 23 février 2024
cette qualité a parfois été meilleure.
Fermier Flevo 23 février 2024
pas écrit :
cette qualité a parfois été meilleure.
Dire?
Abonné
juin 23 février 2024
les fendts à moteur Deutz valaient toujours quelque chose au final. Pour autant que je sache, ils ont arrêté de le faire.
Abonné
Sortie Flevo 23 février 2024
réaliste a écrit :
fendt et jd sont obsolètes.
beaucoup trop cher pour une ferme d'agriculteurs en bande.
rendez simplement votre prix de revient trop élevé.
Si l'on regarde les chiffres de vente de 2023, il y a de nombreux agriculteurs et entrepreneurs dépassés aux Pays-Bas... Ici, dans le polder, ce n'est que du vert avec des bords rouges ou jaunes. Les autres marques ne participent pratiquement plus.
Abonné
grenouille 23 février 2024
sortie Flevo a écrit:
réaliste a écrit :
fendt et jd sont obsolètes.
beaucoup trop cher pour une ferme d'agriculteurs en bande.
rendez simplement votre prix de revient trop élevé.
Si l'on regarde les chiffres de vente de 2023, il y a de nombreux agriculteurs et entrepreneurs dépassés aux Pays-Bas... Ici, dans le polder, ce n'est que du vert avec des bords rouges ou jaunes. Les autres marques ne participent pratiquement plus.
J'achèterais certainement une paire de verres à oignons Flevo.
On entend souvent ce discours fou dans ces polders par ailleurs magnifiques.
flévo 23 février 2024
Je voudrais juste y regarder de plus près, il y a effectivement beaucoup d'entreprises dans le Flevo qui ne veulent pas être inférieures aux autres ! donc ils sont aussi censés vouloir/devoir participer.
toutes les propriétés à bail ou les sociétés appartenant à des sociétés d'investissement et ces tracteurs se portent tous bien, les gars.
Laisse-moi juste tout faire avec mes Ford
possède et paie le dernier morceau.
au fait, le bar vert est mauvais pour le prix que vous payez
beaucoup de dépenses pour les 3000 heures
Abonné
juin 23 février 2024
De toute façon, vous ne devriez pas acheter de tracteurs d'une nouvelle série. quelqu'un d'autre peut régler les problèmes de démarrage.
Abonné
ikke 23 février 2024
clou sur la tête flevo.
Abonné
Noord 24 février 2024
Sinon, dans le NOP, on voit encore beaucoup de Valtra, Case, Claas et Massey Ferguson rouler à côté de Fendt et JD. Vous avez de jolies lunettes de soleil colorées chez Flevo
CM 24 février 2024
C'est du vieux fer.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Actualités Agroalimentaire

Bénéfice record pour John Deere, 2024 moins positif

Actualités Agroalimentaire

Les arbres de John Deere atteignent-ils le ciel ?

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login