Agriphoto

Actualités Agriculture

Un soupçon de printemps amène les agriculteurs en masse aux champs

11 mars 2024 -Niels van der Boom - Commentaires 2

Quelques jours de vent d'est et de soleil ont poussé les agriculteurs à s'installer massivement sur leurs terres. Pour beaucoup, c’est la première occasion de semer du blé de printemps et d’épandre des engrais. Pendant ce temps, les éleveurs s’affairent à épandre du lisier sur leurs terres.

Avec des températures à deux chiffres et un soleil radieux dans de nombreux endroits, c'était comme le printemps dans une grande partie des Pays-Bas. Le sol grisonne rapidement, mais les apparences sont encore souvent trompeuses. Quiconque creuse dans le sol rencontrera bientôt de l’argile détrempée ou du sable saturé. Les conditions sont juste suffisantes pour semer et planter ou fertiliser les premières récoltes.

Le vendredi 8 mars, l'entrepreneur Van Birgelen sèmera les premières betteraves sucrières dans le centre du Limbourg à Posterholt. Photo : Agrifoto.nl/Aäron van Koesveld.

Oignons et betteraves en terre
Les premiers oignons ont été semés sur le sol sableux du Brabant en février, entre les averses. La semaine dernière, c'était aussi le tour des premières betteraves sucrières. Des betteraves sucrières ont été semées, entre autres, à Posterholt et Hoeksche Waard dans le Limbourg. En plus de semer des oignons, de nombreux agriculteurs prévoient également de planter des plants d'oignons de deuxième année. Ils gardent souvent le matériel de plantation dans le hangar pendant un certain temps. Le mois de février n'offrait pratiquement aucune possibilité d'aller à terre. Certainement pas dans le sud-ouest.

Les céréales d'hiver ont également reçu dans de nombreux endroits leur première fertilisation azotée ou des pulvérisations ont été effectuées. Un peu de lisier a déjà été épandu sur les sols légers argileux et sableux pour les cultures précoces ou pour les labours. Un business lucratif pour les agriculteurs, compte tenu des sommes qui leur sont versées, mais un coup dur financier pour les éleveurs. 

Tondre avant de fertiliser
Les producteurs laitiers doivent également injecter du fumier liquide dans les prairies dans la plupart des endroits. Toutes les parcelles, ou parties de parcelles, ne sont pas suffisamment sèches. L'hiver très doux a permis à l'herbe, qui a persisté longtemps pendant l'hiver, de continuer à pousser. C'est pourquoi il faut parfois tondre une section avant même que l'injecteur de gazon puisse entrer en action.

La situation des agriculteurs arables ailleurs en Europe varie selon les pays. En Belgique et en France, le temps est sensiblement humide, avec des précipitations persistantes, et il y a moins de possibilités de se rendre sur terre. Les conditions sont meilleures en Allemagne et en Angleterre. Même ailleurs en Europe de l’Est, les terres sont souvent suffisamment sèches pour réaliser les premiers travaux.

La sensation printanière a disparu pendant un moment lundi, mais reviendra plus tard cette semaine. Ensuite, les températures remonteront autour de 15 à 16 degrés. Le courant d'ouest est actuellement au sud des Pays-Bas, ce qui explique aussi pourquoi il est assez humide plus au sud en Europe. Dans la seconde moitié du mois de mars, ce courant se déplace plus au nord, ce qui entraîne pour nous un temps plus changeant. Cela n’entraîne pas de très grandes quantités de précipitations. Cependant, les prévisions actuelles prévoient plusieurs millimètres de pluie chaque jour.

Une saison de croissance dans les limbes
Si les précipitations ne sont pas trop fortes, des oignons peuvent être plantés et semés cette semaine sur les parcelles élevées et sèches et des pommes de terre de primeur peuvent également être plantées. Des débuts ont déjà été faits dans ce sens, notamment dans les premières zones de culture allemandes. Dans le sud-ouest des Pays-Bas, les agriculteurs sont encore principalement occupés à préparer les parcelles. Cela signifie que le début de la saison est légèrement plus tardif que ce à quoi nous étions habitués ces dernières années. Cela en dit peu sur la saison de croissance elle-même. L'expérience de l'année dernière montre qu'un démarrage anticipé peut rapidement être détruit par un mois d'avril froid et humide.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Niels van der Boom

Niels van der Boom est rédacteur en chef chez arable Boerenbusiness. Il rapporte principalement sur le marché de la pomme de terre. Il présente chaque semaine le point sur le marché des pommes de terre.
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 2
Abonné
Sud-ouest 11 mars 2024
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/akkerbouw/artikelen/10908194/vleugje-voorjaar-bracht-boeren-massaal-op-het-land]Une touche de printemps amène les agriculteurs en masse à la terre[/url]
Eh bien, l’article donne l’impression que la moitié des oignons et des betteraves ont déjà été semés. mais ici, dans le Sud-Ouest, rien de tout cela. Fertilisé du blé ici et là, mais rien de plus
Abonné
Drent 11 mars 2024
Eh bien, il ne se passe encore rien ici...
Abonné
drame 11 mars 2024
Oui, je trouve aussi que ce texte est plutôt exagéré, voir encore quelques cueilleurs de choux de Bruxelles sur le terrain. Un seul laboureur, quelques épandeurs d'engrais et du fumier.
Vous ne pouvez plus répondre.

Que fait le courant
listes arables?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login