Syngenta

Présenté par Syngenta

Fournir des oignons propres (impeccables) peu avant la levée

13 mai 2024

Pour lutter efficacement contre les adventices des oignons, il est crucial que la parcelle soit propre juste avant la levée. C’est le moyen le plus fiable de prévenir les problèmes liés aux mauvaises herbes trop grosses après la levée. "Le brûlage est l'importante pulvérisation de mauvaises herbes sur les oignons", explique Steven Dorrestijn.

De nombreux producteurs d'oignons doivent encore attendre un certain temps pour que leurs oignons émergent, mais depuis le week-end dernier, on estime que 60 % de la superficie est déjà en terre. "Les semis ont déjà été effectués dans toutes les régions, mais les différences sont grandes", explique Steven Dorrestijn. "La possibilité d'atterrir sur terre dépend principalement de l'état d'humidité du sol, qui varie considérablement. Je fais partie d'un groupe d'applications composé d'agriculteurs de tout le pays et au sein de ce groupe, les précipitations des six derniers mois varient entre 550 et 900 millimètres. Mais il n'y a pas vraiment de limite, sauf peut-être que le Nord-Est a été un peu plus sec ces derniers temps. »

Brûlez l'avance
La recette du désherbage n'a pratiquement pas changé, affirme le conseiller de Syngenta. "L'emballage des produits n'a pas changé. Par rapport à il y a quelques années, nous avons moins de produits de contact et les herbicides pour le sol sont devenus plus importants. Mais je pense que la pulvérisation la plus importante est la combustion avec Touchdown Quattro. Si vous prévoyez une pulvérisation aussi précise que possible, donc le plus près possible de la levée. Vous pouvez en profiter tout au long de la saison de pulvérisation. Si la pression des mauvaises herbes est élevée, vous pouvez attendre la levée des premiers oignons. Vous pouvez les pulvériser, mais si vous pulvérisez trop tôt, vous ne pourrez pas. faire quoi que ce soit pendant longtemps et vous aurez des problèmes après la levée de mauvaises herbes déjà trop grosses pour l'approche LDS. Et si vous travaillez ensuite avec des doses plus élevées, vous pulvériserez probablement plus de dégâts. Pour déterminer le bon moment pour le brûlage, Dorrestijn conseille de rechercher les premiers plants douze jours après le semis. Ou après dix jours avec des semis superficiels.

Plus de possibilités avec Boxer
La saison dernière, Dorrestijn avait des nouvelles sur l'employabilité plus large de Boxer. "J'ai ensuite pu annoncer que nous avons découvert lors de tests que vous pouvez utiliser Boxer à faible dose dès le stade de base en combinaison avec Stomp. Vous bénéficiez alors de l'effet de contact du Boxer à un stade précoce." Le conseiller en culture ajoute qu'il existe un risque de défaillance des plantes dans certaines circonstances. Voir également l'encadré au bas de cet article. "Mais nous n'avons pas eu de mauvaises expériences l'année dernière", réfléchit Dorrestijn. Pour un contrôle plus poussé des mauvaises herbes, Dorrestijn recommande la stratégie suivante :

  • Pulvériser au stade de l'agrafage avec AZ 500, Stomp et/ou Boxer. Attention aux dosages si de fortes précipitations sont attendues. Car les herbicides du sol peuvent alors encore atteindre les racines des plants.
  • Suivi d'une pulvérisation avec Boxer-Lentagran-Starane Top dans la première étape du tuyau. Ou une combinaison de Wing P + Boxer. Soyez prudent si de fortes précipitations sont attendues (voir encadré).
  • Répétez encore deux fois la pulvérisation précédente (mais la deuxième fois sans Starane Top en raison de l'intervalle prescrit de quatorze jours).
  • Enfin, vaporisez avec Boxer, en association ou non avec Wing P pour un contact et un effet sol longue durée.

Dorrestijn exhorte les producteurs d'oignons à ne pas oublier cette dernière pulvérisation. "J'ai trop souvent vu qu'une parcelle était couverte de mauvaises herbes alors qu'il pleut beaucoup plus tard dans la saison."

La taille est plus importante que la quantité
Outre le choix des produits, la régularité des pulvérisations est également très importante pour lutter contre les mauvaises herbes des oignons. "Si possible, un intervalle de sept jours maximum", conseille Dorrestijn. "Et si cela n'est pas possible en raison des circonstances, pulvérisez toujours plus tôt et surtout pas plus tard." Le dernier conseil de Dorrestijn concerne le dosage : « Adaptez-le à la taille des mauvaises herbes. Certains producteurs accordent trop d'importance aux plants d'oignons ou prennent un dosage plus faible parce qu'il y a peu de mauvaises herbes. dose avec : Le résultat est que vous ne pulvérisez pas les mauvaises herbes à mort, mais que vous les pulvérisez malades. Et une plante malade n'absorbera rien lors de la prochaine pulvérisation, mais un oignon resté immobile pendant un certain temps se rétablira."

Quand sont les risques associés à l'apparition précoce du Boxer (stade crampe)
L’utilisation du Boxer au stade des crampes peut présenter un risque dans les circonstances suivantes :

  • Sur des sols à faible teneur en matière organique ou à faible envasement
  • Sur sol loess et limoneux
  • Sur sol d'infiltration salée
  • Si les oignons sont endommagés par la dérive ou par la mouche de l'oignon
  • Avec semis superficiel suivi de précipitations
  • En cas de fortes précipitations peu avant et après l'application (sol saturé)

Stomp et Wing P sont des marques déposées de BASF, AZ500 et Starane Top sont des marques déposées de Corteva.

Pression des maladies - Mildiou
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login