En débat d'urgence sur le fipronil

La Chambre des représentants fait de la viande hachée avec la NVWA

24 Augustus 2017 -Esther de Snoo - Commentaires 10

La Chambre des représentants tient beaucoup à l'Autorité néerlandaise de sécurité des aliments et des produits de consommation (NVWA) et au rôle qu'elle a joué dans la crise du fipronil. C'est ce qui ressort du débat d'urgence du jeudi 24 août avec le ministre Schippers (de la Santé publique) et le secrétaire d'État Martijn van Dam (de l'Économie). 

La Chambre est unanimement très critique à l'égard du rôle la NVWA dans la crise du fipronil† La Chambre des représentants se demande à haute voix si l'échec de la NVWA est dû à un manque d'argent, à une capacité insuffisante ou à des connaissances limitées pour effectuer correctement leur travail. En outre, l'Assemblée souhaite des éclaircissements sur l'approche de la NVWA et sur la nécessité d'une méthode de travail différente les dommages auraient pu être évités† Seuls 50PLUS et SGP demandent explicitement un soutien financier pour les aviculteurs.

Nettoyer plus de poulets que nécessaire ?
Rik Grashoff de Groen Links a été le premier à parler. Il se demande si le gouvernement est prêt à abattre plus de poulets qu'il n'est réellement nécessaire, afin d'éviter de nombreuses souffrances animales. "Les éleveurs de volailles ont leur propre responsabilité et il ne peut pas être vrai que si le régulateur échoue, tout est permis."

Futselaar (SP) a ensuite pris la parole : « La NVWA a échoué en la notification en novembre 2016 ignorer. Elle a donc porté un jugement erroné sur le risque du fipronil et il semble maintenant que l'amitraz, une substance modérément toxique, ait également été découverte."

Jaco Geurts (CDA) : « La NVWA avait plus net et plus direct communiquer aux consommateurs sur les effets du fipronil. Van Dam et Schippers ne montrent aucune réflexion sur eux-mêmes dans leurs réactions. Comment l'industrie aurait-elle pu être au courant de l'utilisation du fipronil par Chickfriend† Les élevages de volailles concernés doivent reprendre leurs activités dans les plus brefs délais."

Esther Ouwehand (PvdD) est très critique sur l'autocontrôle du secteur. "Qu'en est-il de l'auto-surveillance du secteur ? Apparemment, le secteur ne peut pas du tout faire cela." Elle blâme la supervision défaillante sur les cabinets précédents qui ont fait des coupes à la NVWA.

Sazias (50PLUS) est le seul à prôner un soutien financier direct aux aviculteurs. "La NVWA devrait être placée sous la tutelle du ministère de la Santé, du Bien-être et des Sports. Un gouvernement qui veut autant autoriser le marché libre doit fournir un chien de garde fort. les Belges soyez le premier avec des nouvelles. La filière avicole doit être réhabilitée, comme c'est le cas en Belgique. LTO demande également une compensation. Les entreprises avicoles ont été victimes de mauvais comportements de la part du gouvernement et la question est donc de savoir comment faire passer le secteur de la volaille au-dessus de Jan le plus rapidement possible. »

 

Dik-Faber (CU) fait entendre le son des aviculteurs. « Les ministres comprennent-ils le désespoir des aviculteurs concernés ? La NVWA n'a-t-elle pas fait des déclarations beaucoup trop prématurées ? De nombreux aviculteurs sont désemparés. Elle demande une enquête aux cotisations de recouvrement onéreuses que les aviculteurs touchés doivent payer pour éliminer leur fumier. Ils paient 4 fois plus. Dik-Faber se demande si cela est possible dans le cadre des règles de concurrence. 

Lodders (VVD): "Il n'y a pas de discussion sur la norme. L'interprétation de la norme est différente. Enquêtez explicitement sur les raisons pour lesquelles la NVWA n'a pas agi de manière adéquate. La crise n'est pas terminée. Que va-t-il se passer d'autre?"

Hiddema (FvD) veut savoir quelle dette les aviculteurs eux-mêmes ont dans cette crise. Sur cette base, il veut savoir ce qui est possible en termes de soutien financier. 

Bishop (SGP) se demande si les normes sont bonnes. N'y a-t-il pas une norme très stricte ? "Pourquoi la NVWA n'a-t-elle pas pu agir plus rapidement en juillet ? Chickfriend avait l'administration en ordre, il était donc facile de voir de quelles sociétés le médicament avait été utilisé." Il plaide également pour une indemnisation dans le cadre des règles sur les aides d'État les aviculteurs.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 10
Ton Westgeest 24 Augustus 2017
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/melkvee/artikel/10875659/tweede-kamer-makes-mince-van-nvwa][/url]
Oui, il est très facile de blâmer les agriculteurs, ils croient que tout ira bien. Chickfriend a été certifié, tout est sécurisé. Alors rien ne peut aller de travers...... Alors vous voyez que de fausses certitudes se sont créées partout... De l'automobile, de la santé à l'industrie alimentaire. Dangereux! Tant que c'est sur le papier...... Et puis ces deux personnes séniles de la NVWA doivent arranger un peu les choses à l'heure des nouvelles... vraiment pathétique.
John 24 Augustus 2017
C'est qu'il n'y a rien à arracher à un poulet chauve..
andré vw 24 Augustus 2017
Salut John, que le poulet soit chauve ou qu'il ait des plumes, nous en tant qu'éleveurs sommes toujours les victimes.
Il suffit de regarder en arrière les riches Bayer avec leur vaccin IBR contaminé, nous n'en avons pas assez non plus.

Le moment est venu une fois de plus de demander à chaque fournisseur de signer à l'avance sa responsabilité en cas de catastrophe. Une garantie bancaire en fait également partie.
Lion 24 Augustus 2017
john a écrit :
C'est qu'il n'y a rien à arracher à un poulet chauve..

Tous les éleveurs de poulets sont chauves ? Oui je pense aussi. Revenu de l'entreprise (maintenant) - dette = dette résiduelle .
blablabla 25 Augustus 2017
Tant que les subventions continueront d'être versées aux agriculteurs, ce ne sera jamais un secteur sain. Regardez simplement la nature...
Zélande sobre 25 Augustus 2017
Clairement une déclaration bla bla de quelqu'un qui ne sait pas ce qui se passe dans la société, le monde entier dépend des subventions et de la corruption. Continue de rêver.
rinus 27 Augustus 2017
Maintenant, ce sont des œufs PLOF.
JPK 27 Augustus 2017
Mon métier est arboriculteur c'est pourquoi j'utilise différentes marques de qualité
Je suis responsable à 100% des différentes règles de ces marques de qualité
Greuste cartoffelbauer 27 Augustus 2017
jpk a écrit :
Mon métier est arboriculteur c'est pourquoi j'utilise différentes marques de qualité
Je suis responsable à 100% des différentes règles de ces marques de qualité

Félicitations pour votre grand métier. Chaque fruiticulteur est jaloux de l'agriculture arable. Car pourquoi un agriculteur devient-il arboriculteur ? Juste parce qu'il n'a rien
........
geert 28 Augustus 2017
La NVWA devrait toujours vérifier si la certification est correcte auprès des entreprises certifiées
Ton Westgeest 29 Augustus 2017
jpk a écrit :
Mon métier est arboriculteur c'est pourquoi j'utilise différentes marques de qualité
Je suis responsable à 100% des différentes règles de ces marques de qualité

Oui sur le papier c'est correct, très bon jpk. Mais savez-vous exactement si tous ces remèdes que vous pulvérisez sur vos pommes sont corrects... Vous devez les avoir achetés auprès d'une entreprise certifiée. Et puis on se croirait ça sur leurs yeux bleus ! Je ne suppose pas que vous goûtez à tout...
Nous avons tout sécurisé, rien ne peut aller de travers dans cette société de papier ! Seulement nous avons oublié quelque chose... tout ce que les gens doivent faire !
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login