Congrès annuel Nevedic

Les Pays-Bas passent à côté de l'argent agricole européen

10 Novembre 2017 - Wouter Job

"La politique agricole ne se fait pas à La Haye, ni en province, mais en Europe, et les Pays-Bas négligent les choses là-bas." C'est ce qu'a déclaré l'eurodéputée CDA Annie Schreijer-Pierik jeudi 9 novembre lors de la conférence annuelle de Nevedi à Putten.

L'essentiel du message était que l'agriculture est essentiellement européenne. C'est pourquoi les agriculteurs devraient être à Bruxelles et pas tellement à La Haye. Par exemple, des fonds de crise européens sont disponibles, que des pays comme l'Allemagne et la Belgique utilisent mieux que les Pays-Bas. Il existe également des budgets d'investissement pour la conservation des matières premières et pour le traitement et la transformation du fumier. "Les Pays-Bas arrivent souvent trop tard lorsque les millions sont divisés", a déclaré Schreijer-Pierik.

L'agriculture est essentiellement européenne

L'argent sur la table de la cuisine 
"L'argent doit aussi finir sur la table de la cuisine de l'agriculteur", déclare Schreijer-Pierik. Sinon, l'exploitation familiale disparaîtra et la production alimentaire européenne s'érodera. En temps de crise, les coopératives (alimentaires) font encore trop de profit et cela peut être fait différemment.

En outre, Schreijer-Pierik s'est dit heureux que l'OMC se prononce cette semaine sur la résistance aux antibiotiques dans le monde. Selon elle, ce ne sont pas 20.000 700.000, mais XNUMX XNUMX personnes qui mourront cette année à cause de la résistance aux antibiotiques. Selon Schreijer-Pierik, les antibiotiques sont encore souvent utilisés à titre préventif dans l'alimentation animale, comme en Allemagne. "Les Pays-Bas montrent la voie dans ce domaine et sont un exemple pour les autres."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Wouter Job

Wouter Baan est rédacteur en chef de Boerenbusiness. Il se concentre également sur les marchés des produits laitiers, du porc et de la viande. Il suit également les développements (commerciaux) au sein de l’agro-industrie et interviewe des PDG et des décideurs politiques.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités Sol

Un agriculteur britannique préfère « mettre en jachère » plutôt que cultiver

Fond Politique

Le Green Deal, point sensible des négociations UE-Ukraine

Interview Jean Mostert

« La LNV s'attaque au marché du fumier et réorganise l'élevage »

Opinie Jurphaas Lugtenburg

Promettre a été un succès dans la PAC, mais payer est devenu difficile

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login