Un aperçu par province

Bourse aux jeunes agriculteurs ouverte

4 Décembre 2017 - Bart-Jan van Zandwijk

Le dispositif d'aide aux Jeunes Agriculteurs sera ouvert pour la troisième fois aujourd'hui, lundi 4 décembre. Cette année, la liste des investissements possibles a été élargie. Cependant, les heures d'ouverture diffèrent selon la province, tout comme le budget. Un aperçu.

Une demande peut être faite du 4 décembre 2017 au 15 janvier 2018. Le demandeur de la subvention doit être (co-)titulaire pour la première fois et doit également être âgé de moins de 41 ans (au moment de la demande). De plus, la subvention ne doit pas avoir été demandée antérieurement pour cette entreprise.

Le demandeur doit être « titularisé » comme chef d'exploitation pour la première fois. Si une entreprise est transférée d'une société de personnes à une entreprise individuelle, l'entreprise individuelle est toujours considérée comme la première entreprise du demandeur.

Environ 30% de l'investissement est éligible à la subvention

Montant de la subvention
La subvention s'élève au maximum à 30 % de l'investissement ; avec un maximum de 20.000 10.000 €. Le montant minimum de la subvention est de 3 XNUMX €. Un maximum de XNUMX investissements peuvent être réalisés par demande. Le montant de la subvention peut être calculé sur la base d'une réduction par non-jeune agriculteur ou sur la base du pourcentage de fonds propres du jeune agriculteur.

Le nombre de non-jeunes agriculteurs est décisif
Lorsque la subvention est calculée sur la base du nombre de non-jeunes agriculteurs, une décote de 20 % est appliquée pour chaque non-jeune agriculteur. Une remise de 2% est appliquée à 40 jeunes agriculteurs.

A titre d'exemple : un partenariat avec 1 jeune agriculteur et 2 agriculteurs plus âgés investit dans un épurateur d'air. Le montant de la subvention est réduit de 2 fois 20 %. 60% reste. Avec une valeur de 100.000 100.000 €, le montant de la subvention devient 30 60 € fois 18.000 % fois XNUMX % soit XNUMX XNUMX €.

La propre capacité 
Il s'agit de s'intéresser aux fonds propres du jeune agriculteur. Cela doit être confirmé par un rapport d'audit, qui indique le pourcentage de capitaux propres. Le montant de la subvention doit être multiplié par le pourcentage de fonds propres du jeune agriculteur. Les fonds propres peuvent être cumulés pour plusieurs jeunes agriculteurs.

À titre d'exemple : un père et un fils font partie d'un partenariat et investissent dans un laveur d'air. Les capitaux propres de la société s'élèvent à 110.000 40 €. Environ 100.000% de ce capital appartient au jeune agriculteur demandeur. Avec un investissement de 100.000 30, la subvention est de 40 12.000 € fois XNUMX % fois XNUMX % (fonds propres) soit XNUMX XNUMX €

Les provinces ont dressé une liste des investissements

Contrôle de blocage
Dans un partenariat, le jeune agriculteur doit disposer d'une commande bloquante d'au moins 25.000 XNUMX €. Cela signifie que le jeune agriculteur peut arrêter un investissement au-delà de ce montant. Si ce n'est pas le cas, le demandeur ne remplit pas les conditions et n'est pas éligible à la subvention.

Le nombre de points détermine l'attribution
Chaque investissement rapporte un certain nombre de points. Les candidatures seront classées en fonction du nombre de points, la candidature ayant obtenu le plus grand nombre de points ayant priorité. Avec plusieurs investissements dans différentes catégories, le nombre de points est moyenné.

Voir la répartition par province ici.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login