À l'intérieur : agriculture arable

Le début de la saison retardé dans le monde entier

11 mai 2018 -Anne Jan Doorn

Dans la région de la mer Noire, aux États-Unis (US) et en Europe, le temps n'a pas toujours été positif jusqu'à présent. Après une année avec de nombreux records, on commence à réaliser que cette année pourrait s'avérer moins positive. Quelles sont les conditions météorologiques dans le monde début mai et comment se portent les cultures ?

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Tout le monde sait que les conditions météorologiques en Europe sont humides et froides depuis relativement longtemps. Cela fait semer et jambes a été retardé; par exemple, les semis de céréales et de betteraves sucrières en France se sont considérablement ralentis. Le temps s'est maintenant amélioré et les arriérés de maïs et d'orge, mais aussi de les betteraves à sucrepresque rattrapé à nouveau. Cependant, de nombreux dégâts sur les betteraves à sucre sont maintenant signalés, en partie à cause des températures excessives.

Dans l'UE-5, nous sommes confrontés à un retard saison de plantation pour les pommes de terre. Cela se traduit par un début de récolte retardé. Au Royaume-Uni (UK), seulement 50 % des pommes de terre étaient encore en terre début mai. La production devrait également être inférieure en conséquence. Au Royaume-Uni, le début de saison a tout de même été difficile, en partie à cause de la pluie abondante et des basses températures. On estime que la saison a commencé 3 semaines plus tard. Cependant, il y a maintenant beaucoup d'activité.

La sécheresse prédomine dans la région de la mer Noire

La région de la mer noire
En est d'Europe (Pologne, sud de la Russie, Roumanie et Ukraine) les conséquences du manque de précipitations se font sentir. Elle conduit à une levée fine et inégale des cultures, ce qui est particulièrement vrai pour les céréales d'été. La fin du printemps a aussi son influence, car les récoltes sont actuellement moins avancées que la normale. La sécheresse a moins d'impact sur les céréales d'hiver, car elles ont un système racinaire développé. En Pologne, la plupart des pommes de terre sont maintenant plantées.

La saison a également commencé plus tard dans le sud de l'Europe. En Espagne et au Portugal, beaucoup de pluie est tombée de mars à avril. En Espagne, cependant, ils sont satisfaits de la pluie, car il y a pénurie d'eau dans le pays.

USA
Le froid règne toujours dans le nord des États-Unis. Les températures devraient s'améliorer dans les prochains jours, mais des pluies sont également prévues. Cela pourrait encore entraver les progrès de l'ensemencement. Au Canada, la plantation des pommes de terre a également commencé plus tard, surtout que le rendement de la récolte précoce devrait y être plus faible.

La 'Corn Belt', dans le Midwest américain, a également un gros arriéré encouru. Dans les "Grandes Plaines" du sud, il fait chaud et sec depuis plus de 6 mois. Cela a des conséquences négatives pour le blé dur d'hiver rouge. La semaine dernière, les agriculteurs américains ont semé une superficie comparable à la taille de la Grèce. Il s'agissait de maïs et de betterave à sucre. C'est un coup dur qu'ils essaient de rattraper.

Des rendements en baisse ?
Cela signifie que l'ensemencement des différentes cultures dans l'hémisphère nord a ralenti dans le monde entier. Lentement, je commence à comprendre que les rendements de cette année ne seront probablement pas ce qu'ils étaient l'an dernier. Par exemple, des revenus records ont été atteints en Russie l'année dernière, mais les attentes y ont déjà été revues à la baisse. Une saison de croissance plus courte est également prévue pour les pommes de terre, ce qui pourrait entraîner une baisse des rendements.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login