Shutterstock

Actualités le Brexit

L'UE accepte l'accord sur le Brexit

26 Novembre 2018 - Editeurs Boerenbusiness

Les chefs de gouvernement des pays de l'Union européenne (UE) ont donné leur bénédiction à l'accord sur le Brexit. Le public britannique a maintenant reçu une lettre du Premier ministre Theresa May demandant son soutien à l'accord. C'est ce que dit Business Insider.

May et les dirigeants des pays de l'UE étaient lors d'un sommet à Bruxelles le dimanche 25 novembre, où ils ont convenu du traité de divorce et d'une déclaration politique sur les relations après le départ du Royaume-Uni (UK). L'acte de divorce réglemente les droits des citoyens et le règlement financier. Ils devraient également payer 40 milliards d'euros pour remplir leurs obligations d'adhésion. L'accord garantit également qu'il n'y aura pas de frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord britannique.

Les Britanniques quitteront l'UE le samedi 30 mars 2019. Après cela, les négociations sur les relations futures pourront commencer. Il doit être le plus proche possible. Mais encore faut-il craquer sur les droits de pêche, par exemple. L'accord prévoit une période de transition jusqu'au 31 décembre 2020, pendant laquelle la législation européenne continuera de s'appliquer et ils continueront à contribuer financièrement. Cette période de transition peut être portée à 2 ans.

Une lettre au citoyen
Cependant, le plus gros obstacle reste à franchir : l'accord doit recevoir le feu vert du Parlement européen et du Parlement britannique. Plusieurs députés de son propre parti conservateur sont fermement opposés à l'accord. Le DUP d'Irlande du Nord est également très critique. La chef du parti, Arlene Foster, a déclaré samedi 24 novembre que le parti ne pouvait pas et ne soutiendrait pas cet acte.

Le parti travailliste est également contre l'accord. Il n'y a donc pas pour l'instant de majorité parlementaire. C'est pourquoi May a lancé un appel au citoyen. Dans une lettre à la population, elle écrit que les partisans et les opposants au Brexit doivent arrêter leur lutte et utiliser le départ de l'UE comme une période de renouveau et de réconciliation.

Selon May, le Brexit doit être imposé afin que les ministres puissent à nouveau se concentrer sur ce qui est important pour les citoyens. May, qui, selon The Guardian, tente de faire pression sur les politiciens critiques par le biais de la lettre, dit qu'il défend l'accord avec cœur et âme. Le Premier ministre : "Le 29 mars est le moment où nous mettons de côté pour toujours les étiquettes 'partir' et 'rester' et nous nous réunissons à nouveau comme un seul peuple", écrit-elle.

Ce n'est pas encore si loin : l'accord sera présenté au Parlement britannique en décembre. S'il est rejeté, une période chaotique peut s'ensuivre. Un Brexit sans accord est également une possibilité. Dans ce cas, les Britanniques quitteront l'UE sans accords clairs et les deux parties se rabattront sur les règles de base de l'Organisation mondiale du commerce.

May défendra l'accord de tout son cœur dans les semaines à venir, au Parlement britannique et au-delà. "Aujourd'hui marque le début de ce débat national crucial." Comme de nombreux dirigeants européens, elle a parlé à Bruxelles du meilleur accord possible.

Pour Noël
Le parlement votera sur le traité de divorce et la déclaration sur les relations futures avant Noël. "C'est l'un des votes les plus importants de tous les temps. Il est dans l'intérêt national de le soutenir", a déclaré May. "Cet accord nous met sur la voie de l'avenir. Nos meilleurs jours sont devant nous."

May a refusé de dire si elle démissionnerait si le Parlement votait contre l'accord. Un deuxième référendum n'est en aucun cas une option, dit-elle.

En savoir plus sur Business Insider :
Le gouvernement britannique soutient l'accord de May sur le Brexit, mais pas de tout cœur
Pourquoi la frontière avec l'Irlande du Nord est un tel problème
Les taux d'intérêt augmentent rapidement dans le monde entier, mais ces opportunités sont là

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Actualités Royaume-Uni

« La sécurité alimentaire est considérée comme allant de soi »

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login