Présenté par secrop

« Weerpaal particulièrement utile pour les parcelles éloignées »

29 mai 2019

Pour Jan Ballast de Tollebeek (Flevoland) son poste météo est terminé secrop particulièrement un outil utile pour surveiller la météo/pluie sur sa deuxième ferme arable. Cependant, il consulte également les données météorologiques via l'application au moins quotidiennement pour planifier les pulvérisations et autres travaux.

«Je viens d'acheter un deuxième poteau météo», rit Ballast. Il ne peut pas montrer de manière plus convaincante qu'il est très satisfait de sa station météo Sencrop. L'agriculteur possède également un deuxième site de production (en plus du terrain résidentiel) près d'Urk, à environ 9 kilomètres. Les plants de pommes de terre y constituent la principale culture (23 hectares). Les 44 hectares restants sont occupés par la chicorée, les oignons de semence, le blé d'hiver et la location pour la culture des bulbes.

Avant d'acheter une station météorologique, Ballast utilisait d'autres moyens pour surveiller les précipitations. "Par exemple, je fais partie d'un groupe d'applications avec des collègues, dans lequel nous partageons des données de précipitations. J'ai également expérimenté pendant des années des pluviomètres séparés provenant de la quincaillerie. Cependant, ils ne durent jamais aussi longtemps." En pratique, après la pluie, Ballast se rendait généralement à son entreprise près d'Urk pour jeter un œil sur le site. « Ce sont des kilomètres assez chers », conclut-il rapidement.

Première station météo
La première rencontre de Ballast avec une station météo fut une station d'une marque différente. "Elle ne disposait pas de ses propres précipitations ni de son anémomètre, mais fonctionnait avec des valeurs calculées. Cependant, j'ai constaté que les précipitations calculées s'écartaient parfois du pluviomètre à l'ancienne. Cette première station météorologique se trouve toujours sur un terrain séparé, mais la mise en œuvre de le pôle météo Sencrop m'a davantage séduit", explique Ballast.

Son intérêt a été éveillé par une annonce sur Internet et lors de Potato Europe 2017, il s'est rendu au stand Sencrop pour obtenir plus d'informations. Là, il a acheté sa première station météo avec un pluviomètre et un anémomètre sur un trépied séparé. «Le nouveau poste météo sera exactement le même», explique Ballast.

Consulter quotidiennement 
Ballast consulte quotidiennement sa station météo pendant la saison. "Mais lorsqu'il s'agit de planifier une pulvérisation, je vérifie souvent plusieurs fois par jour. Dans la nouvelle application, les données sont également bien organisées." Ballast demande à son conseiller en protection des cultures de surveiller la station météorologique. "C'est une option utile chez Sencrop."

Les données de la station météorologique ont également de la valeur sur d’autres fronts. "Chaque fois qu'il y a une averse dans mon entreprise près d'Urk, je le vois immédiatement et je peux m'y rendre avec la pelle. Avec les conditions météorologiques extrêmes de ces dernières années, on constate parfois de grandes différences sur de petites distances. Et cela se produira probablement de plus en plus souvent. ".

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login