Fantômes Rotgers

Actualités L'azote

« Évaluer la nature uniquement sur la base du dépôt est bizarre »

12 Novembre 2021 -Klaas van der Horst

Lors de l'évaluation de la sensibilité à l'azote de la nature, le gouvernement ne devrait pas seulement examiner la valeur de dépôt critique (KDW) des zones naturelles. En particulier, il doit également vérifier si la nature est en bon état ou si elle peut être restaurée par des mesures telles que la régulation du niveau d'eau.

C'est ce qu'ont déclaré les porte-parole agricoles du VVD et du CDA, Thom van Campen et Derk Boswijk, lors d'une visite de travail en Eemland. Ce faisant, ils ont répondu aux questions des agriculteurs sur les rapports obsolètes sur l'état de conservation des zones naturelles. De nombreux gouvernements l'utilisent encore comme référence pour protéger la nature vulnérable.

Processus de mise à jour transparent
Ces rapports doivent être mis à jour rapidement et de manière transparente, Boswijk et Van Campen sont d'accord avec les agriculteurs. Boswijk : "Nous pensons également qu'il devrait y avoir une approche par zone, au lieu d'une approche générique. Nous devons examiner les besoins d'une zone et agir en conséquence. Application basée uniquement sur le KDW, même si la nature elle-même est en bon état c'est aberrant."

Les deux députés ont également été unanimes dans leur évaluation des journalistes du PAS, qui attendent toujours des éclaircissements. Il faut les aider, en partie parce que le gouvernement met à leur disposition de l'espace azoté. Selon eux, une telle politique devrait également s'appliquer aux entreprises qui ont innové et qui ont rencontré des problèmes précisément à cause de cela. Ils se sont également prononcés avec force contre le maintien des permis des reporters du PAS par les gouvernements, car cette catégorie d'agriculteurs est en fait sans défense.

Loi Animaux
Parmi les agriculteurs d'Eemland, il y avait aussi la question de savoir ce qu'il fallait faire de la loi sur les animaux, qui, à la demande du Parti pour les animaux, comprend un amendement qui semble interdire la détention commerciale d'animaux. Van Campen et Boswijk ont ​​indiqué qu'une solution à ce problème peut être trouvée dans la formation du cabinet, bien qu'ils ne soient pas autorisés à dire quoi que ce soit de concret à ce sujet.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Klaas van der Horst

Klaas van der Horst est un passionné du marché laitier et de tout ce qui s'y rapporte. Il recherche les nouvelles et interprète les développements.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Fond Humeur azotée

Le cabinet « stupide et indésirable » se dirige vers le bloc de départ

Fond Humeur azotée

Wojciechowski : "Merci pour les protestations des agriculteurs"

Fond Humeur azotée

Les détecteurs PAS peuvent voler depuis Rutte 3 et 4

Fond Humeur azotée

Succès Adema avec un triste avantage en élevage

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login