Shutterstock

Actualités destruction

Rendac facture plus par arrêt, moins par animal

3 mars 2022 -Klaas van der Horst

entreprise de rendu Rendac peut facturer un tarif plus élevé par arrêt cette année, mais facture ensuite un coût inférieur par animal collecté. Cela découle d'un accord entre l'entreprise et le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire.

Maintenant que les nouveaux tarifs ont été approuvés par le ministre Henk Staghouwer (LNV), les coûts par animal offert diminueront en moyenne de 9 % par rapport à 2021. Cependant, les coûts par arrêt augmenteront de 6 %. Cette dernière est causée par la montée en gamme et la cessation d'activité des entreprises et donc une nouvelle diminution du nombre de collectes. Avec l'augmentation des prix du carburant, cela a pour effet une augmentation des coûts par arrêt.

La différence entre les arrêts planifiés et non planifiés reste la même
Le tarif pour un arrêt régulier passe de 23,37 € à 24,82 € par arrêt. Le tarif d'un arrêt de tonneau prévu passera de 19,26 € à 20,71 € par arrêt. La différence entre un arrêt programmé et un arrêt régulier a été maintenue au niveau de 4,11 $.

Les centrales au charbon apportent plus de Rendac dans la la
En revanche, les revenus des produits finis devraient augmenter en 2022. Crucial ici est la certitude d'achat auprès des centrales électriques au charbon. À l'avenir, la fermeture annoncée des centrales électriques au charbon pourrait exercer une pression sur le produit de la vente des produits finis, mais ce n'est pas encore le cas. La société n'est pas encore en mesure de dire dans quelle mesure les tarifs pourraient augmenter si la demande des centrales électriques au charbon chute. Les taux incluent également les effets d'un déficit survenu en 2020. L'équilibre entre la transformation, les revenus et le calcul subséquent se traduit par une diminution de 9 % du taux par animal offert. Tout cela signifie que les coûts totaux de destruction diminueront de 7 % au total.

Les tarifs sont à l'année
Les tarifs de destruction pratiqués par Rendac sont fixés annuellement par le Ministre chargé de la LNV. Cela se fait après qu'un groupe de travail avec des représentants du secteur a été consulté à ce sujet, que les prévisions utilisées ont été évaluées et après qu'un comptable indépendant et l'Accountantsdienst Rijk (ADR) ont vérifié le calcul ultérieur de Rendac.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Klaas van der Horst

Klaas van der Horst est un passionné du marché laitier et de tout ce qui s'y rapporte. Il recherche les nouvelles et interprète les développements.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login