Shutterstock

Actualités Politique

Le ministre de l'azote veut récompenser davantage les décrocheurs rapides

11 mars 2022 -Linda van Eekeres - Commentaires 4

La ministre de la Nature et de l'Azote Christianne van der Wal (VVD) examine si les éleveurs qui veulent arrêter rapidement peuvent être récompensés dans certains domaines. "Plus vous arrêtez tôt, plus c'est intéressant financièrement." Le ministre l'a dit lors d'une réunion d'une commission de la Chambre des représentants jeudi 10 mars.

Van der Wal examine si, dans les "zones où la nature est dans un tel état - qu'il est interdit d'attendre encore deux ans jusqu'à ce que, par exemple, le fonds soit mis en place" - les dépenses pour les achats d'azote fonds peut être avancé. Elle veut aussi travailler avec des récompenses : "Plus on arrête tôt, plus c'est intéressant financièrement. En même temps, on veut pouvoir piloter plus serré en fixant un délai ferme." Elle s'en est inspirée flamand collègues. Le ministre voit que le secteur "est maintenant assez inquiet : il y a 25 milliards d'euros sur la tablette, il faudra attendre et voir". "Je ferais la même chose en tant qu'entrepreneur."

Selon le ministre, l'expropriation n'est pas à exclure (en plus de l'achat volontaire), comme Van der Wal l'a également dit plus tôt. "Nous ferons tout notre possible pour empêcher l'expropriation, mais je ne peux vraiment pas l'exclure, surtout dans les zones qui sont en si mauvais état."

Overijssel continuera à appliquer les détecteurs PAS
Juste avant la réunion, le ministre a reçu une lettre de la province d'Overijssel. La province se voit à travers plusieurs décisions de justice contraints d'appliquer l'application à quatre installations de biomasse à la suite de leur notification PAS. Le juge a jugé que le programme de légalisation présenté par le ministre le 28 février n'offre aucune garantie que les reporters du PAS puissent être légalisés dans un avenir prévisible.

Le ministre a dit qu'il n'avait pas encore eu le temps d'étudier la lettre, mais a indiqué qu'il restait derrière l'accord inter-administratif que l'exécution ne sera pas appliquée. "Ce sont ces entrepreneurs qui ont agi de bonne foi, qui comptent sur le gouvernement, et c'est pourquoi je crois que nous avons dit : l'application n'est pas un problème, car il y a une perspective de légalisation." Elle note que le tribunal laisse une place à l'examen individuel des intérêts, "par lequel il peut être possible de prouver que l'exécution n'est pas proportionnée". "Cela s'applique aux rapports, donc aussi aux éleveurs laitiers." Le ministre veut soutenir les provinces et leur parler "afin de pouvoir prendre cette décision correctement".

Avant le prochain débat parlementaire sur l'azote le 6 avril, le ministre expliquera, entre autres, l'approche territoriale et les étapes à court terme (avant 2022 et 2023). Elle examine actuellement tout ce qui concerne les filets internes et externes, l'espace latent, les facteurs Rav, etc., et elle promet de proposer une approche distincte avant l'été. "C'est assez compliqué et vous devez gérer des droits, des permis qui contiennent une activité économique, des permis qui ne contiennent pas d'activité économique. Nous ne voulons pas de la situation où nous ajoutons des dépôts et ne faisons rien à la nature."

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Linda van Eekeres

Linda van Eekeres est co-rédactrice en chef. Elle se concentre principalement sur les développements macro-économiques et l'influence de la politique sur le secteur agricole.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 4
Abonné
sefO 11 mars 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/ artikel/10897202/stikstofminister-wil-snelle-stoppers-extra-belonen]Stikstofminister veut récompenser les bouchons rapides extra[/url]
Je n'ai jamais connu de telles pratiques gouvernementales de ma vie, ne punissez pas les agriculteurs mais ceux qui ont entraîné les Pays-Bas dans cette désastreuse crise légale de l'azote.
Cela commence vraiment à ressembler à de l'extermination, les normes de déposition que les Pays-Bas utilisent ne sont jamais et jamais réalisables, donc toutes sortes d'actions sont nécessaires pour apaiser le juge, encore une fois une calomnie sans précédent
Abonné
novateur 13 mars 2022
entièrement d'accord. Mettre de côté un groupe de population qui travaille dur comme celui-ci est vraiment dégoûtant. Je suis aussi très curieuse des réserves naturelles qui sont soi-disant en si mauvais état. y'a des photos de ça ?
Abonné
grenouille 13 mars 2022
J'espère qu'il y aura la famine et qu'ensuite seuls les électeurs du sgp recevront encore de la nourriture de ma part
Abonné
assez grossier 13 mars 2022
inno a écrit :
entièrement d'accord. Mettre de côté un groupe de population qui travaille dur comme celui-ci est vraiment dégoûtant. Je suis aussi très curieuse des réserves naturelles qui sont soi-disant en si mauvais état. y'a des photos de ça ?
En effet inno, je ne le vois pas autour de moi et pas d'images non plus !!
Mentir et tromper.
Vous ne pouvez plus répondre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous et recevez chaque jour les dernières nouvelles dans votre boîte de réception

Fond Humeur azotée

Chamber prépare le bal pour le premier succès de Wiersma en fumier

Actualités Mest

FrieslandCampina et Rabo se concentrent sur la fermentation du fumier

Actualités L'azote

Azote et phosphate au-dessus du plafond renforcé d’ici 2025

Fond Humeur azotée

Aerius, errata et autres données impures

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login