Shutterstock

Analyse électricité

Le Cabinet alimente les centrales au charbon

21 Juin 2022 - Jurphaas Lugtenburg - Réaction 1

Les prix de l'électricité sont en hausse. cela est en partie dû à une alimentation électrique relativement faible des éoliennes. De plus, le prix élevé du gaz joue également un rôle. Le gouvernement a pris une mesure drastique pour économiser l'essence. Les centrales au charbon sont à nouveau pleinement utilisées.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le prix de l’électricité a connu une hausse significative au cours de la semaine dernière. Vendredi 17 juin, la cotation sur l'EPEX s'est élevée à 261,23 € le MWh. C'est le prix le plus élevé depuis trois mois. Sur le week-end, les prix ont baissé de 159,52 € le MWh le dimanche 19 juin. Aujourd'hui (mardi 21 juin), le prix a de nouveau fortement augmenté pour atteindre 271,55 € le MWh.

Le soleil brille suffisamment pour assurer un large approvisionnement en électricité pendant la journée. Il y a moins de vent, ce qui signifie qu'il y a relativement peu d'offre pendant les pointes de demande du matin et du soir. À cette époque, l’électricité produite à partir de combustibles fossiles domine le marché. En raison de l’objectif climatique, la production de centrales électriques au charbon est limitée. Les Pays-Bas dépendent donc largement des centrales électriques au gaz. Mais il y a un problème d’approvisionnement en gaz. En conséquence, le prix du gaz a fortement augmenté ces derniers jours et la constitution de stocks pour l’hiver prochain s’en trouve affectée.

Mieux vaut tard que jamais
Suivant l'exemple de l'Allemagne, les Pays-Bas ont désormais décidé d'agir en conséquence. Le ministre du Climat et de l'Énergie Rob Jetten a annoncé que les centrales électriques au charbon ne pourraient temporairement pas être utilisées à hauteur de 35 % maximum, mais qu'elles pourraient fonctionner à pleine capacité. Divers experts réclament depuis un certain temps cette mesure, car elle permet d'économiser relativement facilement sur le gaz. Les partis de la coalition CDA et VVD ont déjà demandé fin mai de modifier la loi le plus rapidement possible. Pour le D66, cela était hors de question en raison des émissions supplémentaires de CO2 qui y sont associées. Les centrales électriques au charbon ne pourront être chauffées davantage que dans quelques semaines. Premièrement, la mesure doit être développée davantage dans un cadre juridique, il faut garantir que les centrales électriques soient autorisées à émettre du CO2 supplémentaire et que du charbon supplémentaire soit stocké. Plusieurs experts critiquent la lenteur du gouvernement à intervenir face à la crise énergétique imminente. En conséquence, beaucoup de temps a été perdu.

Il semble que l’allumage des centrales électriques au charbon ne dépassera pas la limite d’émission de CO2 fixée dans l’arrêt Urgenda. En raison des prix élevés de l’énergie, les consommateurs et les entreprises ont déjà réalisé des économies supplémentaires sur leur consommation d’énergie. Jetten a également annoncé des mesures visant à compenser les émissions supplémentaires de CO2 afin de continuer à atteindre les objectifs climatiques.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login