Shutterstock

Analyse L'azote

Le marais d'appel d'appâts retentit également pour le dernier plan d'azote

23 Novembre 2022 - Commentaires 6

La ministre de la Nature et de l'Azote, Christianne van der Wal, a annoncé une nouvelle offensive pour racheter les chargeurs de pointe. Elle veut racheter 3.000 120 entreprises jusqu'à XNUMX % de la valeur marchande et faire ainsi d'une pierre deux coups : soulager la nature et libérer de l'espace azoté. Elle pourrait également aider les détecteurs PAS avec l'espace libéré.

L'organisation agricole LTO voit quelque chose dans un tel achat à prix bonifié. Cela semble également attrayant pour les autres partis. La question est de savoir si c'est possible. Van der Wal se heurte à des obstacles juridiques avec son plan, pour lequel il n'y a pas encore de solution. L'achat à un prix supérieur à la valeur marchande est appelé aide d'État si le gouvernement est l'acheteur.

Jugement Cour Suprême
L'explorateur d'azote Johan Remkes a déclaré lors de la présentation de son dernier rapport début octobre qu'une bonne discussion avec la Commission européenne pourrait résoudre ce problème, mais ce à quoi il n'aurait peut-être pas pensé, c'est qu'il y a quelques années un arrêt de la Cour suprême où une telle chose est déclarée illégale.

Critères appropriés pour une évaluation appropriée
Pourtant, ce n'est même pas le plus gros problème pour le ministre. Même s'il pouvait racheter les chargeurs de pointe, il serait probablement incapable de faire quoi que ce soit avec les quotas d'émission prétendument libérés. C'est à cause de un arrêt récent de la Cour européenne de justice. Il s'agit d'un permis d'un pisciculteur danois près d'une réserve naturelle. L'orientation générale de cette décision se résume au fait qu'une évaluation appropriée est requise pour tous les permis de nature et d'azote, alors qu'il n'est pas clair ce qui constitue exactement une évaluation appropriée. Il n'y a pas de cadre d'évaluation clair pour cela. En d'autres termes : il n'y a pas de critères appropriés pour une évaluation appropriée.

Ce n'est pas seulement un problème pour Van der Wal, mais pour l'ensemble de la communauté des affaires. Cela signifie que pratiquement tous les permis de nature sont interdits, y compris les permis irrévocables, selon les avocats qui ont examiné la question. La déclaration n'est pas non plus passée inaperçue dans les cercles militants. Dans un club comme le MOB, les couteaux sont déjà affûtés. Que cela compromette également la politique future à publier deviendra bientôt évident.

Aerius du liège à la pilule empoisonnée
Pour les Pays-Bas, la situation est encore compliquée par l'utilisation d'Aerius à des fins législatives. Également pour l'identification des chargeurs de pointe et d'autres situations individuelles. Dans une audience récente à la Chambre des représentants, le directeur Charles Wijnker du RIVM a déclaré qu'Aerius n'était pas destiné à cela, mais le législateur n'en a pas encore pris note. Aerius est le bouchon sur lequel flotte la politique néerlandaise en matière d'émissions, mais il devient de moins en moins satisfaisant. Les avocats et les conseillers y ont découvert une mine d'or, car il peut être plaidé et conseillé à l'infini. En conséquence, un vaste bourbier juridique en expansion a été créé, sans aucune perspective d'issue. En conséquence, Aerius devient de plus en plus une pilule empoisonnée pour le gouvernement. 

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir
boerenbusiness. Nl

Klaas van der Horst

Klaas van der Horst est un passionné du marché laitier et de tout ce qui s'y rapporte. Il recherche les nouvelles et interprète les développements.

En savoir plus sur

Dossier Crise de l'azote
radar de pluie
Propulsé par Agroweer
commentaires
Commentaires 6
Abonné
Jupe 23 Novembre 2022
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikel/10901714/lokroep-moeras-klinkt-also-for-latest-nitrogen plan]Le marais de Lokroep sonne également pour le dernier plan d'azote[/url]
L'agriculture se meurt.
Abonné
péta 23 Novembre 2022
kjol a écrit :
C'est en réponse à cela Boerenbusiness article:
[url = https: // www.boerenbusiness.nl/artikel/10901714/lokroep-moeras-klinkt-also-for-latest-nitrogen plan]Le marais de Lokroep sonne également pour le dernier plan d'azote[/url]
L'agriculture se meurt.
Oui, Kjol, l'agriculture doit disparaître, beaucoup de place pour le WEF et le grand capital qui veulent contrôler l'approvisionnement alimentaire avec de la viande cultivée et de l'agriculture verticale.
Sens 23 Novembre 2022
Bon, avec l'affaire des recettes avec le trafiquant de drogue, des millions pourraient être jetés... ne seront probablement pas tombés sous le coup des aides de l'État....
Il faut vraiment tout casser ! Quelle société dégradante est celle qui ose dire qu'elle est démocratique et juste. Ne vous sentez plus chez vous ! Ils nous prennent juste toute notre vie !
Fermier Flevo 23 Novembre 2022
Mon dieu, agis normalement, bande de drama queens. J'ai certainement oublié combien de millions ont été gagnés par les agriculteurs avec leur soutien corona supposément nécessaire.

Si vous ne vous sentez plus chez vous, vous partez quand même. Au revoir
Abonné
CM 23 Novembre 2022
Flevoboer a écrit:
Mon dieu, agis normalement, bande de drama queens. J'ai certainement oublié combien de millions ont été gagnés par les agriculteurs avec leur soutien corona supposément nécessaire.

Si vous ne vous sentez plus chez vous, vous partez quand même. Au revoir
Soyez le premier à partir, soi-disant fermier du Flevo. Au revoir !
Abonné
corbeau Jeudi 08h29
Oui, facile à parler Flevoboer, vous ne signalerez qu'avec une pénalité sur votre pantalon
Commentez cet article

Vous devez être connecté pour répondre à cet article.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Nouvelles Convention agricole

Le gouvernement veut que les agriculteurs proposent eux-mêmes une perspective

Fond Humeur azotée

Chronique de la panique et des politiques rétrogrades

Nouvelles azote

L'Adema apporte de l'ambiance et des promesses, pas des certitudes

Fond Humeur azotée

Les agriculteurs, les routes et Schiphol font pression pour l'espace d'azote

Rester en contact

Ne manquez rien et inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne gratuite