Shutterstock

Analyse Énergie

Le renforcement du réseau électrique ne se déroule pas sans heurts

3 Octobre 2023 -Matthijs Bremer

Le prix de l'électricité était relativement volatil et élevé la semaine dernière. Des différences relativement importantes dans la production d’énergie renouvelable semblent en être la cause. En outre, le prix du gaz fait grimper les tarifs de l’électricité et l’expansion du réseau à haute tension a de nouveau été retardée.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le prix de l'électricité était beaucoup plus élevé cette semaine. Mardi 26 septembre, le cours de l'EPEX a culminé à 125,70 €. Le prix a baissé vers le week-end. Le dimanche 1er octobre, le prix était au plus bas de la semaine. Ce jour-là, l'électricité s'échangeait à 73,17 €.

Les grandes différences de prix de l'électricité la semaine dernière sont principalement liées à la production d'énergie renouvelable. Sur toute la semaine, la production n'a été ni élevée ni faible. Au total, 39,4 % de toute l'électricité était produite par le soleil et le vent. Les grandes différences dans les prix de l’électricité sont directement liées à la forte puissance éolienne. Mardi et mercredi, la production d'énergie éolienne a été nettement inférieure à celle du reste de la semaine. En conséquence, le marché dépendait à l’époque de combustibles fossiles relativement coûteux.

Le prix relativement élevé du gaz a également fait grimper encore un peu le prix de l’électricité. Le TTF semble avoir trouvé un nouvel équilibre entre 40 et 50 € ces dernières semaines. Que le prix soit resté aussi élevé la semaine dernière est quelque peu surprenant. Les grèves dans le secteur australien du GNL étant enfin terminées, les analystes s'attendaient à un déclin. Cependant, en raison d'une nouvelle extension de la maintenance sur le réseau gazier norvégien, la baisse ne s'est pas produite.

Le marché s'attend à une légère baisse des prix cette semaine. Selon toute vraisemblance, les importations de gaz en provenance de Norvège augmenteront à nouveau dans les semaines à venir. Il est prévu que les volumes soient rétablis d'environ 50 % et que la totalité de l'offre soit à nouveau disponible à partir du 9 octobre. De plus, la disponibilité des énergies renouvelables semble moins fluctuer. Selon les prévisions météorologiques, la force du vent devrait être quasi constante autour de 3, avec des pics occasionnels de force de vent 4 ou 5. Cela donnera probablement une impulsion à la production d'énergie renouvelable, ce qui exercera une légère pression sur les prix.  

Expansion du réseau à haute tension
En outre, un projet de renforcement du réseau à haute tension a été retardé. TenneT prévoyait de construire cette année une nouvelle connexion haute tension entre Almelo et Hengelo. Cependant, il faut plus de temps que prévu pour conclure des accords avec les propriétaires des terrains sous lesquels passe le câble. TenneT prévoit que les travaux seront achevés au second semestre 2024. En raison du retard, il faudra plus de temps avant que les principaux utilisateurs puissent réclamer une nouvelle connexion.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login