Agriphoto

Actualités Économies

Le volume des exportations agricoles diminue, la valeur augmente légèrement

4 mars 2024 -Linda van Eekeres

Le volume des produits agricoles exportés en 2023 était inférieur à celui de 2022. En raison de la hausse des prix, la valeur des exportations a légèrement augmenté pour atteindre 123,8 milliards d'euros. Cela inclut également les réexportations. La valeur des exportations de produits agricoles néerlandais représente environ les deux tiers de ce montant (82,1 milliards d'euros). L'Université et la recherche de Wageningen (WUR) et CBS rapportent cela sur la base d'une recherche commandée par le ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire.

En 2022, lorsque les prix ont fortement augmenté, la croissance de la valeur des exportations était de 18,2 %. En 2023, les prix ont augmenté beaucoup moins rapidement et ont même baissé pour certains produits. Malgré la baisse des volumes, le prix plus élevé des pommes de terre, des légumes et des produits céréaliers, entre autres, a néanmoins entraîné une augmentation de la valeur des exportations de 2023 % en 1,6. Aucun numéro n’est attaché au volume d’exportation. "Il est plus difficile de donner un aperçu du volume car il existe de nombreuses unités différentes d'un type de marchandise qui sont difficiles à additionner et à comparer", indique le rapport de recherche.

Les cinq groupes de produits les plus importants représentent 42 % de la valeur des exportations. Cela concerne : les produits laitiers et œufs (12 milliards d'euros), la floriculture (11,5 milliards d'euros), la viande (11,2 milliards d'euros), les pommes de terre et légumes (8,7 milliards d'euros) et les boissons (8,1 milliards d'euros). La valeur des exportations des deux premiers de la liste est restée pratiquement la même. La valeur des exportations de viande a augmenté de 2%. La valeur des exportations de pommes de terre et légumes a fortement augmenté de 12%, tout comme celle des fruits (+11%) et des préparations de fruits et légumes (+14%). Les fruits et légumes n’ont augmenté qu’en prix et non en volume d’exportation. Les pommes de terre, en revanche, ont augmenté à la fois en prix et en volume d'exportation.

L’UE devient encore plus importante en tant que marché d’exportation
L'UE est le marché d'exportation le plus important pour les Pays-Bas et est devenue encore plus importante. Cette part a augmenté de 2% pour atteindre 71% en 2023. Comme les autres années, la plupart des producteurs se sont tournés vers nos pays voisins. Près d'un quart (pour 29,6 milliards d'euros) va à l'Allemagne, 12 % à la Belgique, 9 % à la France et 8 % au Royaume-Uni. L'Espagne, sixième destination des exportations, est la plus grande croissance parmi les dix destinations les plus importantes, avec une augmentation de 12 %. La valeur des exportations vers la Chine (la huitième destination) a en fait diminué de 20 %. Selon Statistics Nederland et WUR, cela est principalement dû à une baisse de la demande de lait en poudre pour bébé et de porc néerlandais, dont la Chine elle-même produit davantage. Le top 10 comprend également : la Pologne (7), les États-Unis (9) et la Suède (10).

Les recettes totales de l'exportation de produits agricoles pour l'économie néerlandaise sont estimées par Statistics Nederlands comme étant 2023 % plus élevées pour 4 qu'en 2022, à 50,4 milliards d'euros. Sur ce montant, 45,7 milliards d'euros sont des exportations néerlandaises et 4,7 milliards d'euros sont des réexportations.

Excédents commerciaux de produits agricoles
En ce qui concerne les produits agricoles, il existe un excédent commercial. Avec les pays de l'UE, cela représente 37 milliards d'euros, dont 14 milliards avec l'Allemagne. Il existe un excédent commercial de 3 milliards d'euros avec le reste du monde.

Le top 5 des importations néerlandaises représente 39 % de la valeur des importations et comprend : les graisses et huiles naturelles (7,85 milliards d'euros), les fruits (7,62 milliards d'euros), les boissons (5,95 milliards d'euros) et les autres produits agricoles (5,77 milliards d'euros). et les produits laitiers et les œufs (5,71 milliards d'euros).

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Linda van Eekeres

Linda van Eekeres est co-rédactrice en chef. Elle se concentre principalement sur les développements macro-économiques et l'influence de la politique sur le secteur agricole.
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login