Shutterstock

Analyse Énergie

Sun donne le ton sur le marché de l'électricité

2 Juillet 2024 -Matthijs Bremer

Alors que le prix du gaz est resté stable, le prix de l’électricité est resté plutôt bas cette semaine. Le prix du gaz reste tributaire, d’une part, d’importantes réserves de gaz et, d’autre part, d’un prix élevé du GNL. Pendant ce temps, le prix de l’électricité est poussé à la baisse par une production importante d’énergie solaire.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le prix du gaz reste encore assez stable cette semaine. Le TTF était à son plus haut de la semaine mardi 25 juin. Le prix du mégawattheure était ce jour-là de 35,18 euros. Un jour plus tard, le prix a fortement chuté, à 34,14 €. Le prix s'est progressivement redressé. Lundi 1er juillet, le prix du gaz était de 34,84 €.

Le prix de l’essence est assez constant depuis mardi 22 mai. Le prix du gaz oscille régulièrement entre 33 € et 36,25 € depuis un mois et demi. Depuis le 10 juin, le prix se situe même entre 34,50 € et 35,75 €. Cette stabilité est le résultat d’un équilibre précaire entre des réserves de gaz pleines et une offre faible. Les réserves de gaz sont actuellement pleines à 77%. C'est beaucoup plus complet que d'habitude. Cependant, le remplissage reste lent. La semaine dernière, le taux de remplissage était de 74 %. Même si le rythme semble s’accélérer légèrement. Ces dernières semaines, le taux de remplissage a augmenté de 2 points de pourcentage. Cette semaine, les réserves ont augmenté de 3 points de pourcentage.

Prix ​​élevé du GNL
La forte demande de GNL, notamment en Asie, reste une épine dans le pied de l'Europe. Le principal prix asiatique du GNL est en légère baisse par rapport au sommet de 25 dollars par mmbtu atteint mardi 12,74 mai. Le vendredi 28 juin, le prix est tombé à 12,64 dollars, ramenant le prix du GNL aux alentours de la mi-juillet.

La principale raison pour laquelle les prix restent élevés est la température élevée dans l’hémisphère nord. Il fait particulièrement chaud en Asie et la demande d’électricité pour la climatisation entraîne toujours des prix élevés pour le GNL. Cela garantit que même le GNL américain sur le marché spot a principalement pour destination l’Asie. Au total, les États-Unis ont exporté au moins la moitié de leur GNL vers l’Europe depuis la guerre en Ukraine. Tant que les températures sur le marché asiatique restent élevées, une baisse du prix du GNL est peu probable, tout comme une baisse du prix du gaz européen.

Prix ​​de l'électricité favorable, mais stable
Pendant ce temps, le prix de l’électricité était plutôt bas et assez stable. Lundi 1er juillet, le prix de l'électricité a atteint son plus haut niveau de la semaine, à 88,83 dollars le mégawattheure. Avant cela, le cours était au plus haut jeudi 27 juin, au niveau de seulement 74,54 €. Le prix a atteint son plus bas dimanche 30 juin. Ce jour-là, le prix du mégawattheure était de 45,75 euros.

En fait, un seul facteur était important sur le marché de l’électricité : la production d’énergie solaire. Au total, seulement 53 % de l’énergie solaire était générée par des capteurs solaires. Ajoutez 12,4 % d'énergie éolienne et vous obtenez un total de 65,4 % de cette énergie renouvelable. En raison de la production importante d’énergie solaire, seulement 23,1 % de toute l’électricité a été produite à partir du gaz.

Lorsque les centrales à gaz ont été mises en marche, on a immédiatement vu les prix augmenter cette semaine. Par exemple, le prix de l’électricité n’est pas tombé juste au-dessus de 30 € le dimanche 0 juin, comme on l’a souvent vu ces dernières semaines lors des journées ensoleillées, car la quantité d’énergie solaire était légèrement inférieure ce jour-là. Ce jour-là, le niveau n'est descendu que juste au-dessus de 45 €. Le pic de production ce jour-là était de 17,72 gigawatts. Durant plusieurs jours de la semaine, les pics ont dépassé les 20 gigawatts, avec un pic à 24 gigawatts le vendredi 28 juin.

Des prix plus élevés
Malgré l'augmentation du pourcentage d'énergies renouvelables, le prix de l'électricité a légèrement augmenté en juin par rapport au mois précédent. Le prix moyen était de 68 € par mégawattheure. En mai, le prix moyen était de 66 €. L'augmentation des prix est due à la hausse du prix du gaz. L’augmentation de la production à partir de sources renouvelables n’a pas pu compenser cette augmentation.

radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login