Blog : Piet van der Eijk

Toujours attention au dossier de bail

17 mars 2018 - Piet van der Eijk - Commentaires 20

La réunion annuelle de l'Association des locataires fonciers et des utilisateurs fonciers propriétaires (BLHB) s'est tenue le jeudi 15 mars. C'était une bonne occasion de revenir sur ce qui s'est passé et sur ce qui a été réalisé au cours de la période écoulée.

Cela fait bientôt 2 ans que le BLHB et le NAJK La proposition finale de Spelderholt rejeté. Sicko Heldoorn a ensuite fait office de médiateur et a enquêté pour savoir si les locataires et les locataires pouvaient encore être amenés à un accord. Cependant, les positions étaient trop éloignées. 

Propre proposition
Heldoorn a conseillé au puis secrétaire d'État Martijn van Dam pour faire votre propre proposition. Après tout, il y avait suffisamment de blocs de construction. Jusqu'à présent, la Fédération des propriétaires fonciers privés (FPG) et LTO Nederland ont préféré continuer avec Spelderholt eux-mêmes et essayer de régler « les détails ». Cependant, le BLHB est n'a pas accepté cette invitation, parce qu'il fallait préalablement approuver le fait qu'il n'y aurait plus de discussion sur les points de divergence formulés par Heldoorn.

Le BLHB s'occupait principalement de la prix de location du bail flexible† Il n'a donc été possible de poursuivre les négociations que sur les "points perdus" avec "l'accord final" comme base. Le conseil d'administration du BLHB est arrivé à la conclusion qu'il ne nous était pas possible de participer à la consultation de suivi. Du moins pas dans les conditions fixées par les bailleurs.

Ministère de la LNV
Avec l'arrivée d'un ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire (LNV) et de la ministre Carola Schouten, une position individuelle semblait se rapprocher. Cependant, le BLHB a noté en janvier 2018 qu'aucun document concernant le dossier de bail n'a été annoncé dans la lettre au parlement pour la planification annuelle pour 2018.

Compte tenu de la cohérence des dossiers (tels que le bail, la relève d'entreprise, la gestion durable des sols, l'élevage terrestre et le climat), le bail doit être privilégié. Aldrick Gierveld, directeur général du ministère de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire, a indiqué que le dossier de bail (bien que retardé par la longue formation du cabinet) recevra désormais l'attention qu'il mérite. Le BLHB continuera à y contribuer.

Peter van der Eijk

Piet van der Eijk a été président de l'Association des locataires fonciers et des utilisateurs fonciers propriétaires (BLHB) de 2012 à début 2019. Il possède également une ferme arable dans le polder de Biesbosch à la périphérie de l'Eiland van Dordrecht.
commentaires
Commentaires 20
Abonné
Flevotuber 17 mars 2018
Ceci est une réponse à cet article :
[URL=http://www.boerenbusiness.nl/ondernemen/blogs/column/10877901/alsnog-aandacht-voor-pachtdossier][/url]
Nous redescendons.

Le loyer n'est pas élevé du tout, au contraire je n'avais qu'un bail. J'aimerais grandir mais il n'y a pas de bail régulier disponible parce que c'est tellement bon marché à cultiver.

Je suis donc content du bail libéral de RVOB, alors j'ai une chance d'y participer.
Système équitable, avec obligation de plan de construction.
Cet argument de durabilité du BLHB est un non-sens complet, ici dans le sud du Flevoland, les gens cultivent encore 1 personne sur 3. Les obligations du plan de construction par RVOB visent précisément la durabilité.

RVOB continue comme ça ! J'espère qu'il y aura un autre tour d'inscription, j'aimerais grandir, l'achat est trop cher pour moi, le bail libéral est un bel instrument de croissance.
Totalement d'accord 18 mars 2018
Si j'ai bien compris, vous avez pu acheter au moins 65 ha pour 17.000 65 euros en bail et maintenant vous avez un problème de luxe d'au moins 130.000 ha à XNUMX XNUMX euros.
C'est bien que vous puissiez perdre votre luxe lors de votre inscription.
Tous les fournisseurs attendent déjà ces "ENTREPRENEURS".
Le problème est que beaucoup de COLLÈGUES doivent encore travailler pour le bail.
Le massacre des loyers réguliers dure depuis bien plus longtemps, contrairement à ce que POLITICS avait promis.
À mon avis, la discorde a été créée consciemment et vous voulez maintenant grandir sur le dos d'un loyer régulier, plutôt faites-le vous-même.
Totalement d'accord 18 mars 2018
Excusez-moi, je suppose que vous avez également 2 éoliennes ?
Einstein 18 mars 2018
Je ne ressens aucune envie ici.
locataire 18 mars 2018
Un cochon gras ne peut pas sentir qu'un cochon maigre a faim
Einstein 18 mars 2018
Non, mais il sent quand sa queue est mordue.
Totalement d'accord 18 mars 2018
Je n'ai aucune envie, j'ai même lâché un peu de vent car je souhaite à mes collègues et je ne voulais pas en PROFITER.
Il s'agit de la NORM, qui devrait déterminer comment il CHEVAUX.
ae 18 mars 2018
En tirant sur la loi sur le bail demain, vous ne ferez passer que des entrepreneurs paresseux.
Abonné
oignons à grains 18 mars 2018
Je suis totalement d'accord avec flevoknol.

L'offre et la demande déterminent le prix ! Cela ne me semble pas plus juste.

J'en ai tellement marre de ces gens qui donnent des coups de pied. Si une personne privée ou un corps ecclésiastique procède ainsi, est-ce acceptable ?

Tous ces merdiques d'agriculteurs/entrepreneurs qui la sous-louent, vous en pensez quoi ? En tant que jeune agriculteur, j'ai au moins la chance de m'inscrire.

Oh oui, et pourquoi les gens sont-ils si pathétiques quand leur contrat expire !! Vous savez que vous avez obtenu ce contrat avec une date de fin. BAH BAH BAH
excl 18 mars 2018
entièrement d'accord. la loi du plus fort doit s'appliquer. les locataires ont tout autant la possibilité de faire des affaires. que le comportement calimero et que les pleurs au lto doivent cesser. tout est gratuit et le gouvernement doit simplement vendre aux enchères le terrain loué à l'expiration du bail. la sous-location doit être considérée comme une infraction pénale. donc vol donc prison
pete s 18 mars 2018
exlt a écrit :
entièrement d'accord. la loi du plus fort doit s'appliquer. les locataires ont tout autant la possibilité de faire des affaires. que le comportement calimero et que les pleurs au lto doivent cesser. tout est gratuit et le gouvernement doit simplement vendre aux enchères le terrain loué à l'expiration du bail. la sous-location doit être considérée comme une infraction pénale. donc vol donc prison

le mieux est le bail de carrière, si vous avez 67 ans alors il s'arrêtera et laissera le propriétaire décider ce qu'il veut avec, il doit alors avoir le libre choix
c'est ainsi que nous résolvons tout le problème de manière humaine
conclusion 18 mars 2018
Tout le monde ici sympa et anonyme derrière un clavier pour avoir une grande gueule.
pete s 18 mars 2018
conclusion a écrit :
Tout le monde ici sympa et anonyme derrière un clavier pour avoir une grande gueule.

Merci pour votre réponse
Je pense qu'il vaudrait mieux trouver une solution.
il faut faire vite, cette loi sur le bail est intenable
DQ 18 mars 2018
Lorsque vous en avez assez de sous-louer votre bail habituel jusqu'à votre mort, c'est un calcul intelligent. Les soi-disant entrepreneurs parmi nous se chassent mutuellement de la route pour louer des terres libérales de Kaaa Uuu Teee pour le capital dans l'espoir d'économiser quelques euros. De gros tracteurs, des bennes encore plus grosses, des discours durs sur les anniversaires, à quel point ils travaillent dur et à quel point leur entreprise est formidable.
L'envie mutuelle semble grossir d'année en année, qu'il s'agisse de MW, de tracteurs, de nombre d'animaux ou d'hectares, la croissance de la cupidité s'amplifie de jour en jour...
Kees 18 mars 2018
Mais pourquoi seul un locataire devrait-il avoir raison
avoir sur un terrain vacant
Je ne comprends vraiment pas cette logique
Abonné
Pieper 19 mars 2018
Belle discussion. Je suis aussi en partie locataire, mais je ne suis pas du tout d'accord avec les commentateurs qui veulent se débarrasser du bail régulier. Je n'ai jamais eu la chance d'acheter le bail à 17000€ il y a plus de vingt ans. Ceux qui aimeraient avoir le bail gratuit sont probablement les agriculteurs qui ont soit pu venir pour 17000€ soit ont pris le relais des parents pour un tarif réduit.

Si nous voulons nous débarrasser du bail régulier et ne voulons qu'un bail recalculé, ce serait bien s'il y avait une autre opportunité d'achat avant que le bail régulier ne disparaisse.
Kees 19 mars 2018
j'ai 24ha dans le nop
Il y a 20 ans, après un long moment de doute, j'ai
acheté mon lot, à l'époque c'était 17000
Beaucoup d'argent Mes coûts ont fortement augmenté.
Rétrospectivement, c'était un bon investissement mais mon point est que je ne pourrai jamais acheter quoi que ce soit pour 120000
Si un terrain à louer devient disponible, j'aimerais aussi tenter ma chance et pas seulement comme un locataire y avait droit dans le passé
Je ne connais pas non plus de solution, mais je veux les mêmes opportunités
Baie 19 mars 2018
Attendez tranquillement. Le terrain qui est actuellement acheté pour 120000 XNUMX n'est pas le dernier terrain qui sera à vendre. Bien que parfois il semble. Votre chance se présente à nouveau lorsque les prix des terrains baissent ou que les prix des produits augmentent.
geert 20 mars 2018
sous-louer mg pas, a des conséquences sur la location de la chambre
pete s 21 mars 2018
Geert a écrit :
sous-louer mg pas, a des conséquences sur la location de la chambre

Mais plus de la moitié des locataires font ça
Gagnez de l'argent sur le dos du propriétaire et ne faites rien vous-même
Seulement une bonne comptabilité, tu peux garder ça jusqu'à tes 100 ans
Les locataires jettent leurs propres verres
C'est dommage, la loi sur le bail d'aujourd'hui est intenable en partie à cause de cela
Inno 28 mars 2018
Ceux qui frappent si fort les pensifs à mort. Pourquoi ne pas vous trouver un ancien locataire qui n'a pas de successeur ? Je pense que c'est une bonne méthode pour continuer et c'est généralement un partenaire plus fiable comme rvob. Et oh oui, le prix de location est beaucoup plus bas
Vous ne pouvez plus répondre.

Quelles sont les cotations actuelles ?

Consultez et comparez vous-même les prix et les tarifs

Actualités Sol

Les normes de location en hausse après de bonnes années pour l'agriculteur

Actualités Sol

La nouvelle loi flamande sur le leasing soutient les jeunes agriculteurs

Fond Sol

Staatsbosbeheer s'engage en faveur de locataires respectueux de la nature

Podcast Moulage au sol

"La proposition de loi sur le bail arrive, voici les caractéristiques"

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login