Shutterstock

Analyse Énergie

Exigences légales en matière de stockage d’énergie

26 mars 2021 - Jurphaas Lugtenburg

Le blocage du canal de Suez n’a pas encore provoqué une hausse majeure des prix du pétrole. Le pétrole brut est devenu légèrement plus cher, mais le prix du diesel a en fait baissé. Selon différents analystes, le prix de l’électricité pourrait également baisser quelque peu. Le temps doux signifie une demande moindre, alors qu’une offre abondante d’énergie éolienne est attendue. Une loi a été publiée au Journal officiel fixant les exigences relatives aux systèmes de stockage d'énergie. Pendant ce temps, les défenseurs de l’environnement expriment leurs inquiétudes quant aux conséquences d’un approvisionnement énergétique plus durable aux Pays-Bas.

Le marché de l'électricité est resté stable cette semaine. Lundi, le tarif était de 60 € par MWh. Aujourd'hui (vendredi 26 mars), le prix est tombé à 49,73 € le MWh. Avec des conditions météorologiques clémentes en perspective, on s’attend à ce que le prix de l’électricité baisse légèrement la semaine prochaine. L’approvisionnement en énergie éolienne est un facteur incertain. Des vents modérés sont prévus ce week-end et en début de semaine prochaine. Le vent diminuera plus tard dans la semaine.

Exigences en matière de stockage d'énergie établies
L'Autorité néerlandaise des consommateurs et des marchés (ACM) modifiera le code du réseau électrique à compter du 1er septembre 2021 et fixera désormais également des exigences pour les systèmes de stockage d'énergie. Le changement aura lieu le mardi 23 mars Gazette du gouvernement publié. Cela se fait à la demande de Netbeheer Nederland. Les conditions sont basées sur les exigences découlant des codes de connexion européens. Certaines liaisons néerlandaises disposent déjà de leurs propres installations de stockage. Ce nombre va probablement augmenter à court terme en raison des évolutions futures dans le contexte de la transition énergétique.

Sonnette d'urgence concernant la construction d'éoliennes
Natuurmonumenten et Bird Protection Nederland tirent la sonnette d'alarme concernant la construction d'éoliennes dans ou à proximité de réserves naturelles protégées. Les recherches d'Investico montrent que 4 des 10 nouvelles usines à construire seront situées dans ou à proximité de réserves naturelles. Les organisations estiment que les conséquences sur la nature et le paysage ne sont pas suffisamment prises en compte dans les stratégies énergétiques régionales (SER). Selon les organisations, une étude nationale approfondie doit être menée rapidement sur les conséquences des plans énergétiques sur la nature.

Le prix du pétrole sous pression
Le prix du pétrole est dans une spirale descendante. Jusqu’au milieu de ce mois, le pétrole avait connu une dynamique haussière et le prix du Brent s’est approché de 70 dollars le baril. Entre autres choses, les inquiétudes concernant une troisième vague de coronavirus dans l’UE atténuent le sentiment du marché. Les mesures ne seront pas assouplies, mais resteront les mêmes ou seront renforcées. La demande de pétrole est donc en baisse, selon les analystes et traders. Par ailleurs, selon l’EIA, les stocks de pétrole brut et de distillats de pétrole sont supérieurs à la moyenne quinquennale. 

Il est révélateur que le blocage du canal de Suez n’ait pratiquement aucune influence sur le prix du pétrole. Les calculs varient, mais on estime qu’environ 13 millions de barils de pétrole attendent au mouillage sur les pétroliers jusqu’à ce qu’ils puissent continuer à naviguer. Le mercredi 24 mars, le prix a augmenté de 6% à 64,22 dollars, suite à l'annonce selon laquelle un porte-conteneurs était coincé dans le canal. Cette hausse des prix a été largement annulée jeudi. Aujourd'hui (vendredi 26 mars), le pétrole brut Brent est à 63,27 dollars le baril.  

Le prix du diesel a baissé cette semaine. Lundi, le prix s'élevait à 101,52 euros les 100 litres. Ce montant a chuté de près d'un euro mercredi, à 1 euros pour 100,54 litres. Après une légère hausse hier, le prix a baissé aujourd'hui (vendredi 100 mars) pour la première fois depuis plus d'un mois à 26 €, soit juste en dessous de 99,97 € les 100 litres.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jurphaas Lugtenburg

Est rédacteur à Boerenbusiness et se concentre principalement sur les secteurs des grandes cultures et sur le marché de l'alimentation animale et de l'énergie. Jurphaas possède également une ferme arable à Voorne-Putten (Hollande méridionale). Chaque semaine il présente le Market Flash Grains
radar de pluie
Propulsé par Agroweer

Politique Énergie

Le retour du diesel rouge nécessite de la patience de la part des agriculteurs

Actualités Énergie

La suppression progressive du système de compensation est rejetée au Sénat

Analyse Énergie

Les jours de l’accord de compensation sont-ils comptés ?

Opinie Kasper Walter

L’électricité durable a aussi des côtés sombres

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login