Propre image

Tournée des cultures oignons - semaine 21

Les oignons poussent vite, mais ils ont aussi des revers

21 mai 2024 -Jesse Torringa

Avec la température et l’humidité actuelles, les oignons ont du mal à pousser. Le deuxième tube est déjà visible sur les oignons semés en avril, tandis que ceux semés plus tard se développent également bien. Mais il y a aussi des revers sur le terrain. Le nombre de plants est décevant pour diverses raisons et dans certaines régions il y a des dégâts des eaux.

On ne peut plus vraiment parler d'un démarrage bon ou optimal après des semis plus tardifs, qui ont eu lieu principalement de la mi-avril à la première semaine de mai. Il est tout simplement trop tard pour cela. Mais c’est un fait que la plupart des plantes ont connu une croissance significative ces derniers jours, comme le prouve une visite des parcelles du Crop Tour. 

Démarrage en douceur
Le fait que les oignons semés bénéficient de l’humidité et de la température se reflète clairement dans les oignons semés plus tard. Ceux-ci se développent rapidement, comme le terrain Gewastour à Kimswerd, en Frise. La parcelle a été semée le 2 mai, elle est donc en transit depuis moins de trois semaines. Le producteur d'oignons Reinder Hogenhout se dit plutôt satisfait de la façon dont les choses se déroulent actuellement. "Le temps s'améliore. Quand on voit ce qu'ils ont fait en si peu de temps, c'est assez unique. Le premier tuyau est maintenant en place et la récolte ne manque de rien. Le temps était également bon, comme les averses de pluie. de 5 à 10 millimètres. Ils font bien le travail."

Ces dernières semaines, la pluie est également tombée sur la parcelle Gewastour à Beemte Broekland (Gelderland) et, en combinaison avec la température, cela est bon pour les oignons. Le producteur d'oignons Ruud Vossebeld a épandu ce matin du polysulfate sur sa parcelle semée le 1er mai. 

Le semis d'oignons chez Ruud Vossebeld à Beemte Broekland (Gelderland).

Un peu plus au nord, à Wezup dans la Drenthe, le producteur d'oignons Arjen Jakobs a semé ses oignons plus tôt cette saison, le 15 avril. Il est satisfait de l'apparence de ses oignons sur le sable. "Le deuxième tube arrive maintenant, donc il continue de bien pousser. Je suis également très satisfait de la position, qui est très régulière. Je ne peux pas me plaindre en l'état et ces derniers jours nous avons eu 12 millimètres, une belle pluie pour la croissance. ".

La deuxième conduite arrive sur le terrain du Gewastour à Wezup (Drenthe).

Revers
Une bonne croissance est une chose, et avec beaucoup d’humidité, une bonne levée semble probable, mais ce n’est pas le cas partout. De plus, outre les semis tardifs, cette campagne agricole a déjà connu pas mal de revers. Plusieurs régions des Pays-Bas, principalement le sud, sont déjà frappé par de fortes pluies et de la grêle ces dernières semaines. En revanche, il existe des régions, comme certaines parties du nord du pays, où les précipitations sont faibles et où la formation de croûte a posé des problèmes. Le temps de séchage rigoureux en est la raison. De plus, la mouche du haricot et de l’oignon est également très active, ce qui ne laisse pas les jeunes pousses indemnes. Tout cela a eu un impact significatif sur le nombre d’usines dans plusieurs régions.

Le producteur d'oignons Klaasjan Boer de Kortgene (Zélande) indique également que le nombre de plants sur sa parcelle est décevant et qu'il s'agit d'une combinaison de divers facteurs. "Nous avons eu de la grêle, beaucoup de pluie, des croûtes et même quelques nuits de gel. Ce n'est pas bon et les plantes sont fragilisées. Les pulvérisations contre les mauvaises herbes ont peut-être aussi eu une influence, car si elles sont déjà difficiles à cultiver, cela a un effet. Je pense qu'ils deviennent impolis avec cette position.

Lundi dernier, Boer a brisé la croûte qui se trouvait dessus. "Je fais ça pour y injecter de l'oxygène. Cette croûte est devenue une plaque épaisse, alors je veux l'ouvrir. La position est décevante, mais les plantes y poussent bien."

La semaine dernière, il y a eu encore des précipitations considérables dans le Sud. Les parcelles du producteur d'oignons Jacky Dieleman des Philippines (Zélande) ont reçu 50 millimètres de pluie en une journée. Même si c'était déjà très humide. L'eau est restée plus longtemps dans les plaines et les usines de cost, mais dans de nombreux endroits, la situation semble encore raisonnablement bonne.

La parcelle de tournée des cultures à Jacky Dieleman un jour après de fortes pluies.
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Jesse Torringa

Jesse est éditeur chez Boerenbusiness et se concentre en particulier sur le secteur de l'agriculture arable, y compris les céréales et les oignons. Il suit également de près le marché des engrais. De plus, Jesse travaille dans une ferme arable à Groningen avec des pommes de terre de semence comme branche principale.
Pression de la maladie - Phytophthora
Propulsé par Agroweer

Tournée des cultures pomme de terre - semaine 28

La formation des tubercules est bonne, mais il existe de grandes différences de croissance

Tournée des cultures oignons - semaine 27

Les oignons de semence connaissent une poussée de croissance

Tournée des cultures oignons - semaine 25

Quel est le statut des oignons par rapport aux autres années ?

Tournée des cultures oignons - semaine 24

Les oignons de semence sont très variables cette saison

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login