Shutterstock

Actualités Sudzucker

Le gouvernement français demande des comptes à Südzucker

14 mars 2019 - Editeurs Boerenbusiness

La France n'acceptera pas la décision du groupe sucrier allemand Südzucker de fermer des sites et de procéder à une réorganisation majeure. Après des semaines de protestations des agriculteurs, c'est désormais le gouvernement français qui demande des comptes au dirigeant de l'entreprise.

Südzucker a laissé la fin Janvier souhaitent rétablir l'équilibre financier de l'entreprise. En réduisant la production de sucre de 700.000 100 tonnes, le groupe international espère économiser jusqu'à XNUMX millions d'euros par an. Ils le font, entre autres : locaties en Allemagne, en Pologne et en France.

2.500 XNUMX producteurs touchés
Pour la France cela signifie que 2 des 4 sites seront fermés et qu'une réorganisation majeure aura lieu. Cela met en péril environ 130 emplois dans les usines de Cagny (dans le Calvados) et d'Eppeville (dans la Somme). Les activités de conditionnement à Marseille seront également arrêtées.

Outre les 130 employés permanents sur place, la fermeture touchera également 2.500 XNUMX producteurs de betteraves dans les régions concernées, a calculé le ministère en France. Pour eux, l'opportunité de vente est perdue et avec elle le revenu des producteurs dans de nombreux cas.

conversation chaleureuse
Malgré les nombreuses actions de protestation des agriculteurs, l'entreprise allemande tient bon. C'est pourquoi Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, et Agnès Pannier-Runacher, la ministre de l'Economie, ont reçu le sommet de la société allemande mercredi 13 mars pour une conversation chaleureuse. Selon le gouvernement français, les Français ne doivent pas être les victimes de la réorganisation.

En outre, le gouvernement français craint également pour la compétitivité et la viabilité de la culture de la betterave, a déclaré le gouvernement français dans un communiqué de presse.

Gardez l'activité
"Le gouvernement a demandé à la direction de Südzucker d'envisager toutes les options pour maintenir les activités industrielles sur ces sites, et d'envisager la vente des sites", ont indiqué les ministères dans un communiqué conjoint. Le ministre souligne que Südzucker a des obligations légales lorsqu'il s'agit de considérer les producteurs de betteraves français comme des salariés.

L'État a demandé à l'entreprise allemande de revoir le projet et d'ouvrir des négociations avec le secteur communiqué de presse† "Il est inconcevable que la France soutienne une solution aussi brutale et soutienne la restructuration." Südzucker lui-même n'a pas encore répondu après la conversation.

Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

En savoir plus sur

FranceSudzucker
Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login