Shutterstock

intérieur Grains et matières premières

La sécheresse et le froid ralentissent la croissance en Europe du Nord

20 mai 2019 -Anne Jan Doorn

La sécheresse et le froid dans une grande partie de l’Europe du Nord et centrale ont freiné le développement de divers produits. Néanmoins, les attentes concernant la récolte restent bonnes. Cela ressort clairement du rapport MARS de la Commission européenne.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Les prévisions concernant la récolte de blé d'hiver dans le sud de l'Europe sont meilleures, même si cette amélioration est compensée par des prévisions de récolte plus faibles dans le nord de l'Europe. La Commission européenne écrit dans le Rapport MARS à savoir que de vastes zones d’Europe du Nord et centrale connaissent un déficit pluviométrique. La Commission européenne fait ensuite référence à l'Allemagne, à la Pologne, à certaines parties de la Russie et au Royaume-Uni.

En outre, la Commission européenne écrit dans le rapport MARS que les attentes concernant la récolte de blé d'hiver dans le nord de la Pologne, le nord-est de l'Allemagne, la Hongrie et la République tchèque ont été affectées négativement par la récente sécheresse.

Des attentes de rendement plus élevées
Il y avait aussi des régions où il faisait plus froid que la normale en mai. La Commission européenne écrit dans son rapport que la température moyenne en Europe est de 4 degrés Celsius plus froide que la moyenne à long terme. Néanmoins, la Commission européenne s'attend à ce que le rendement du blé d'hiver en Europe soit en moyenne de 5,8 tonnes par hectare. Cela signifie que la prévision de rendement pour l'Europe augmente de 1% par rapport à la prévision publiée pour avril. Les attentes sont également 7,3 % plus élevées que l’année dernière.

Les attentes concernant la récolte de maïs européenne ont également été augmentées et devraient donc s'élever à 7,9 tonnes par hectare (auparavant, elles étaient de 7,7 tonnes par hectare). Les betteraves sucrières sont en mauvais état dans plusieurs régions, mais la Commission s'attend toujours à ce que la récolte en Europe soit supérieure de 1,7 % à la moyenne quinquennale. Cependant, cela a abaissé le rendement attendu à 5 tonnes par hectare. Enfin, le rapport MARS indique que le rendement à l'hectare des pommes de terre devrait être supérieur de 76,5 % à la moyenne.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login