Agriphoto

intérieur Grains et matières premières

La superficie de colza diminue, offre tendue attendue

7 janvier 2021 - Kimberley Bakker

L’année 2020 n’a pas été une année fructueuse pour la culture du colza au Royaume-Uni et dans d’autres régions d’Europe. De nombreux producteurs ne peuvent plus couvrir les risques et décident de se tourner vers des cultures alternatives. Les attentes pour 2021 ne sont pas non plus très positives.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

L'agence de marché Strategy Grains a récemment annoncé que la superficie consacrée au colza dans l'Union européenne resterait pratiquement stable l'année prochaine, à environ 5,5 millions d'hectares. Un petit plus ne peut être attendu qu’en Allemagne et en Europe de l’Est. En revanche, une forte baisse est attendue pour le Royaume-Uni : -18% à 312.000 1986 hectares, la plus petite superficie depuis 1,04. Selon les attentes de l'agence gouvernementale AHDB, cela se traduirait par une production de XNUMX million de tonnes.

La superficie consacrée au colza en Ukraine devrait également diminuer l'année prochaine, pour atteindre 1,08 million d'hectares. C'est 20% de moins que lors de l'année de récolte 2020. La production s'élèverait donc à 2,4 millions de tonnes, soit une baisse de 11% par rapport à l'année de récolte 2020. De nombreux producteurs qui cultivaient auparavant du colza semblent s'être reconvertis vers la culture du tournesol. +1,5%) et le soja (+10%). Après tout, le rendement que l’on peut obtenir avec ces cultures est plus important.

Un approvisionnement serré attendu
Compte tenu de ce qui précède, l’Union européenne et le Royaume-Uni arrivent ensemble à une récolte de 18,2 millions de tonnes, soit à peine plus que le rendement de la récolte 2020. C’est exceptionnel. Si l’on considère les 11 dernières campagnes, le rendement n’est tombé en dessous de 2 millions de tonnes que deux fois auparavant. Cela n'est plus entièrement surprenant pour les initiés, car le popularité de la culture du colza est en baisse depuis des années.

Aux Pays-Bas, la superficie cultivée en colza a également considérablement diminué ces dernières années, même si la culture n'y a jamais été très importante. Depuis 2013, où la culture couvrait encore 3.500 XNUMX hectares, la zone réduite à 1.680 2020 hectares en XNUMX, selon les données de Fermier et Bunder. Cependant, la plupart des entreprises ne disposent que de moins de 2 hectares. En bref : les Pays-Bas n'apportent pas beaucoup de valeur ajoutée à cette culture.

En raison de la réduction des superficies cultivées en colza et de la baisse de la production, de nombreux commerçants envisagent un approvisionnement restreint à l'avenir. Et cette offre restreinte peut parfois entraîner une hausse des prix. La cotation du colza au Matif de Paris est désormais de 433,25 €. Le prix est désormais plus élevé que ces dernières années.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login