Agriphoto

intérieur Granen

Les céréales d'hiver en Europe bien au départ

27 Octobre 2021 -Jeannette Pennings

Les conditions météorologiques favorables de cet automne dans la plupart des régions d'Europe assurent un bon démarrage des céréales d'hiver. Le semis a été légèrement retardé à certains endroits, mais en général, la semence a jusqu'à présent été mise en terre à temps et dans des conditions favorables.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Selon l'Union européenne Bulletin MARS En octobre, les semis des céréales d'hiver se déroulent sans obstacles majeurs. La campagne de semis a démarré dans des conditions favorables dans toute l'Europe. Dans le nord de l’Europe, les producteurs ont commencé à semer un peu plus tard en raison d’un retard dans la récolte des cultures d’été. Toutefois, les conditions en septembre ont été favorables.

Dans les pays baltes, les travaux ont été achevés fin septembre. Les semis se sont déroulés à une période optimale dans des conditions favorables, ce qui profite à la levée. Il en va de même en Suède et au Danemark, où un mois de septembre sec et des précipitations en octobre donnent le signal vert. En Finlande, le retard du départ a pu être rattrapé et le taux de participation a été satisfaisant. Une situation similaire peut être observée en Irlande, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Léger retard au Benelux
La Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg ont connu un mois de septembre relativement chaud et ensoleillé et des conditions humides dans la première quinzaine d'octobre. Cela a eu des conséquences diverses pour les semis de céréales d’hiver. Sur les sols limoneux et argileux, la pluie a été plus que bienvenue pour adoucir les sols durs et secs.

Cela a occasionné quelques retards dans les travaux de semis, mais par rapport aux années précédentes, il ne faut pas en parler. Ces dernières années, les précipitations ont rendu difficile les semis des céréales d’hiver. En 2020, un début d'hiver relativement chaud a également permis aux cultures céréalières de presque n'avait pas été durci. L'effet était variable, mais en général les grains arrivaient bien passer l'hiver.

Position de départ favorable
Les mois à venir révéleront comment les cartes ont été rebattues cette année. Il est clair que la situation de départ est bien meilleure. Les semis se déroulent également dans de bonnes conditions en France et en Pologne et leur évolution est conforme à la moyenne quinquennale. En Pologne, la baisse des températures en octobre peut avoir un effet négatif sur le blé semé tardivement.

Dans d’autres pays d’Europe de l’Est, les conditions de semis étaient variables, entraînant une levée plus faible par endroits. Le pic n'est pas encore atteint dans le sud de l'Europe, mais là aussi, les conditions météorologiques garantissent généralement de bonnes conditions de sol et des conditions de semis favorables.

Agrandissement du territoire ?
Compte tenu du prix élevé du blé, l’expansion des superficies cultivées en blé en Europe est évidente. Même si cela ne s’applique certainement pas à tous les pays d’Europe. Dans le La région de la mer noire les incertitudes culturales ont freiné les superficies cultivées. Les semences disponibles sont rares en Europe occidentale. Toutefois, les commerçants ne s’attendent pas à ce que cela entraîne des pénuries et en tiennent compte. extension de zone.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login