Shutterstock

Analyse Matières premières

Les marchés des matières premières durement touchés par la guerre

24 février 2022 - Jurphaas Lugtenburg

Les matières premières alimentaires ont montré des mouvements de prix extrêmes à la hausse, en particulier tôt le matin. Les marchés boursiers, en revanche, sont sur une trajectoire descendante. Dans l'ensemble, une journée très mouvementée sur les marchés financiers en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Comment terminons-nous la journée en termes de marchés ?

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le cours du blé au Matif pour le contrat de mars se maintenait ce matin juste en dessous de 345 € la tonne, peu après l'ouverture de la bourse. Une hausse sans précédent par rapport au cours de clôture d'hier de 287 € la tonne. La Bourse n'a pas maintenu ce prix élevé, mais au moment de la rédaction de cet article, quinze minutes avant la clôture de la bourse, la cotation du contrat de mars s'élève à 323,50 € la tonne. C'est 13% ou 36,50 € de plus qu'hier. Pour la nouvelle récolte (contrat de septembre), le prix a augmenté de 320 € dans la journée. Le prix a de nouveau considérablement baissé et le prix actuel est de 292 € la tonne, soit une augmentation de 4,5 % par rapport au cours de clôture d'hier.

Les cours du Matif pour le maïs et le colza ont montré des mouvements de prix moins extrêmes que ceux du blé. A 292,50 € la tonne, le contrat maïs du mois de mars est supérieur de plus de 9% au cours de clôture d'hier. Il est frappant de constater que les contrats de juin et août (anciennes récoltes également) sont cotés nettement plus bas, à 280 € et 279 € la tonne. Les différents contrats colza pour la période avril 2022 à avril 2023 ont augmenté entre 5% et 6,5%. Le contrat pour avril 2022 s'élève à 777 € la tonne.

Mouvement inverse du marché de la pomme de terre
Le marché à terme de la pomme de terre est un marché à part dans celui des matières premières. L'EEX a baissé de 19,90 € pour le contrat d'avril 2022. Cela représente une baisse de 6% par rapport au cours de clôture d'hier. Le contrat de juin a baissé encore plus vite de près de 9% à 21 euros les 100 kilos. Pour la nouvelle récolte, l'EEX a effectivement affiché un plus, à savoir 1,6%. Cela porte le contrat d'avril 2023 à 19,30 € les 100 kilos. Le marché du sucre a également enregistré un gain marginal. Sur la Liffe, la hausse reste inférieure à 1%. Le contrat d'avril est à 500,10 €.

Le brut Brent a dépassé les 2014 dollars le baril pour la première fois depuis 100. À son plus haut niveau ce matin à 10.25h105,57, le brut Brent s'échangeait à 103,58 dollars le baril. Au cours de la journée, ce chiffre a encore baissé et au moment de la rédaction de cet article, le Brent se situe à 88,89 dollars le baril. Le prix du gaz européen a peut-être connu aujourd’hui la fluctuation la plus extrême. Hier, le TTF a clôturé à 140 € le MWh. Cet après-midi, la cotation culminait à 115 € le MWh. Le tarif actuel au moment de la rédaction est de XNUMX € par MWh.

L'indice Amsterdam AEX vient de clôturer en baisse de 2,66% par rapport à hier à 708,55 points. Cela signifie que la bourse néerlandaise est restée au-dessus de la limite psychologique de 700 points. C'était différent à la foire de Moscou. L'indice Moex a perdu près de 50 % aujourd'hui. Le prix s'est quelque peu redressé, mais la bourse a clôturé en baisse de 35 %. Des entreprises russes telles que Gazprom, Sberbank, Lukoil et Novatek ont ​​subi des pertes importantes. La valeur du rouble a également chuté.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login