Shutterstock

Analyse Matières premières

Les prix sur le Matif explosent

1 mars 2022 - Jurphaas Lugtenburg

Le fait que les marchés des matières premières soient durement secoués par la guerre en Ukraine n'a guère échappé à personne. Si vous clignez des yeux, il y a, pour ainsi dire, des prix complètement différents sur le tableau. Les prix du blé et du maïs sur le Matif notamment se démarquent aujourd'hui, atteignant des niveaux que l'on croyait presque impossibles il y a une semaine.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

L’attaque russe contre l’Ukraine repousse les limites du marché céréalier. Jeudi 24 février, le prix du blé a clôturé au plus haut record de 316,50 € la tonne pour le contrat de mars. Après une légère baisse vendredi, il a encore augmenté hier à 322,50 € la tonne. Aujourd'hui, les freins sont lâchés. Cela a commencé peu après l'ouverture de la bourse avec une forte hausse et ce mouvement s'est poursuivi tout au long de la journée. Vers la fin de l'après-midi, même 349,75 € la tonne figuraient sur la facture. Au moment de la rédaction de cet article, le prix a légèrement baissé à 347,25 € la tonne.

La cotation du Matif pour la nouvelle récolte de blé est également en hausse. Le contrat de septembre est passé de 290,25 € la tonne hier à 309 € la tonne peu après l'ouverture du marché ce matin. Ce montant a désormais légèrement baissé à 305 € la tonne au moment de la rédaction de cet article. Vendre du blé derrière la moissonneuse-batteuse pour plus de 300 € est assez unique. Et dire qu'il y a seulement quatre mois, franchir la barrière des 300 € avec le prix record final le 23 novembre à 311,50 € la tonne sur le Matif était encore une grande nouvelle.

Un prix record pour le maïs à portée de main
Le maïs grain atteint également de nouveaux sommets sur le Matif. Hier, le marché à terme a clôturé à 311 € la tonne. Celui-ci s'élève ce matin à 332 € la tonne. Un sprint final est lancé vers la fin de la journée de bourse. Au moment de la rédaction de cet article, le tarif est de 338 € la tonne. Si cela se maintient jusqu'à la fin de la séance, le prix record de 320 euros la tonne du 4 août dernier sera largement pulvérisé.

Le marché à terme des pommes de terre est également en hausse aujourd'hui, mais il contraste toujours fortement avec l'évolution du marché des céréales. L'EEX s'élève à 20 € les 100 kilos pour le contrat d'avril 2022. C'est 0,50 € de plus qu'hier. Le contrat pour avril 2023 est augmenté de 0,30 € à 19,30 € les 100 kilos. Cela donne certainement matière à réflexion sur l’évolution du marché de la pomme de terre pour la saison à venir. Avec les prix actuels des céréales, les agriculteurs disposent d'une alternative à la culture de pommes de terre, relativement coûteuse, exigeante en main d'œuvre et risquée. Le blé de la nouvelle récolte (d'été) peut désormais être couvert à 305 € la tonne et le maïs à 262,25 € la tonne derrière la moissonneuse-batteuse.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login