Agriphoto

Actualités Granen

La récolte du blé se déroule bien, le rendement reste bon

25 Juillet 2022 -Niels van der Boom

Une grande partie de la récolte de blé d’hiver est arrivée sans problème la semaine dernière. Dans le sud-ouest notamment, près de la moitié des terres sont déjà là. Le rythme est un peu plus lent dans le centre des Pays-Bas et le nord n'a presque pas encore démarré. Les agriculteurs sont surpris du moment des récoltes. Les indications de rendement et de qualité restent bonnes.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Selon le rapport de récolte de la coopérative CZAV, le compteur dans leur zone de travail, le sud-ouest des Pays-Bas, est à ce jour à 45 pour cent. Un volume considérable a déjà été reçu, notamment en Flandre zélandaise et dans les îles zélandaises. Les agriculteurs et les entrepreneurs de cultures arables ont également été occupés au battage dans les îles de la Hollande méridionale.

Différences régionales majeures
Les vendanges ont commencé tôt et se sont bien déroulées, mais ce n’est pas un record. En 2018, plus de la moitié de tout le blé avait déjà été reçu à cette date et la majorité du blé a pu être récoltée. récolte de blé à terminer cette semaine. Les différences régionales sont frappantes. Dans le centre des Pays-Bas, au moins trois quarts à quatre-vingts pour cent doivent encore être battus. La récolte du blé n'a pas encore commencé en Frise et à Groningue. On y récoltait principalement des graines de graminées, de l'orge d'hiver et un peu de colza. La semaine dernière, sur les sols sableux et vallonnés du Nord-Est, un démarrage a été effectué avec de l'orge d'été, qui mûrit remarquablement tôt.

Le poids en hectolitre du blé récolté reste élevé des rapports également CZAV. Les notes de 80 ou plus ne font pas exception. Cela se traduit également par de bons rendements de dix tonnes, voire plus. Les pourcentages d'humidité sont assez faibles. Certains chargements sont apportés avec seulement dix pour cent. La compensation de la perte de poids par rapport à la norme commerciale de quinze pour cent dépend du collectionneur.

Grains vieillis
Il est possible que les blés d'hiver et de printemps semés plus tard aient des rendements inférieurs, car les cultures ont davantage souffert de la sécheresse cette saison. Les récoltes de céréales sont devenues désespérément mûres en raison des températures élevées et de la sécheresse des dernières semaines. Des températures comprises entre 35 et 40 degrés ont notamment permis aux parcelles de blé de mûrir rapidement. Certains agriculteurs sont surpris par la maturation rapide. Le grain ne semble pas encore mûr, même si l'humidité est déjà inférieure à la norme. La paille est également morte relativement longtemps, malgré la période de maturation accélérée, même si les « nœuds » restent verts longtemps. Par contre il y a une belle couleur.

Les précipitations de jeudi et vendredi de la semaine dernière n'ont pas posé de réels problèmes et ont apporté un peu de calme, même si jusqu'à présent il y a eu peu de stress. En général, il est tombé entre cinq et dix millimètres de précipitations, avec ici et là de fortes averses locales pouvant atteindre quarante millimètres, par exemple dans le Noordoostpolder. Les petites averses d’aujourd’hui et de demain peuvent également mettre des bâtons dans les roues.

Progression attendue en douceur
Les activités de récolte ont repris dans de nombreux endroits dimanche après-midi et lundi matin, même si tous les blés ne sont pas encore suffisamment secs. Dans la seconde moitié de la semaine, le battage peut reprendre à un rythme élevé, de sorte que de nombreux agriculteurs du sud-ouest et du Flevoland puissent préparer leur récolte de céréales avant le 1er août.

Les moissonneuses-batteuses font également des heures supplémentaires dans d'autres pays européens. Selon les chiffres officiels français du début de la semaine dernière, plus de la moitié du blé total avait été reçu. On estime qu’aujourd’hui, c’est près des trois quarts. Dans l’est de l’Angleterre, les agriculteurs accélèrent leurs récoltes. La sécheresse et la chaleur extrêmes garantissent que toutes les cultures mûrissent en même temps. Malgré le temps sec, les rendements sont moyens à bons.

Baisse du rendement du blé français, hausse en Allemagne
En France, Stratégie Grains a ajusté sa prévision de rendement en blé de 7,12 à 6,95 tonnes par hectare, principalement parce que les kilos dans le sud et le centre de la France sont décevants. Dans le nord, où les récoltes commencent seulement, la situation est probablement meilleure. La Raiffeisenverband allemande (DRV) maintient une bonne récolte de céréales, qui sera de 2021 pour cent supérieure à celle de 43,2, à 7,64 millions de tonnes. La récolte d'orge d'hiver est légèrement supérieure au volume de l'an dernier sur une superficie plus petite. La DRV s'attend à un rendement moyen de blé de 7,35 tonnes par hectare contre XNUMX tonnes l'année dernière. Cela signifie que le volume national de blé augmentera de cinq pour cent.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login