Pavlo Baliukh / Shutterstock.com

Analyse Grains et matières premières

Y a-t-il un espoir pour les céréaliers ukrainiens ?

4 Octobre 2023 - Jurphaas Lugtenburg

Il reste difficile de comprendre ce qui se passe sur le marché céréalier. L’Ukraine est en train d’utiliser le pied-de-biche pour ouvrir la mer Noire. De plus en plus de succès sont obtenus grâce à cela. Cependant, comme on pourrait s’y attendre, il n’y a pas d’effet déprimant sur les prix du blé sur les bourses internationales. Contrairement aux nouvelles en provenance d’Ukraine, une action remarquable de la part de la Chine a fait parler d’elle. Dans le cas du maïs et du soja, l’accent est bien moins mis sur les exportations que sur les bulletins météorologiques.

Souhaitez-vous continuer à lire cet article ?

Devenez abonné et obtenez un accès instantané

Choisissez l'abonnement qui vous convient
Avez-vous un conseil, une suggestion ou un commentaire concernant cet article ? Faites le nous savoir

Le contrat blé décembre sur le Matif a clôturé hier en hausse de 4 € à 236,50 € la tonne. Le blé était également en hausse sur le CBoT, gagnant 0,7% à 5.68¾$ le boisseau. Le maïs et le soja étaient en légère baisse lors de la dernière séance de bourse. Le maïs et le soja ont chuté de 0,3 % à 4.87½ $ et 12.72¾ $ le boisseau, respectivement.

Les exportations de céréales ukrainiennes à travers la mer Noire via les couloirs humanitaires prennent de plus en plus forme. Reuters rapporte aujourd'hui, sur la base des informations de la marine ukrainienne, que douze navires sont prêts à partir pour les ports ukrainiens de la mer Noire. Dix navires sont déjà partis via cette nouvelle route. Selon le porte-parole de la Marine, cela a effectivement mis fin au blocus russe de la mer Noire après que la Russie s'est retirée de l'accord sur les céréales de la mer Noire en juillet.

Selon le ministère ukrainien de l'Agriculture, les prix du transport à travers la mer Noire ont fortement chuté au cours des deux dernières semaines. Une source parle d'une diminution de 30 à 40 %. La pression sur les installations de transbordement sur le Danube diminue en raison de l'évolution de la situation en mer Noire. L'Ukraine a environ 50 millions de tonnes à exporter et, maintenant que l'accès au marché mondial s'améliore, cela pourrait exercer une pression sur les prix sur les échanges internationaux. Ce n'était pas le cas lors de la dernière séance de bourse.

Soutien de la Chine
Le blé inscrit à la CBoT a reçu hier le soutien d'une commande relativement importante en provenance de Chine. Les chiffres de l'USDA montrent qu'une commande de 220.000 40 tonnes de blé destiné à la Chine a été passée. Une telle commande de blé en provenance des États-Unis n’est pas fréquente. L'Australie est le fournisseur privilégié en raison de sa situation géographique favorable par rapport à la Chine. Grâce aux bonnes récoltes des trois dernières années, l'Australie a représenté environ XNUMX % des importations chinoises de blé. Et pour le blé qui vient de plus loin, la Chine choisit généralement le blé de la mer Noire ou le blé européen.

Les exportations de blé de l’UE restent à la traîne par rapport à la campagne dernière. Jusqu'au 1er octobre inclus, 7,4 millions de tonnes ont été exportées, soit 24 % de moins que la saison dernière. Des nouvelles positives concernant la demande de blé européen sont venues du Maroc. L'association française des négociants en céréales Intercéréales s'attend à ce que ce pays d'Afrique du Nord importe 2,5 millions de tonnes de blé français.

Frais et sec
Pour le maïs et le soja, ce sont les bulletins météorologiques qui donnent l'ambiance sur le marché. Le temps dans le Midwest américain restera variable au cours des prochains jours, mais un temps plus frais et surtout sec est prévu après vendredi. Cela profite à l’avancement de la récolte. Au Brésil, les producteurs de soja et certains grands États agricoles pourraient bénéficier d’un coup de pouce pour faire décoller la culture actuellement semée (voir vidéo ci-dessous). Hormis une averse éparse, il n’y a pas de pluie significative pour le Mato Grosso par exemple. Le temps sec permet aux agriculteurs locaux de progresser facilement dans les semis.

Pression de la maladie - Rouille brune
Propulsé par Agroweer

Appelez notre service client 0320 - 269 528

ou par courrier à soutienboerenbusiness. Nl

tu veux nous suivre ?

Recevez notre Newsletter gratuite

Des informations actuelles sur le marché dans votre boîte de réception chaque jour

login